Après moi le bonheur

Publié le 11 Mars 2016

Après moi le bonheur

Je suis sûre que nous étions nombreux à regarder Après moi le bonheur lundi dernier sur TF1. C'est l'histoire d'Anne-Laure Picat (joué par Alexandra Lamy), mère de 4 enfants, atteinte d'un cancer en phase terminale, qui va mener le combat de sa vie pour pouvoir choisir une famille d'accueil pour ses 4 enfants.

C'est bien entendu un film qui nous parle dans la mesure où c'est un condensé de nos angoisses de parents, de mères surtout. Tous les jours de notre vie, nous avons peur pour nos enfants. Nous avons surtout peur que, s'il nous arrivait quelque chose, que deviendraient nos enfants, vont-ils tomber sur des personnes assez bonnes pour les aimer et les chérir, les protéger et les guider à notre place, ou au contraire vivront-ils l'enfer des orphelins tombés entre de bien mauvaises mains ?

Pour ma part, l'histoire même me terrorise mais je suis restée jusqu'au bout du film ne serait-ce que pour voir comment cette femme qui grignote chaque minute à son destin tragique arrivait-elle à trouver la force de se battre pour organiser autant que faire se peut un avenir meilleur pour ses 4 enfants, pour faire en sorte qu'ils ne soient pas séparés, pour pouvoir choisir elle-même, et contre toutes règles et procédures, la famille qui pourrait accueillir ses enfants.

Si je devais ne donner que 3 mots pour définir cette femme, ce serait sans hésitation : AMOUR, COURAGE et ÉTERNITÉ, car malgré la mort, malgré la séparation, elle sera éternellement présente, de par les fruits de son combat, dans le cœur et dans la vie de ses enfants.

Le film c'est aussi le combat d'un père qui se bat pour pouvoir s'occuper lui-même de ses enfants, une fois leur mère partie, mais qui doit trouver la force de reconnaître et d'accepter qu'il n'y arrivera pas.

Et enfin, impossible de ne pas toucher mot sur la rigidité de la loi concernant certaines situations, et de la nécessité encore une fois d'assouplir certaines procédures qui initialement étaient sensées protéger les enfants, mais au final peuvent se révéler contraires à leur intérêt.

Voilà un film qui fait réfléchir sur la fragilité de notre vie, de notre bonheur, mais sur la force que nous pouvons en tirer, sur le caractère extraordinaire et la force de l'amour maternel, le fait que nous pouvons soulever des montagnes pour nos enfants.

Un film d'amour et de courage à voir, et/ou à revoir.

L'avez-vous vu ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rédigé par Corinne

Publié dans #Livres Films TV

Repost 0
Commenter cet article

Une Porte Sur Deux Continents 12/03/2016 03:04

Pas vu comme je suis au Québec, mais tu me donnes envie de le voir, même s'il semble assez troublant.

yuko 11/03/2016 13:09

Ta critique donne en tout cas envie ;)

Janachète 11/03/2016 10:42

Je ne l'ai pas vu, mais je le regarderai à l'occasion car en plus j'adore cette actrice .
Je suis moins concernée car mes enfants sont grands et autonomes , mais il reste quand même l'angoisse de ne pas voir grandir mes petits enfants .
C'est sûrement poignant ce film .

gettin hope 11/03/2016 09:50

J'ai égalment regardé ce film, certes cette histoire est belle et est une leçon de vie extraordinaire. Cependant je trouve dommage que TF1 et/ou la production ont fait le choix de trop enjoliver le tableau, de ne pas faire un petit Edit pour dire que malheuresement celà ne c'est pas fini comme ça. Les enfants ont été séparés ..

Petitgris 11/03/2016 09:34

Je n'ai pas eu la force morale de le regarder, j'en avais vue des extraits et ne voulais pas pleurer toute la soirée ! Bon WE Bisous