La cohabitation : un tue-l'amour ?

Publié le 9 Février 2016

La cohabitation : un tue-l'amour ?

En ce qui me concerne, ce n'est plus une question que je me pose, c'est une affirmation : je trouve que la cohabitation tue l'amour ! Je sais que beaucoup de couples qui vivent dans le doute, qui traversent une période creuse, ou qui se déchirent se sont au moins une fois posé cette question ? Est-ce vraiment les sentiments qui ont fait la malle, ou est-ce que le quotidien a eu raison de l'amour ?

Nous sommes mariés depuis dix ans, et depuis dix ans, nous avons expérimenté toutes les situations, traversé pas mal de tempêtes, avons eu tout plein de moments de joie et de bonheur aussi. Pendant dix ans, nous avions nos hauts et nos bas, et parfois touchions le fond. Mais quand je prends le temps d'analyser ces tsunamis dans nos vies, et le fait que, envers et contre tout, nous sommes encore là aujourd'hui, c'est qu'au fond, l'amour n'a pas foutu le camp, il est toujours là, trop souvent caché par les vicissitudes du quotidien et des tensions incessantes, mais il est bel et bien là, et qu'il est urgent qu'on fasse quelque chose pour le réanimer, pour qu'il ne meure pas à cause de nos disputes.

Mon analyse est implacable, je ne suis pas faite pour la vie à deux. Je ne dis pas pour le mariage, mais pour la cohabitation. Je n'ai ni la patience, ni la tolérance nécessaires pour affronter un quotidien à deux sur un très long terme. Je suis sûre qu'il existe de par le monde des milliers de couples qui ont expérimenté et qui vivent encore leur amour et leur vie de famille à distance. J'envie ces gens là ! J'envie leur liberté et l'oxygène qu'ils insufflent à leur couple. J'envie le fait qu'ils gardent l'essentiel en tête et agissent suivant leur propre intérêt, faisant ainsi fi du regard des autres et du jugement hâtif d'une société trop souvent intolérante.

Aujourd'hui, je peux dire d'une manière claire que ce n'est pas mon couple qui va mal, c'est notre environnement et notre façon de vivre que nous devrions changer. Je suis certaine qu'avec la distance, chacun pourra souffler, cultiver son jardin secret et raviver les sentiments que l'un nourrit encore envers l'autre.

Et vous, trouvez-vous que la cohabitation peut parfois gâcher tout ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rédigé par Corinne

Publié dans #Humeurs

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Sophie 11/02/2016 16:58

Nous sommes l'un de ses couples à distance. Nous vivons chacun de notre côté pour mille raisons différentes que je ne pourrais exposer ici. Mais pour le moment et cela fait plusieurs années, nous le vivons très bien puisque nous nous retrouvons que pour les plaisirs de la vie, et chacun retrouve ensuite son espace personnel pour y faire ce qu'il veut. J'ai ainsi découvert la vraie confiance en l'autre car il faut vraiment avoir une confiance aveugle pour ne pas vivre ensemble. J'aime ce mode d'amour. Cependant, nous avons pour projets de vivre un jour ensemble pour la retraite :)

Bernieshoot 09/02/2016 18:01

le quotidien et donc la cohabitation pèsent sans nul doute sur l'équilibre du couple, chacun doit avoir son "espace" de liberté tout en se sentant chez soi sous le toit du couple, sinon une distance géographique est salutaire

Minouche 09/02/2016 16:30

Après deux relations avec une vie commune au quotidien, aujourd'hui, et depuis bientôt 6 ans, je vis une relation intense et merveilleuse avec mon compagnon...Nous sommes ce que j'appelle un couple à temps partiel, chacun chez soi, et les moments ensemble n'en sont que plus forts...Après, depuis 18 mois où il est souvent en déplacement, à ses retours, il habite presque exclusivement chez moi...Et la vie quotidienne est merveilleuse...Mais je l'avoue, malgré tout cela, lorsqu'il repart pour quelques jours, j'aime retrouver un peu de temps à moi, et retrouver le manque aussi, qui me donne encore plus envie de partager à nouveau du temps et ma vie avec lui...Et je pense que c'est parce qu'il peut s'éloigner qu'il aime de plus en plus revenir...

Rachel 09/02/2016 15:18

Est-ce parce que justement nous ne vivons pas sous le même toit, et que chaque retrouvaille est un pur bonheur, mais je serai partante pour une cohabitation si lui aussi le veut! Les rares fois où nous passons une semaine entière ensemble a toujours été un ravissement. Cela nous a permis d'expérimenter un peu la routine justement et ça avait l'air de bien fonctionner. Mais peut-être que si je le vivais à longueur d'année je changerais d'avis? A voir...

marie kléber 09/02/2016 14:07

Je te rejoins Corinne. La cohabitation a toujours été pour moi très éprouvante. Et je ne souhaite pas vivre au quotidien avec quelqu'un. La question ne se pose pas car je suis seule aujourd'hui mais à l'avenir je pense que chacun chez soi, est la seule équation qui me conviendra parfaitement.
Chacun sa manière de vivre et son tempérament. J'espère que vous arriverez tous les deux à trouver un modèle de fonctionnement qui vous convient et vous rend heureux.