Publié le 29 Janvier 2016

L'écoute

Je vous ai fait part plusieurs fois ici des problèmes rencontrés par mon fils. Il a été diagnostiqué dysphasique il y a deux ans, mais les intervenants ne sont pas d'accord entre eux. Celle qui a diagnostiqué la dysphasie nous a démontré les résultats des examens qu'elle a effectué sur mon garçon, mais l'orthophoniste et la psychomotricienne nous ont toujours indiqué qu'elles pensent qu'il s'agit d'un blocage psychologique sévère, et qui déteint sur ses facultés.

Néanmoins, tous les intervenants ont réussi à travailler de concert et les résultats sont plus que satisfaisants. Mon fils va beaucoup mieux, il remonte petit à petit la pente, et son comportement est de plus en plus adapté.

De notre côté, nous ne pouvions rester les bras croisés. Je ne compte pas les nuits d'insomnie à me demander ce que je pouvais faire pour l'aider. Je me suis documenté, j'ai acheté pas mal de livres, de jeux éducatifs, de visuels pour le stimuler, pour rendre la lecture et l'écriture plus fluides, car ses problèmes concernent précisément la lecture et l'écriture, bref la communication écrite.

Tout çà a contribué à l'amélioration de son état, mais je me suis rendu compte, qu'il y a un facteur qu'il a fallu mettre en place dès le début, un truc tout simple qui aurait pu l'aider depuis le début : l'écoute ! Et ce truc, je l'ai découvert grâce au livre "Au coeur des émotions de l'enfant" d'Isabelle Filliozat.

Ce livre est une vraie mine d'or pour les parents, que leurs enfants aient des problèmes ou non. Comme nous sommes toujours en apprentissage de notre rôle de parents, il y a forcément des choses que nous ne savons pas, dont nous ne soupçonnions pas l'existence et surtout l'importance sur notre façon d'éduquer nos enfants.

Le livre contient beaucoup d'enseignements et de conseils, mais celui qui m'a le plus marquée, et que j'ai appliqué de suite, c'est l'écoute bienveillante. Au lieu d'envahir nos enfants avec nos conseils, nos recommandations, nos mots de réconfort aussi bienveillants soient-ils, le livre nous apprend à écouter et à seulement leur dire que nous avons entendu leurs souci et que nous les comprenons.

C'est ce que j'ai fait avec mon fils, j'ai écouté ses colères, ses tristesses, ses attentes, et je lui ai seulement dit que je le comprenais. Le résultat fût immédiat ! Il allait mieux depuis ce jour là, et comme nous continuons toujours à le faire, il lui arrive de me demander de venir avec lui dans sa chambre et de l'écouter, ce que je fais avec plaisir car il a compris qu'il allait mieux grâce à cette écoute.

Aux parents, je vous demande vivement de lire ce livre, il est vraiment très bien !

Bon week-end à tous ;-)

"Au coeur des émotions de l'enfant" Isabelle Filliozat - éditions Marabout

"Au coeur des émotions de l'enfant" Isabelle Filliozat - éditions Marabout

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Les Kids

Repost 0

Publié le 28 Janvier 2016

Toujours debout

Çà fait du bien !

Çà fait du bien d'entendre parler de toi en bien.

Çà fait du bien d'entendre tes paroles combatives et vivantes.

Çà fait du bien d'écouter à nouveau cette voix si réconfortante, cette musique empreinte de douceur et de gentillesse, de finesse et de délicatesse.

Çà fait du bien de te voir triompher de tes démons.

Car nous avons besoin de toi, de tes mots, de tes mélodies.

Nous avons besoin de toi pour aller mieux.

Plus qu'un auteur tu es un poète, plus qu'un musicien tes notes guérissent l'âme.

Le sais-tu que tu n'es pas seul, et que les gens ont besoin de toi plus que toi n'aies besoin d'eux ?

