Le sexisme au quotidien

Publié le 31 Mai 2017

Photo

L'attitude de Maxime Hamou à Roland Garros à l'encontre d'une journaliste d'Eurosport, et pire encore les applaudissements d'Henri Leconte en plateau en voyant la scène en criant "fabuleux" sont inacceptables !

Comme le sont les critiques incessantes et les remarques désobligeantes sur l'âge de Brigitte Macron et la longueur de ses jupes !

Comme le sont les attitudes et gestes déplacés que nous subissons dans notre vie quotidienne. Les sifflements à notre passage quand nous osons porter des habits légers. Les regards lourds et les clins d'oeil dans le métro. Les remarques graveleuses. Les mains qui se baladent de manière insidieuse.

La route est longue et la lutte encore rude pour ramener les uns et les autres à une attitude plus respectueuse. Mais pour cela, il faut déjà commencer par changer le regard que nous portons nous-mêmes sur les femmes. Il faut déjà commencer nous-mêmes chez nous pour donner l'exemple à nos propres enfants. 

J'ai la chance d'avoir un garçon et une fille et fais mon maximum pour les élever de manière égale, leur inculquer le respect mutuel sans considération de sexe, leur partager les tâches de la maison de manière égale indépendamment du fait que l'un soit un garçon et l'autre une fille. Je ne cesse de rappeler à mon mari qui a une certaine approche sur la question d'avoir une attitude responsable pour donner l'exemple. 

Mais ce que je veux surtout dire, c'est que parfois malheureusement, les remarques désobligeantes viennent des femmes elles-mêmes. Au lieu d'être solidaires entre nous-mêmes, nous portons trop souvent nous-mêmes le coup de grâce en émettant des remarques aussi invraisemblables que malheureuses.

Comme je disais, la lutte est encore longue et rude, mais le changement des mentalités commence dans chaque famille !   

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rédigé par Corinne

Publié dans #Société

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Sixte 09/06/2017 10:31

C'est parfois fatigant, d'ailleurs. Même souvent. Je suis prof des écoles en campagne et je t'avoue que j'essaie de faire de mon mieux à mon niveau. Il y a des choses qui me donnent espoir : on avait fait un super débat avec mes CM sur l'expression "pleurer comme une fille", qui avait donné des choses tellement jolies ("si j'ai des yeux pareils qu'Alyssa, c'est que j'ai le droit de pleurer aussi, parce que y'a pas que les filles qui peuvent être tristes"). Mais il y a des jours où je pourrais tellement m'énerver à cause de ce sexisme ambiant. J'allume plus la tv, les pubs m'énervent trop, d'ailleurs.

Sylvie Enfin moi 31/05/2017 20:29

C'est vrai que ce n'est pas facile pour nous les femmes
Bises

Nora D 31/05/2017 10:34

Oh c'est mon combat de chaque jour aussi !
Je ne supporte plus ce sexisme. Il est tellement ancré, c'est affolant.
Dans la tête des hommes, des femmes.
Ce qui me gonfle aussi c'est quand un homme pense te faire une faveur (et attend un grand merci, limite de convoquer les médias) en faisant quelque chose qui est en fait normal, humainement parlant...Le monde est fou, nan ?
Je veux que les femmes revèlent la tête, nous sommes des êtres humains, nous n'avons pas à nous soumettre de quoi que ce soit.
Chacun, chacune à ses qualités et ses talents.
Pas besoin d'écraser "l'autre" pour prendre sa place...Enfin, je trouve.
Merci pour cet article :)

ellea40ans-Stephanie 31/05/2017 10:03

J'ai moi aussi été choquée. Ce jeune tennisman qui se croit tout permis et qui n'a aucun respect et l'autre qui applaudit c'est une honte. Ils sont minables tous les deux. Comme tu dis il y a encore une loooongue route... Merci pour cet article Corinne. Je te souhaite une bonne journée

Petitgris 31/05/2017 09:25

J'ai trouvé déplorable la scène de R. Garros ! Tu as raison l'égalité des sexes est une question d'éducation à la maison dès le plus jeune âge ! Cela restera encore un rêve pendant longtemps je pense ! Bisous Corinne