Publié le 21 Septembre 2017

En cette journée mondiale de la Paix, je pense que la seule et vraie arme pour assurer une Paix durable est l'amour. L'amour de soi-même, l'amour de son prochain, l'amour de la nature qui nous entoure, l'amour du vivre ensemble ... 

L'AMOUR entraîne par la suite :

LE RESPECT 

LA BIENVEILLANCE 

LA SOLIDARITE 

L'ENTRAIDE 

L'OUVERTURE D'ESPRIT 

LA TOLERANCE

Mais l'amour s'apprend, et il s'apprend à travers :

L'EDUCATION 

Malgré ces chaos qui bouleversent notre monde, je crois encore profondément à un monde meilleur et à un désir de paix en chacun d'entre nous.

Qu'en pensez-vous ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Humeurs, #Société, #Les petits bonheurs

Repost 0

Publié le 20 Septembre 2017

(Photo Pinterest)

(Mon Pinterest)

Samedi dernier, ma petite fille était invitée à un anniversaire. Les copines de classe ont été de la fête. Coquettes comme elles sont, une petite compétition s'installe sur qui sera la plus belle ! Ma fille a soigneusement choisi sa tenue, ce sera une petite jupe en tulle ! Elle allait forcément faire un carton avec !

Gros chagrin pourtant quand je suis venue la chercher en fin d'après-midi ! Toutes les petites copines se seraient détournées d'elle et ne l'ont pas complimenté sur sa jupe ! Et elles lui auraient fait la tête durant la petite fête ! 

Petites rivalités et petites jalousies déjà. Ma fille apprend à ses dépens un pan de la vie en société. Je voulais tellement lui dire que çà allait être comme çà malheureusement, mais pas toujours. Mais il va lui falloir vivre avec ces petits désagréments qui font mal.

Lundi dernier, sa meilleure amie (qui à cet-âge là change toutes les semaines) lui aurait dit qu'elle était la plus belle et que Fitia (la meilleure amie de la semaine passée :D) (vous me suivez ?) ne l'a pas supporté. 

Aux dernières nouvelles, Fitia n'a pas encore renoué avec elle, mais - et je me reconnais un peu dans cette réaction - elle a remis sa jolie jupe en tulle, avec dans la tête sûrement la volonté de briller malgré l'adversité ! 

La cour de récré est définitivement une société en miniature avec ses joies et ses petites misères. 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Les Kids, #Humeurs, #Société

Repost 0

Publié le 19 Septembre 2017

J'ai vu ce tableau d'activités à faire en famille et j'ai voulu le partager.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Humeurs, #Les Kids

Repost 0

Publié le 14 Septembre 2017

(photo)

Je n'ai jamais aimé les récupérations politiques et les polémiques politiciennes à n'en plus finir. Je n'ai jamais aimé qu'on glose à longueur de journées sur des drames humains sur la responsabilité des uns et des autres dans le but de marquer des points politiques. 

Pour Irma, je suis loin d'être une spécialiste des catastrophes naturelles, mais j'ai cru comprendre des reportages vus depuis ce drame que le dimanche avant d'avoir frappé Saint-Martin et Saint-Barthélémy, il était de catégorie 3, ce qui serait déjà assez violent pour un cyclone car apporte des rafales de vents de plus de 200km/heure. 

Je pense donc sincèrement que, même si sa trajectoire était encore incertaine, quelque chose aurait quand même pu être fait pour le cas où ! 

Le cyclone se serait transformé en ouragan de catégorie 5 seulement 14 heures avant son passage sur Saint-Martin et Saint-Barthélémy, mais quand même il était de catégorie 4 le lundi, ce qui aurait pu alerter ! 

Mon avis personnel est qu'il y avait en effet un petit retard dans la réaction des autorités qui auraient pu se préparer pour les stocks de vivres et les rapatriements, et même prévoir les rapatriements sur les îles voisines, plus sûres, dès le lundi.

