Le temps des doutes

Publié le 28 Avril 2017

L'heure est grave, mais j'ai le sentiment que beaucoup n'en sont pas conscients. Je frémis de désarroi quand je vois les appels à voter Marine Le Pen pour faire barrage à Emmanuel Macron. Le monde à l'envers ! Franchement, certains marchent sur la tête en ce moment. C'est clair, le FN a aujourd'hui toute sa place dans la société française, et çà interpelle. Jamais l'extrême droite n'a été aussi proche du pouvoir, et le 7 Mai elle a toute sa chance pour gagner la présidentielle. 

Nous sommes, je pense, tous aguerris maintenant. L'idée comme quoi Marine Le Pen perdra fatalement au second tour ne devrait plus faire dormir le clan Macron sur ses lauriers. On assiste depuis quelques jours à une guerre de com' dans laquelle Le Pen excelle et a parfois une longueur d'avance face à un Macron qui crie victoire trop vite, qui se laisse dicter son calendrier en position défensive. 

Le front républicain est en lambeaux, et comme pour compliquer encore plus les choses, le jour du vote est au beau milieu d'un long week-end. Pour une affiche de second tour qui ne semble pas mobiliser les foules, j'ai juste peur que les gens préfèrent profiter d'un long week-end de Mai que d'aller glisser un vote de sursaut dans l'urne ! 

Le risque est réel, la menace d'implosion de la société française n'a jamais été aussi forte, le FN gagne du terrain chaque jour un peu plus.

Aujourd'hui, j'avoue j'ai peur ! 

Et vous ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rédigé par Corinne

Publié dans #Société

Repost 0
Commenter cet article

Sylvie, Enfin moi 02/05/2017 22:47

Honnêtement les gens se laissent berner par le FN, nous allons tomber de très haut si elle passe. Je tremble à cette idée. Heureusement les dictatures de droite durent moins longtemps que celles de Gauche. Comment elle va laisser notre pays !
Beau coup de gueule bravo

sweet-things 30/04/2017 17:33

Je suis meurtri pas l'intolérance des deux camps, par l'état totalement fracturé de la France.
4 parties à 20% et pas 2 qui pourrait s'entendre.

Clémentine 29/04/2017 21:48

Moi aussi j'ai peur ! Je tremble ! Ma vie est comme entre parenthèse et ne pourra reprendre son cours que quand la vie reprendra, le 8 mai... Je ne suis pas pro Macron, mais je refuse de vivre dans un pays où la haine de l'autre est encouragée. J'irai voter !

Marie Kléber 28/04/2017 11:46

Je n'ai pas peur mais comme le dit Nora, en 2002 la France était en état de choc - aujourd'hui c'est devenu presque "normal" de voir le FN gagner du terrain.
Par contre ce qui me choque profondément c'est ce déferlement de haine sur les réseaux sociaux - au final on s'en fiche qui a voté pour qui (chacun son avis) - il est clair qu'à l'heure actuelle il faut se mobiliser pour dire NON au FN.

Nora 28/04/2017 12:52

Tu as raison Marie, ce déferlement de haine fait froid dans le dos, c'est très inquiétant. Comme si elle avait été latente jusque là et qu'elle commençait à déborder et se répandre. Je n'ose imaginer ce qui se passera si les chiens sont lâchés...

Nora 28/04/2017 10:52

Ce qui me gêne beaucoup, c'est qu'en 2002, tout le monde était choqué, aujourd'hui cela parait banal.
Ce qui m'effraie, ce sont ces campagnes anti-macron qu'on voit de partout. Même si je suis d'accord, ce n'est vraiment pas le moment, il y a trop d erisques, il y a urgence (si on est pas pro MLP bien sûr, sinon la question ne se pose même pas.)