Merci d'être là, toujours debout !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Repost 0

Publié le 26 Janvier 2016

Raconter Cendrillon

Je ne sais pas vous, les parents de petites filles, mais moi j'ai un peu du mal à raconter les contes de princesses Disney, et plus particulièrement Cendrillon. Si avant, j'imagine que nos parents et grands-parents n'avaient pas tellement de mal à la raconter, aujourd'hui où les familles recomposées sont de plus en plus nombreuses, comment stigmatiser de cette manière les belles-mères qui de nos jours occupent de plus en plus de place dans les familles et qui sont loin d'être toutes les sorcières méchantes si décriées d'avant.

Parlons, en premier lieu, du qualificatif de "marâtre". Ce mot est d'emblée caricatural et a un relent de condamnation. Je n'ai pas hésité à le remplacer par "la maman de Javotte et Anastasie". Le mot revient à presque toutes les pages, peignant systématiquement un portrait dur et sans appel des belles-mères. Et c'est bien ce qui me gêne. Le livre décrit une vérité s'appliquant à toutes les belles-mères mais ne suggère pas juste que c'est la maman de Javotte et Anastasie qui est méchante. Je ne pourrai pas inculquer à ma fille une vérité qui n'en est plus une, sachant que dans sa classe, elle a des amis qui vivent avec leur belle-mère et que je ne voudrais pas qu'elle parte avec un a priori négatif sur ces personnes qui ne sont que des mères ordinaires et généralement formidables.

A part çà, une chose ne me semble plus d'actualité, c'est cette attente trop forte du prince charmant qui viendrait tout arranger dans la vie d'une jeune fille. D'aucun sait que la société a énormément évolué, que trouver l'amour est loin d'être une finalité, qu'au contraire, c'est le début d'une partie importante de notre vie. Le célèbre "ils se marièrent, vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants" me fait un peu peur, car je voudrais inculquer à ma fille de se battre pour avoir son indépendance et de la chérir aussi longtemps qu'elle vivra, d'avoir des enfants si elle le souhaite et de les rendre le plus heureux possible, de vivre ses histoires d'amour mais ne pas en faire son maître. Bref, d'être une femme d'aujourd'hui avec ses combats, ses galères, ses réussites, ses victoires.

Je sais que nous avons tous besoin de cette part de magie dans notre enfance, mais j'avoue que raconter Cendrillon m'a fait un peu peur de ce que ma fille pourrait en comprendre et de ce qu'elle pourrait en faire dans sa compréhension de la vie.

Qu'en pensez-vous ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Les Kids

Repost 0

Publié le 19 Janvier 2016

Une belle âme

Une belle âme, c'est une âme qui définitivement ne veut que du bien autour d'elle, une âme charitable, capable de compassion, prompte à la joie et à la bonne humeur et à en diffuser autour d'elle.

Une belle âme, c'est une âme qui fait passer l'intérêt de l'autre avant le sien, à chercher à aimer et ne rien attendre en retour.

Une belle âme, c'est une âme qui partage, qui donne, qui aide.

Une belle âme ne trouve le sommeil avant d'être sûre que ses proches sont en sécurité, ne manquent de rien.

Une belle âme, c'est une âme qui répand la vie, la lumière.

Une belle âme anéantit l'obscurité par sa seule présence.

J'en suis loin, mais c'est une de mes destinations, un de mes objectifs. Il est tellement bien d'être la source d'un sourire.

Belle journée à tous !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Humeurs

Repost 0

Publié le 14 Janvier 2016

On ne vit qu'une fois

Je sais, je peux me tromper, mais je tenais à vous parler d'une partie de ma personnalité pour voir si beaucoup d'entre vous me comprennent ou si vous me trouvez complètement maboule. Juste histoire de savoir par contre, car je ne changerai pas en conséquence :p

Je le dis assez souvent et je ne pense pas avoir beaucoup changé, je suis quelqu'un de très solitaire, très réservée, et qui a besoin d'un minimum d'espace vital entre moi et les autres. Quand je dis "les autres" je parle des personnes en dehors de ma petite famille (mon mari et les kids) et ma famille (mes parents, frère, sœur et neveux). Je n'aime ni les réunions de famille (famille élargie j'entends), ni la foule, ni les événements où je serai obligée de parler, d'engager la conversation ...

L'affaire se corse quand il s'agit de ma belle famille ! Mon mari est tout le contraire de moi. Il aime les réunions qui s'éternisent, sa famille ne rate aucune occasion pour organiser une fête. Moi, çà me barbe ! Mais d'une force !!!