Maintenant, étant donné que la zone est une zone de passage cyclonique en certaines périodes, les enquêtes parlementaires en tous genres et autres investigations seront utiles pour tirer les leçons et ajuster les infrastructures.

Mais que les politiciens aient un peu de décence et se fassent un peu oublier alors que des familles entières ont tout perdu ! 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Société, #Humeurs

Repost 0

Publié le 13 Septembre 2017

(photo)

Je suis CONTRE car :

* les collégiens sont encore des enfants qui auront encore du mal, malgré nos mises en garde, à s'empêcher de jeter un oeil sur telle ou telle appli ou tel ou tel jeu au lieu de suivre les cours.

* il est nécessaire à cet âge de contrôler les sites sur lesquels nos enfants vont.

* c'est incohérent par rapport aux règles que j'impose à la maison pour limiter l'exposition à l'écran.

* ma décision est de ne leur donner de smartphone qu'à l'entrée du lycée, et encore, avec quelques conditions.

* je ne vois pas de raison particulière pour des enfants de cet-âge d'avoir un téléphone portable.

* il n'est peut-être pas nécessaire de citer les risques de perturbation et de déconcentration qu'un téléphone à portée de main peut avoir en classe.

* les collégiens devraient encore à mon avis jouer en extérieur, se parler beaucoup, échanger oralement, se raconter leur vie, se comparer, partager les joies et les peines, que d'avoir le nez vissé sur un écran dans la cour de récréation.

* je me fais le défi, que je sais difficile, d'inculquer à mes enfants la nécessité de s'échanger et de communiquer pour de vrai et non virtuellement, de leur inculquer la différence entre avoir de vrais amis dans la vraie vie et avoir des centaines "d'amis" sur Facebook.

* j'essaie autant que faire se peut de les faire préférer les livres aux films et aux jeux sur écran. 

Et vous, pour ou contre le téléphone portable au collège ? 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Société, #Humeurs, #Les Kids

Repost 0

Publié le 11 Septembre 2017

Il est clair que l'apprentissage de la vie en société est quelque chose qui se fait sur le tas. Bien sûr, nous apprenons plein de choses aux enfants, nous les mettons en garde contre beaucoup de choses, les dangers potentiels, mais l'essentiel s'apprend sur le tas, au quotidien, au contact de gens plus ou moins bienveillants. 

Nous apprenons beaucoup de nos erreurs, de nos déceptions, de nos désarrois car la société est tellement large, tellement diversifiée qu'on n'est jamais à l'abri de choses désagréables et parfois douloureuses.

Hier pourtant, j'ai parlé avec mes enfants en les mettant en garde contre les inconnus qui pourraient s'en prendre à eux. J'ai profité des actualités douloureuses de la petite Maëlys pour leur dire que, maintenant qu'ils sont suffisamment grands, il est nécessaire qu'ils fassent attention. Je leur ai dit que les seules personnes qui peuvent venir les chercher à l'école sont Papa/Maman et la nounou, qu'en dehors d'eux, si quelqu'un s'approche pour leur demander de le ou la suivre, il faut qu'ils reviennent très vite dans la salle de classe , appeler un adulte et signaler le cas. Je leur ai aussi dit qu'il ne faut pas parler aux inconnus, ne jamais les suivre même s'ils disent par exemple que Papa/Maman les attendent quelque part, etc. 

Ces mises en garde me semblaient nécessaires pour les protéger, les sensibiliser sur le fait de devoir faire attention, même si je mesure à quel point elles peuvent aussi être anxiogènes. Il nous appartient à nous, parents, par la suite, de les rassurer autant que faire se peut pour qu'ils ne soient pas non plus des enfants peureux et anxieux. Et c'est là toute la difficulté, car nous faisons déjà face à nos propres angoisses et peurs pour eux, et devons tout faire en même temps pour ne rien transmettre de cette angoisse, ou si, mais juste ce dont ils ont besoin.

