Çà suffit le gâchis

Publié le 21 Mars 2017

Je relaie bien sûr cette campagne (déjà bien visible sur les chaînes télé) pour la réduction du gaspillage alimentaire. Inutile de dire qu'il s'agit d'une lutte de longue haleine et qu'il nous faut, chacun à notre niveau, aller pas à pas. 

Le site de çà suffit le gâchis regorge d'idées aussi simples qu'utiles et on ne relaie jamais assez ce genre d'initiative et de campagne. 

Voilà ce que je fais depuis quelques mois pour réduire et limiter le gaspillage et le gâchis :

- j'utilise mon sac ou mon cabas : je choisis un joli cabas qui me sera utile des mois et des mois, voire des années. Non seulement c'est joli, mais en même temps je n'utilise pas les sacs jetables proposés par les commerçants et les magasins.

- j'achète à la coupe ou en vrac : ainsi j'achète la quantité qui me convient et que j'ai l'intention de vraiment consommer et en plus, je limite voire supprime l'utilisation d'emballage.

- je prépare ma liste de courses : mine de rien, ce n'est pas évident. Dans les rayons, je suis toujours tentée par de petites choses pas forcément nécessaires, et surtout, n'ayant pas vraiment eu l'habitude de checker ce qu'il manque à la maison, il m'arrivait plein de fois d'acheter des choses alors qu'il en reste encore dans le frigo et le placard. Depuis quelques mois, je fais ma liste de courses et me limite à ce qui est vraiment nécessaire. Les petites folies sont limitées aussi bien en fréquence qu'en quantité. J'arrive néanmoins à me faire plaisir et à faire plaisir aux enfants sans les pourrir. 

- je cuisine astucieusement : je suis moi même étonnée de voir que deux tranches de viande par exemple nous suffisent amplement. Avant, je mesurais au poids et il y a systématiquement des restes. Là, j'ai appris à cuisiner astucieusement, à privilégier les aliments plus intéressants en matière de valeur nutritive, et surtout j'ai revu et adapte la quantité. S'il nous arrive d'avoir quand même des restes, on les recuisine et accommode dès le lendemain pour ne pas les jeter. 

- first in, first out : pour les yaourts et les autres produits, les premiers achetés sont rangés de telle sorte que les enfants les prennent en priorité quand ils ouvrent le frigo. Ainsi, on voit de moins en moins de produits périmés chez nous. 

- je répare et fais réparer : la dernière en date est mes sandales en cuir qui décollaient. Au lieu de les jeter et d'en acheter de nouvelles, alors qu'elles étaient encore en bon état, j'ai fait réparer chez le cordonnier. 

Je vous livre aussi la liste de ce que je n'arrive pas encore à faire et qui restent donc des objectifs :

- offrir des cadeaux dématérialisés : c'est astucieux, j'avoue ! Mais j'ai l'habitude de débarquer avec un paquet cadeau et j'adore voir les yeux de la personne à qui je l'offre briller de plaisir. Mais, j'ai bien l'intention de voir ce que donnent les cadeaux dématérialisés.  

- faire du compost : je ne sais pas faire et avoue ne pas avoir une envie folle d'en faire, mais je ne dis jamais "jamais"

- limiter les impressions papier : là aussi, j'ai encore beaucoup de chemin à faire. Je préfère de loin lire des documents imprimés que les lire sur mon ordinateur. Comme je ne me suis pas encore décidée aux livres numériques, aimant trop tenir entre mes mains un bon livre et le ranger après dans ma bibliothèque. 

- opter pour les piles rechargeables : il faut le faire en effet, il faut en avoir l'habitude. 

- emprunter ou louer : là aussi, il faut changer les habitudes de louer ou d'emprunter. En plus, cela favorise les relations entre voisins. 

Et vous, êtes-vous sensibles à ces mesures ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rédigé par Corinne

Publié dans #Société

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Amy | Foodetcaetera 22/03/2017 03:55

Ce sont de bons petits trucs, applicable assez facilement pour la plupart... J'espère que cette campagne va toucher un maximum de gens et faire ouvrir les yeux au plus grand nombre!

Petitgris 21/03/2017 08:48

Cela fait longtemps que j'ai mis en application les premières mesures que tu cites. Lorsque l'habitude est prise, c'est facile. Pour le compost et la location ce sera plus difficile. Pour le reste j'ai à la maison un Mr Bricolo qui répare tout et recharge les piles ! Bonne journée Bisous