Jacqueline Sauvage : 10 ans pour avoir sauvé sa peau

Publié le 9 Décembre 2015

Jacqueline Sauvage : 10 ans pour avoir sauvé sa peau

Les débats dans le procès de Jacqueline Sauvage sont insoutenables ! D'un côté, une femme brisée et fracassée par 47 ans d'un enfer conjugal, régulièrement battue, insultée, humiliée et qui a en plus, crime dont aucune femme n'a à accepter, vu l'une de ses filles violée par leur père ! De l'autre côté, un avocat général qui a peur que l'éventuelle infirmation de la peine de condamnation de Jacqueline Sauvage soit interprétée comme un permis de tuer.

Je ne sais pas ce que j'aurais fait à la place de cette femme qui a soutenu l'insoutenable. On ne peut jamais dire ce qu'on aurait fait. C'est un enfer qu'on vit à l'intérieur de chez soi, dont aucune autre personne que soi-même peut changer.

Bien sûr, elle aurait dû porter plainte. Bien sûr, elle aurait dû partir. Bien sûr, elle aurait dû faire ses valises et ne plus se retourner dès qu'elle a eu vent des attouchements et viol sur une de ses filles. Mais tout çà vient de nous, spectatrices, qui ne vivons pas le quotidien et ce qu'il comporte de menaces, d'emprise et de dépendance psychologiques, de peurs, de terreur ! Son mari est d'une grande violence, et on devrait tenir compte de çà. Les témoignages sont accablants, il faut ne faut pas les ignorer.

La légitime défense n'est certes pas évidente. Mais elle trouve sa justification dans ce que cet homme représente comme danger pour la vie de cette femme qui se retrouve seule, face à un monstre, et ce, tous les jours que le bon Dieu fait. Et je trouve juste que la société n'a pas à peser beaucoup dans la balance !

Ne devrait-on pas plutôt étudier cette statistique qui démontre que 130 femmes meurent chaque année suite aux coups de leur compagnon, et que 40% d'entre elles ont franchi le pas d'aller demander de l'aide en portant plainte ? Moi, je pense que oui, il faut tenir compte de çà. Que porter plainte, bien qu'utile et nécessaire, ne nous protège pas des coups.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rédigé par Corinne

Publié dans #Société

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

jai50ans 23/12/2015 12:29

Je comprends cette femme, elle a du y penser longtemps mais sans jamais passer à l'acte et puis un jour, LE jour, elle dit stop ! Mais comment ne pas juger cet acte comme une légitime défense ! C'est inadmissible de la part des jurés. J'ai voté pour la pétition de demande de grace au président Holllande.

Elli 09/12/2015 12:11

j'ai été très choquée par cette sentence . cette femme torturée pendant 47 ans va maintenant vivre 10 ans d'enfer en prison, et elle a près de 70 ans. On ne lui aura laissé aucun repos dans sa vie… Quand on pense que Jawad qui a volontairement tué son meilleur ami à coup de hachoir pour une histoire de portable volé n'a fait que 8 ans de prison, c'est à se cogner la tête contre les murs !

Petitgris 09/12/2015 12:08

Ce procès m'a révoltée et réveillé mes anciennes blessures. C'est la société sourde et aveugle ...disons aussi indifférente à la détresse des femmes battues, qu'il faudrait faire un procès ! Bisous

marie kléber 09/12/2015 11:51

Pour porter plainte, une femme a besoin de soutien et de pouvoir mettre un pied hors de l'emprise. Ce qui est souvent impossible. Je crois que c'est en amont qu'il faut agir, aider les femmes à reconnaitre les situations de violence pour qu'elles puissent s'en libérer.
Je ne suis pas pour la violence mais dans ce cas, je trouve qu'une femme ne devrait pas être condamné pour avoir eu recours à elle en cas de légitime défense avérée.
La société est là pour protéger les femmes, les victimes en général. Pas pour les punir de crimes inévitables.
Je suis toutefois horrifiée à l'idée qu'une femme puisse accepter (même sous emprise) que ses enfants deviennent victimes à leur tour. Il y a encore beaucoup à faire sur ce terrain.