Et vous, quelle est votre expérience avez-vous sur le sujet ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Société, #Humeurs, #Les Kids

Repost 0

Publié le 8 Septembre 2017

Je suis certaine qu'au fond de vous-mêmes, vous commencez à vous poser des questions, je sais que vous n'êtes pas si insensibles que çà, et qu'autour de vous, tout commence à vous rappeler la douloureuse réalité.

Une réalité qui se rappelle à notre mémoire tous les jours : la Terre se réchauffe, les catastrophes naturelles se multiplient et s'aggravent d'année en année, les gens souffrent tous les jours de la pollution et des effets de ce réchauffement, les ressources naturelles s'épuisent, la Terre vit en sursis.

Loin de moi l'idée de brosser gratuitement une image alarmante de notre situation, mais nous sommes nombreux maintenant à voir que nos propres actions nous conduisent à la ruine, et qu'il nous appartient de renverser la vapeur ou du moins à ralentir le ravage du réchauffement climatique. 

De combien d'autres Irma, d'Harvey, de José, d'images de  fontes des glaciers, de populations qui se déplacent ... avez-vous besoin encore pour vous ranger dans la prise de conscience collective et d'être convaincus qu'il nous faut tous, chacun à notre niveau, faire quelque chose, et maintenant. Pas demain, pas dans quelques semaines, pas l'année prochaine : maintenant ! Et que nous sommes tous concernés. Pays du sud, pays du nord, petits et grands. 

Que les discoureurs s'évertuant d'un grand mensonge mondial sur le réchauffement climatique se taisent, si ce n'est pas conviction, au moins par décence car des millions de gens font face directement à cette situation intenable, et n'ont pas besoin, eux, qu'on les convainc de la terrible réalité.  

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Société, #Humeurs

Repost 0

Publié le 7 Septembre 2017

Pour les 10 ans de mon fils, j'emprunte "SI" de Rudyard Kipling pour dire mon émotion, mon bonheur et tous mes souhaits de maman pour mon garçon qui, à son âge, a déjà traversé bien des difficultés et affronté des batailles. J'aurais pu en écrire chaque mot, tellement ce poème résume tout ce que j'ai envie de lui dire tous les jours de ces 10 années, et spécialement aujourd'hui ! 

Pourtant, de ces 10 ans, nous ne retenons que le grand bonheur de l'avoir avec nous, les joies et les moments inoubliables !

JOYEUX ANNIVERSAIRE MON FILS !

Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie 
Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir, 
Ou perdre en un seul coup le gain de cent parties 
Sans un geste et sans un soupir ;

Si tu peux être amant sans être fou d’amour, 
Si tu peux être fort sans cesser d’être tendre, 
Et, te sentant haï, sans haïr à ton tour, 
Pourtant lutter et te défendre ;

Si tu peux supporter d’entendre tes paroles 
Travesties par des gueux pour exciter des sots, 
Et d’entendre mentir sur toi leurs bouches folles 
Sans mentir toi-même d’un mot ;

Si tu peux rester digne en étant populaire, 
Si tu peux rester peuple en conseillant les rois, 
Et si tu peux aimer tous tes amis en frère, 
Sans qu’aucun d’eux ne soit tout pour toi ;

Si tu sais méditer, observer et connaitre, 
Sans jamais devenir sceptique ou destructeur, 
Rêver, mais sans laisser ton rêve être ton maître, 
Penser sans n’être qu’un penseur ;

Si tu peux être dur sans jamais être en rage, 
Si tu peux être brave et jamais imprudent, 
Si tu sais être bon, si tu sais être sage, 
Sans être moral ni pédant ;

Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite 
Et recevoir ces deux menteurs d’un même front, 
Si tu peux conserver ton courage et ta tête 
Quand tous les autres les perdront,

Alors les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire 
Seront à tout jamais tes esclaves soumis, 
Et, ce qui vaut mieux que les Rois et la Gloire 
TU SERAS UN HOMME, MON FILS

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Humeurs, #Les Kids, #Les petits bonheurs

Repost 0

Publié le 6 Septembre 2017

Je ne peux pas vivre :

* sans mes enfants, bien entendu. Leurs rires, leurs sourires, leurs "je t'aime maman", leurs cris, les affaires qui traînent partout, je hurle quand je les vois mais je ne peux pas vivre sans.

