Ma valise pleine (à craquer)

Publié le 23 Août 2017

Photo

Je pense avoir fait des progrès car les enfants ont grandi, mais je me rends chaque fois compte que ma valise est toujours aussi pleine quand je pars en vacances. J'ai souri pendant les vacances en voyant un reportage sur ce qu'on appelle le syndrome de la valise pleine. J'étais curieuse d'avoir une explication de ce qui nous pousse à apporter trop de choses alors qu'au final, moins de la moitié a réellement servi.

En ce qui nous concerne, pour 15 jours de vacances, j'ai apporté :

Une bonne dizaine de tee-shirts à manches courtes et une demie douzaine de shorts chacun pour les enfants. C'est bon car ils ont réellement servi, et j'ai même du envoyer régulièrement les tee-shirts sales à laver. Deux trois tee-shirts à manches longues pour les deux qui n'ont pas servi. 

Deux pulls chacun pour les enfants (au cas où le temps se gâte). Un chacun ont servi car il faisait un peu frisquet le soir là où nous étions. 4 robes pour ma fille dont 2 ont réellement servi. 2 pantalons qui n'ont pas servi pour mon fils. 3 pantalons qui n'ont pas servi pour ma fille. 2 maillots de bain chacun qui ont servi. 

Pour ma part, j'ai emmené 3 robes (au cas où il y aurait des petites soirées) qui n'ont absolument pas servi, deux pantalons qui n'ont pas servi, 8 hauts qui ont servi et ont été envoyés régulièrement pour lessive, idem pour 4 shorts, deux pulls qui n'ont pas servi. 

Pour les chaussures, j'ai emmené une paire de tennis qui n'a pas servi, une paire de baskets qui a servi deux ou trois fois, une paire de claquettes qui ne m'a pas quittée, une paire de sandales hautes (au cas où ... soirées etc) qui n'a pas servi. J'ai emmené pour mon fils une paire de tennis qui n'a pas servi, une paire de claquettes qui ne l'a pas quitté. Pour ma fille, une paire de claquettes qui ne l'a pas quittée, une paire de tennis et une paire de sandales à brides qui n'ont pas servi.

Et puis, une trousse à pharmacie avec une boîte de Doliprane, un flacon de sirop pour la toux, un flacon de sirop pour les maux de gorge, une boîte d'ultra levure pour les maux de ventre. La trousse n'a pas été touchée.

4 livres dont 1 seulement a été lu. 6 films (DVD) pas vus du tout. 

Voici donc la liste des "au cas où" qui finalement n'ont pas servi :

* 2 pulls pour les enfants

* 2 robes pour ma fille

* 2 pantalons pour mon fils et 3 pantalons pour ma fille

* 3 robes et 2 pulls pour moi

* 1 paire de tennis, 1 paire de sandales à talons hauts pour moi

* 1 paire de tennis pour mon fils et 1 paire pour ma fille + 1 paire de sandales à brides pour ma fille

* une trousse à pharmacie, 3 livres et 6 films

La moitié de la valise ne nous a donc pas servi, c'est en réalité des "au cas où", des choses qu'on aime avoir sur soi pour être confortable dans la tête. 

Je ne parle pas de la valise (ou plutôt "des") valise de mon mari qui est pire que moi.

Il semblerait que la longueur de la liste des "au cas où" indique du degré d'angoisse que l'on a. La prochaine fois, promis, je vais essayer de voyager vraiment léger, et je referai cette petite analyse.

Et vous, qu'est-ce que vous avez apporté dans votre valise ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rédigé par Corinne

Publié dans #Humeurs, #Les Kids, #Voyages voyages

Repost 0
Commenter cet article

Petitgris 23/08/2017 09:21

Ma valise est bourrée de " au cas où " c'est le prix de ma tranquillité. Je n'ai jamais réussi à alléger ! L'Hom partirait les deux mains dans les poches et son argument massue est : " si besoin, on achète sur place " ! Gros bisous