Mieux consommer

Publié le 15 Février 2017

Je vous parlais dans ce billet de mon constat du gaspillage que nous faisons à la maison, et de mon cheminement vers une consommation mieux maîtrisée.

Je suis contente d'en faire maintenant un vrai principe de vie sans pour autant en faire trop. J'aime ma nouvelle façon de consommer, mes réflexes changent petit à petit dans les magasins. Je me sens mieux respectueuse de l'environnement, des autres, de moi-même et de ma famille.

Pour les courses, je préfère maintenant en faire tous les deux jours, ou même tous les jours, et de n'acheter que ce qui est réellement nécessaire. Plus d'aliments qui pourrissent dans le frigo, de bocaux à moitié pleins qui sentent le moisi, plus de fruits et de légumes asséchés, plus de pots de yaourt qui traînent depuis des semaines. Et je me fais un principe de finir d'abord ce qu'il y a avant d'acheter de nouveaux produits. J'achète aussi de plus en plus en vrac. Cà me permet de doser la quantité qu'il me faut réellement, et non un produit empaqueté dont la moitié ne me sera pas nécessaire. 

Pour les enfants, j'ai décidé de leur proposer de plus en plus de produits naturels. Je prépare leur repas de midi (pour l'école) moi-même avec des produits naturels. Je prépare moi-même les poulets et poissons panés et achète de moins en moins des produits en emballage. Je fais moi-même les compotes, les jus de fruits. Cà allège énormément les dépenses mais en plus c'est bon pour leur santé. Quand mon fils a repoussé une bouteille de coca pour réclamer "le jus que tu prépares", j'ai failli pleurer de joie. Je me dis que ma démarche devient petit à petit la leur aussi, qu'ils prennent de plus en plus l'habitude de consommer naturel, et qu'ils commencent à refuser des aliments en boîte, en conserve, etc. Toujours dans le registre des produits naturels, mon fils tousse depuis hier. Au lieu d'acheter du sirop pour la toux, j'ai plutôt préparé du miel chaud avec quelques gouttes de citron. Non seulement il a aimé (il en a redemandé), mais çà a calmé très rapidement la toux. Sans parler de la vertu du miel sur le sommeil.

Toujours pour les enfants, plus question depuis des mois de leur acheter régulièrement des jouets, comme on le faisait avant. On ne veut pas que nos enfants soient blasés et ne ressentent plus de plaisir dans les cadeaux qu'on leur fait. Mais le plus important, c'est que nous voulons vraiment leur inculquer la notion de valeur des choses, aussi bien valeur pécuniaire que valeur émotionnelle. 

J'aime constater le chemin que je fais petit à petit vers un mieux être dans ma façon de consommer. Et quand je réalise en temps réel l'effet bénéfique sur mon portefeuille, çà m'encourage de plus en plus à continuer.

Mais ce que j'aime surtout, c'est que je ne me prive pas de petits plaisirs, de petites folies de temps en temps, mais comme je me maîtrise mieux, je ne regrette presque rien dans mes achats. J'aime aussi le fait que j'assume les limites que je me fixe, en ne pas versant dans le tout bio, le fait maison à outrance, le tout naturel coûte que coûte. Je continuerai à acheter mes produits cosmétiques et certains autres produits en magasins, et n'essaierai même pas d'en préparer moi-même, question de choix. De même, je continuerai toujours à faire des folies dans l'achat de mes chaussures et de celles de mes enfants auprès de marques chères mais qui offrent de produits de qualité. 

Bref, je change ce qu'il y a à changer, je supprime ce qui est superflu, mais je ne me renierai pas. Mes petites folies et mes petits plaisirs ainsi que ceux de ma famille restent toujours dans la balance dans mes choix de consommation. 

Et vous, avez-vous changé dans votre façon de consommer ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rédigé par Corinne

Publié dans #Société

Repost 0
Commenter cet article

Sylvie, Enfin moi 15/02/2017 22:20

Je suis comme toi, je cuisine au maximum Cela tombe bien nous aimons les légumes de saison
Bisous

Isabelle 15/02/2017 15:16

Je fonctionne comme vous pour les courses, et ce depuis que les enfants ont pris leur envol. L'habitude d'acheter "pour la famille" était tenace... et pas mal d'aliments finissaient au compost si ce n'est pas à la poubelle.
Depuis, j'achète tous les 2 jours environ et les quantités sont nettement mieux gérées, ne trainent plus dans le frigo.
Pas plus cher au final si on "chiffre" ce qui ne se consommait pas !
A bientôt

Petitgris 15/02/2017 09:23

Depuis que je suis à la retraite j'ai le temps réfléchir aux achats utiles et mène une lutte anti-gaspi efficace ! Comme toi je n'y vois que des avantages et cela me permet des petits plaisirs qui font que la vie vaut la peine d'être vécue ! :) Belle journée Corinne Bisous