* sans les livres. Lire m'est autant indispensable que respirer, manger et boire. Je ne peux pas vivre sans lecture. M'évader dans un bon livre, pleurer, rire, angoisser, soupirer au gré de l'histoire est comparable à un vrai et magnifique voyage. Indispensable dans ma vie ! 

* sans les voyages, justement. à peine je suis rentrée d'un voyage que je pense déjà au prochain. Ce qui est encore plus agréable c'est quand mon mari et mes enfants partagent cette passion. 

* sans travailler, sans moyens financiers et matériels pour être indépendante, m'affranchir de toutes contraintes et toutes situations qui pourraient me rendre dépendantes de quelqu'un ou de quelque chose. Mes parents m'ont appris l'indépendance, et je crois que c'est un de plus grands trésors qu'ils m'aient légués.

* sans donner mon avis. Je suis quelqu'un de très silencieuse, on ne m'entend pas beaucoup dans les réunions ou les fêtes, par contre impossible pour moi face à une situation de ne pas donner mon avis, ne pas m'exprimer pour dénouer une situation difficile ou pour simplement conseiller, apporter ma contribution dans quelque chose.

* au milieu d'une foule. Je n'aime pas la foule, çà a toujours été le cas et c'est définitif. Je préfère les moments en famille, ou entre amis intimes, je n'ai jamais été fêtarde et n'ai jamais été à l'aise au milieu d'une foule. 

* sans l'écriture. Je vis au milieu de carnets en tous genres et j'ai mon blog, car j'ai un besoin vital d'écrire, de partager, de coucher mes mots, de m'exprimer par écrit. Je suis une grande amoureuse des mots, que ce soit en lecture ou en écriture. 

Et toi, qu'est-ce qui t'est indispensable dans la vie ? 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Humeurs

Repost 0

Publié le 5 Septembre 2017

Je parle souvent ici de la dysphasie dont souffre mon fils, et de notre parcours du combattant pour lui faire une place dans un système scolaire qui a encore énormément besoin de s'ouvrir à tous les élèves sans distinction, aussi bien en termes de pédagogie, de l'accueil que des infrastructures. 

Nous nous sentions chanceux d'avoir trouvé une école maternelle qui pouvait accueillir notre fils, il ne s'agissait pas d'une école spécialisée, mais une école d'inspiration Montessori, qui accueille tous les enfants, avec ou sans handicap, et qui adapte le programme au rythme de chaque élève. Nous étions d'autant plus chanceux car au moment où nous l'avons découverte, l'école ouvrait sa première classe de primaire, et chaque année ouvrira une classe jusqu'au CM2. Pile poil ce dont nous avions besoin.

C'est une école à taille humaine dont les classes n'accueillent pas plus de 12 élèves. C'est un choix fait depuis le départ, et on peut dire que çà paie. Pour mon fils, depuis 3 ans maintenant qu'il fréquente l'école, il y a fait un grand bond chaque année dans son évolution alors que d'autres écoles avaient tendance à l'isoler et à l'accabler.

Je suis donc très bien placée pour parler des classes à 12 élèves qui représentent une vraie chance pour les élèves car l'enseignant (pour notre école, non seulement les classes sont à 12 élèves maximum, mais chaque classe comprend 2 enseignants) a plus de temps pour se pencher sur chaque élève et surtout sur ceux qui ont un peu plus de difficultés. Les enfants sont plus proches les uns des autres, les conflits sont moins nombreux et très vite et bien encadrés, l'effet de groupe pour se tirer vers le haut y est encore très présent contrairement à ce que j'ai pu entendre sur le sujet. 

Le débat sur les classes de 12 élèves se situe plutôt je pense sur les problèmes d'effectif d'enseignants et de budget que sur la pédagogie en elle-même. 

Qu'en pensez-vous ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Société, #Humeurs, #Les Kids

Repost 0