Lâcher prise

Publié le 6 Octobre 2016

Lâcher prise

D'abord, je voudrais remercier ici toutes celles qui m'ont envoyé des commentaires encourageants et tellement gentils suite à mon dernier article. Je me rends compte que nous sommes beaucoup à nous rendre compte qu'il nous faut mettre des limites, dire stop, et penser un peu plus à nous-mêmes, et surtout nous ménager.

Toujours dans la continuation de cet email d'ailleurs, je vais aujourd'hui parler de lâcher prise. De cette nécessaire prise en main de soi-même, cette résolution essentielle à un mieux-être, cette décision si importante car concerne directement notre santé et notre capacité à mieux affronter les tempêtes de nos vies.

J'ai donc décidé de lâcher prise. Encore. Je dis encore car en ce qui me concerne, il s'agit d'un travail de longue haleine, ne pouvant pas d'un jour à l'autre passer d'un statut d'angoissée à un nouveau statut de maman et de femme zen. J'ai donc forcément procédé par étapes, ne me forçant pas, mais en m'écoutant de plus en plus, en acceptant mes faiblesses, en étant moins dure avec moi-même.

J'aime ce processus qui me réconcilie avec moi-même, et je suis contente de me rendre compte à quel point j'ai besoin de çà.

Le travail cette fois-ci va être axé sur les points suivants :

- supprimer de mon vocabulaire le verbe "détester". J'ai remarqué que c'est un mot si dur que chaque fois que je le prononce, mon cœur en prend un coup. Donc, je ne déteste plus, je me contente de ne pas être d'accord sur une chose ou avec quelqu'un.

- prendre de la hauteur et ne pas se laisser atteindre par les petites mesquineries, au point de vouloir les rendre coup pour coup. J'ai constaté qu'entrer dans la spirale de la vengeance me fait plus du mal qu'autre chose. Qu'avoir une petite revanche ou se venger de petites choses ne m'avance en rien, et ne me donne pas forcément une bonne image de moi-même.

- continuer à dire NON aux choses auxquelles je n'adhère pas. Je continue à prioriser les choses et ne pas subir.

- continuer à faire plaisir aux gens qui m'entourent. Sourire aux personnes qui croisent ma route, dans un magasin, dans la rue, à l'école des enfants, au travail, me fait étrangement un bien fou.

- désamorcer une dispute me fait faire l'économie de jours de colère et de ressentiments. Faire table rase des problèmes sans conséquences, et gérer calmement les problèmes importants. Ne pas crier, ne pas insulter, ne pas chercher coûte que coûte à marquer des points.

La seule résolution que j'ai du mal à mettre en oeuvre est la reprise du sport. Je sais pourtant qu'il me faut trouver la volonté, car ayant essayé, je sais que le sport m'aide beaucoup à me remonter le moral, à rester sereine et calme.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rédigé par Corinne

Publié dans #Humeurs

Repost 0
Commenter cet article

Pimprenelle 10/10/2016 21:09

J'ai Bcp changé Apres mon burn OUT pour me proteger ! Je ne me prends plus la tete ou Bcp moins ! Les il faut , je ne les fais plus ! Je ne veux plus être obligée ! Vivre simplement êt tranquilement en profiatant de chaque instant ! Bon courage pour la suite !

Sylvie, Enfin moi 06/10/2016 22:47

Mais bravo, une jolie ligne et philosophie de vie
Bisous

Corinne (Couleur Café) 07/10/2016 08:34

Merci ma belle ! Je t'embrasse.

Marie Kléber 06/10/2016 12:15

De bonnes idées à mettre en place au quotidien Corinne - tu es sur la bonne voie.
Parfois il faut en effet savoir prendre de la distance avec ce qui nous tourmente ou nous met en colère. Respirer et penser à soi, se tourner vers soi. Car moins nous résistons aux choses, plus elles ont de chance de disparaitre. Oh je sais combien c'est aisé à écrire et plus difficile à mettre en pratique mais je ne doute pas une seconde de ta témérité et de ton énergie. Et puis le sport oui il faut se forcer parfois mais qu'est-ce que ça fait du bien. Belle route et bon lâcher prise Corinne. Grosses bises

Corinne (Couleur Café) 07/10/2016 08:34

Merci pour ces mots encourageants Marie ! Je t'embrasse fort.