Du coup, je déplore que ce sujet soit devenu un sujet sensible dans notre couple. Je veux bien faire des efforts pour quelques rencontres, mais je ne comprends ni ne veux comprendre l'intérêt de se rencontrer plusieurs fois dans l'année. J'ai comme principe que je ne vis qu'une fois, et qu'autant que possible, je souhaite que cette vie soit une vie de plaisir et de joie, et non une vie d'obligations. Il ne comprend pas. Je ne comprends pas pourquoi il ne comprend pas. Et c'est devenu un cercle vicieux, un sujet qui tourne en boucle, mais qui commence à faire mal.

Je ne comprends pas non plus qu'un sujet concernant des personnes en dehors de notre ménage soit devenu un problème dudit ménage ! Choc de culture, choc de générations (mon mari est beaucoup plus âgé que moi). Mais çà commence à bien faire ! Et chacun ne veut lâcher, ce qui est désolant !

Vous avez connu ou connaissez ce genre de problème dans votre couple ? Ou est-ce juste nous ? Et la grande question que je me pose, c'est si le sujet est un vrai sujet de couple, ou s'agit-il juste d'un caprice de deux adultes se comportant comme des gamins et qui ne veut pas avoir tort ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Humeurs

Repost 0

Publié le 13 Janvier 2016

Histoire d'une haine

Qu'est-ce qui, finalement, nous met les uns contre les autres ? Quelle raison valable permet à un individu de désigner un tel comme ennemi, un autre comme inférieur à lui, ou tout simplement mérite ses courroux ? Quand on y pense sérieusement, RIEN ! Absolument rien ne peut justifier les violences aveugles, les tueries de masse au nom d'un dieu, quel qu'il soit, la haine basée sur la race, la religion, la couleur de peau ! Absolument aucun argument ne serait plausible pour expliquer ces actes !

Et pourtant, il ne se passe pas une seule journée sans qu'on entende une attaque isolée ici, un acte terroriste là ! La bêtise humaine a-t-elle pris à ce point le pas sur la raison ? Le mal est-il en train de gagner du terrain ? La lumière laisse-t-elle petit à petit place à l'obscurité des êtres ?

Nous sommes heureusement là, chacun à notre place, et chacun à notre niveau, pour refuser cette menace. Faire face, affronter, et ne surtout pas reculer ! Montrer que nous sommes blancs, noirs, jaunes, juifs, musulmans, chrétiens, athées, que non seulement nous l'assumons, mais surtout que çà ne regarde que nous ! Mettre le voile, la kippa, ou rien du tout, et refuser que ceci puisse nous mettre dans une catégorie ou une autre !

Et surtout EDUQUER, informer, guider, éclairer, car les fanatiques agissent justement là où la lumière n'est pas suffisante, là où le chaos règne, là où la vulnérabilité est !

Et puis ce jour, j'ai une pensée triste pour ce lycéen apparemment brillant, apparemment intégré, qui a, par je ne sais quelle illumination, fait basculer son existence dans l'impensable, foutu sa vie et celle de sa famille en l'air, pour je ne sais quelle haine, je ne sais quelle cause ! J'ai aussi une pensée triste pour sa famille, et comme je suis une mère, pour sa mère dont je n'ose même pas imaginer la souffrance, le désespoir l'enfer qu'elle est en train de vivre !

A seulement 15 ans, il connaîtra le milieu carcéral, aura tout son temps pour cultiver encore plus sa haine et ses ressentiments, et aurait déjà indiqué qu'il s'armera à sa sortie pour viser cette fois-ci les policiers !

DOULEUR !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Société

Repost 0

Publié le 12 Janvier 2016

Nosy Be {Madagascar}

Nous avons passé les fêtes de fin d'année au Nord de Madagascar, sur l'île de Nosy Be, appelée aussi à juste titre l'Ile aux Parfums ! D'emblée, nous souhaitions créer nous-mêmes notre itinéraire pour découvrir l'île et ne surtout pas emprunter les sentiers battus proposés par les tours operators et autres piégeurs de touristes.

