Déflagrations

Publié le 9 Novembre 2016

Bien entendu, ces élections américaines ne devraient pas me toucher directement. Et pourtant, depuis un an et demie, je suis pendue à l'écran, vit les multiples soubresauts, et reste interloquée devant la popularité de Donald Trump malgré sa grossièreté et la violence de ses propos communautaristes.

Etant fan de Hillary Clinton, admirative devant son parcours politique et surtout devant ce qu'elle représente en tant que femme, j'ai voulu croire jusqu'au bout qu'elle allait être la première femme Président des Etats-Unis ! 

Je me lève pourtant ce matin avec un goût amer devant l'avance prise par Donald Trump, bousculant toutes les analyses et les prévisions. Plus les heures avances, plus la Maison Blanche s'éloigne pour Hillary Clinton. Et plus les résultats se précisent, plus le monde entier entre dans une ère d'incertitudes, car à l'heure actuelle, personne ne peut prédire ce que l'élection de Trump va apporter aux Etats-Unis, et au monde entier, aussi bien en terme économique que social. Va-t-il être ce monstre de racisme et de xénophobie, cette personne qui balaie d'une main les acquis et l'héritage de ce grand pays, pour proposer une aventure nouvelle, multipliant les propos et promesses d'une Amérique soi-disant grande car débarrassée de ses immigrants.

C'est une déflagration pour les américains, à l'instar du Brexit pour les britanniques. Mais j'espère pour eux qu'ils ont mesuré l'arrivée de Trump aux commandes du pays le plus puissant du monde, avec tout ce que cela suppose de responsabilités et d'enjeux. J'espère que ce n'est ni la colère ni la frustration qui ont parlé, même si tout semble penser que c'était le cas.

Qui vivra verra ce que le monde deviendra. Un monde meilleur ? Un monde divisé encore plus ?

Personne ne sait ...

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rédigé par Corinne

Publié dans #Société

Repost 0
Commenter cet article

Sophie 10/11/2016 15:41

J'avais envie de vomir hier en me réveillant, bizarrement d'ailleurs je me suis éveillée sans réveil à 6h du matin, comme si j'avais eu un pressentiment.
Malheureusement, qu'avons nous d'autre à faire que de laisser venir les évènements maintenant, observer,subir.... j'ai du mal à écrire ce mot subir tellement il me révulse.

Saudade 09/11/2016 14:42

Je ne partage pas ton admiration pour hillary, les americains devaient choisir entre la peste et le cholera, ils ont choisit la peste. leur choix est le symptome d'un monde a la derive

MarieKléber 09/11/2016 14:06

Je crois que l'incertitude nous glace le sang Corinne. Difficile d'accepter le présent et encore plus d'envisager l'avenir.

Petitgris 09/11/2016 09:22

C'est un peu la douche froide ce matin ! L'avenir avec lui fait peur ! Bisous