Le premier mot qui me venait dès la sortie de l'avion est ECRIN ! C'est une beauté à l'état pur avec ses kilomètres de mangroves et des forêts encore préservées ! Les couleurs dominantes étaient forcément le bleu (du ciel et de la mer) et le vert (des forêts entourant l'île). J'ai aussitôt eu une prière c'est que cette île soit préservée encore longtemps de actions de l'homme (de nombreux reportages dénoncent l'avidité des investisseurs touristiques qui ferment trop souvent les yeux sur le volet écologique de leurs projets et n'hésitent pas à exploiter la misère des locaux pour corrompre les autorités).

Nous avons voulu profiter au maximum de la beauté de cette nature presque intacte, de la chaleur bienfaisante (bien qu'écrasante à certaines heures de la journée), des plages magnifiques et de paysages époustouflants. Les images parleraient certainement mieux que les mots ...

Edit : nous avons logé au Vanila Hôtel & Spa, un super établissement très près de la nature, calme et détente sont les maîtres-mots et où on mange bien, en plus. En demi-pension, nous avons bien profité d'un super buffet au petit-déjeuner et d'un autre tout aussi super buffet pour le dîner. Je recommande absolument cet hôtel où le personnel est accueillant, discret et disponible.

Plage de rêve !

Plage de rêve !

Nosy Be {Madagascar}
Vanila Hôtel

Vanila Hôtel

Nosy Be {Madagascar}
Nosy Be {Madagascar}
Nosy Be {Madagascar}
Nosy Be {Madagascar}
Nosy Be {Madagascar}
Nosy Be {Madagascar}
Nosy Be {Madagascar}
Nosy Be {Madagascar}
Nosy Be {Madagascar}
L'îlot Tany Mena en vue

L'îlot Tany Mena en vue

Nosy Be {Madagascar}
Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Voyages voyages

Repost 0

Publié le 4 Janvier 2016

Cheers !

Quel bonheur de vous retrouver et de vous adresser mes meilleurs voeux de bonheur, de joie, de santé, de satisfaction, de réussite et de tout plein de bonnes choses encore pour cette nouvelle année !

J'espère que vous avez tous passé de très belles fêtes de fin d'année !

En ce qui me concerne, je refais surface après une belle immersion en famille dans un endroit idyllique (j'en parlerai dans un autre billet) où je me suis très peu connecté, plus par habitude qu'autre chose d'ailleurs. Mon téléphone était aussi aux abonnés absents. Il a très peu sonné, et j'ai très peu appelé.

Pendant près de 10 jours, nous sommes restés entre nous quatre, à nous aimer, à penser certaines plaies, à nous créer des souvenirs que j'espère inoubliables, à profiter de chaque jour qui nous était offert pour nager, manger, rire, sourire, s'émerveiller, dormir, se reposer, se dire qu'on s'aime, et encore nager, manger, rire, sourire, s'émerveiller, dormir, se reposer, se dire qu'on s'aime. Nos journées s'étiraient doucement, nous laissant le temps de savourer chaque instant.

Nous n'avons pas échappé aux inévitables bilan et résolutions. Mais pour ces dernières, j'ai décidé qu'il commençait à être pathétique d'en prendre chaque année plusieurs dont pas une seule ne sera vraiment tenue. Cette année, ce sera quelque chose de simple et de plus terre-à-terre : je vais essayer de moins me fâcher, de sourire et de rire plus, de manger mieux, de boire plus (de l'eau hein), de moins me plaindre. Et pas plus tard qu'hier, une de ces résolutions a été mise à épreuve : notre vol du retour a été retardé de presque une journée, nous laissant en plan à 35 degrés à l'ombre dans un aéroport désert, une ville tout aussi déserte ou presque. Me rappelant de mes bonnes résolutions, j'ai fait contre mauvaise fortune bon coeur, gardé le sourire et essayé de dérider les kids qui ne comprenaient pas pourquoi on ne prenait pas ce foutu avion qui les a obligés à se lever à l'aube.

Voilà voilou de notre côté pour un accueil en douceur de la nouvelle année. Pour vous, çà s'est bien passé ? Dites-moi tout ;-)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Humeurs

Repost 0