Publié le 29 Avril 2016

Carpe diem

La semaine prochaine s'annonce difficile pour nous. Mon mari va subir une opération, de routine certes, mais une opération quand même, de son genou suite à un accident il y a deux ans. Ce n'est pas tellement l'intervention en soi qui est difficile, c'est les risques de complication qui sont nombreuses en ce qui concerne mon mari, car il a quelque problèmes de santé assez sérieux.

Le plus difficile aussi je trouve c'est la façon avec laquelle il aborde cette intervention. Depuis quelques semaines, mon mari n'est plus que complaintes, soupirs et mine défaite. Je trouve son stress excessif et j'essaie de l'en sortir avec des histoires rigolotes, des sorties en famille, des mots de réconfort, mais rien n'y fait, il y a un mur entre lui et nous en ce moment. Il ne rit plus à nos blagues, semble être si loin de nous. Le quotidien n'a plus de prise sur son stress, il est fermé comme une huître, me laissant tout gérer, tout occupé à penser à lui et à son opération.

Je ne vais pas me plaindre, mais ce n'est pas facile de gérer le quotidien dans ces circonstances. Et comme il s'agit pour moi de tenir la barre seule, de me débrouiller seule et surtout de ne pas sombrer avec lui, je continue ce que j'essaie de faire depuis des mois à savoir rester calme en toutes circonstances, à accepter les événements que je ne peux pas changer, à faire tout ce qui est possible pour changer le cours des choses qui peuvent être changé, et surtout de profiter du jour présent.

Carpe diem.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Humeurs

Repost 0

Publié le 25 Avril 2016

De notre temps

Nos enfants n'ont pas besoin que nous leur offrions des jouets hors de prix, ce n'est pas ce qu'ils veulent, et la plupart du temps, ces joujoux si chers finissent très vite dans les cimetières des jouets. Je l'ai expérimenté en achetant à mon fils un grand avion Playmobil, sur lequel il a jeté un regard furtif, depuis plus rien.

Nos enfants n'ont pas besoin que nous leur offrions les habits les plus chers, ils ne sont heureux que dans leurs pyjamas, ou leurs vieux shorts et leurs tee-shirts usés jusqu'à la corde.

Nos enfants n'ont pas besoin que nous leur accordions tout, même s'ils demandent beaucoup. Ils ont besoin que nous leur imposions des limites, même s'ils ne le savent pas.

Mais ils ont tellement besoin de notre temps, de ces quelques minutes à leur réveil, pour leur dire que nous les aimons, de notre sourire, de notre encouragement, de notre présence. De ces quelques minutes à notre retour à la maison le soir. De ces quelques minutes au moment du coucher. Et de ces moments de jeux, de dialogue, de partage, ces moments où nous nous mettons à leur niveau pour les écouter, les parler, partager leurs jeux, et parfois brisons un peu les règles pour en rigoler.

Hier, nous avons passé des heures à fabriquer de petits riens avec du carton, du papier, des crayons de couleur, des feutres. Et ils étaient si heureux !

Source d'inspirations : mon tableau Pinterest { do it yourself }

De notre temps
Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Les Kids

Repost 0

Publié le 21 Avril 2016

Rédigé par Corinne

Publié dans #Inspirations

Repost 0

Publié le 20 Avril 2016

En voyage

Ceux qui me connaissent savent que je suis quelqu'un qui ne tient pas en place. C'est une honte de l'avouer, mais les 30 jours de congé annuel sont très loin de me suffire. Au bout de un mois et demie / deux mois de travail, j'ai un besoin vital de couper le rythme et de m'aérer. Peu importe alors que je parte loin ou la porte à côté, pourvu que çà me permette de sortir du train-train quotidien, d'être avec ma petite famille pour un pique-nique, un week-end ou plus que çà, çà me suffit.

Pour les vacances, je mets des mois à les préparer dans les détails, à calculer et recalculer le budget, à voir et revoir les détails, car en bonne angoissée, je n'aime pas les imprévus et les évite le plus possible. Alors plus les vacances se passent comme je les imaginais, mieux c'est pour moi.

Au retour, alors que les valises ne sont pas encore défaites, alors que les souvenirs des vacances qui viennent de se terminer sont encore loin de s'estomper, mon esprit vagabonde déjà dans les possibilités qui s'offrent à nous pour les prochaines vacances. Je suis comme çà, je suis constamment dans les préparatifs et l'effervescence du prochain voyage. Et le hasard a fait que mon mari est exactement comme moi, et que nous avons en commun cette passion de l'évasion et de l'ailleurs.

Alors, à deux mois et demie des vacances d'été, inutile de vous dire que nous sommes complètement dans notre prochain voyage. Nous sommes dans la recherche d'hébergement, dans la mise en place du budget, et c'est un réel bonheur que de le faire.

Et vous, vos rapports avec les voyages ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Humeurs

Repost 0

Publié le 19 Avril 2016

Je m'aime ♥

J'aurais aimé être un peu plus présente sur ce blog, mais un volume de travail dément m'en empêche. Aussi, je partage très peu de mots mais des mots qui font du bien, et qui reflètent mon état d'esprit du moment.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Humeurs

Repost 0

Publié le 15 Avril 2016

Où êtes-vous les hellocotonneuses ?

Je me rappelle le jour où j'ai découvert Hellocoton. C'était une communauté qui frétille de vie. J'ai découvert plein de blogs qui m'inspiraient, je pouvais enfin lire de supers articles à gogo, moi qui suis une grande amoureuse des mots ! Et les photos ! Je m'en mettais plein la vue : des photos de voyage, de paysages ... ! C'était un régal ! Je suivais tout plein de blogueurs - de blogueuses surtout - géniaux qui avaient toujours des idées originales de sujet d'article, de belles idées de recettes ou de DIY ...

Je ne dis pas que tout çà n'existe plus maintenant, mais je regrette ce foisonnement, ce frétillement d'activités et de vie ces derniers temps. On y trouve encore tout plein de super blogs mais plus autant qu'avant. On sent un certain ralentissement et je peux situer exactement quand çà a commencé.

Je me souviens que çà a commencé en janvier 2015, à la suite des attentats contre Charlie Hebdo, puis de l'Hyper Cacher. La brutalité de ces attentats nous ont coupé toute inspiration. Nous avancions un peu forcés les semaines, et même les mois d'après. Ce n'était pas tellement la peur, c'est l'incrédulité, le sentiment d'injustice et d'impuissance. Je me souviens alors que depuis, les activités des blogueurs se sont un peu ralenti. Il y a moins de publications, moins de votes, moins de vie quoi !

Les attentats de novembre n'ont rien arrangé. C'est un peu comme si on ne s'autorisait pas la légèreté et l'insouciance, c'est comme si nos mots ont fait la malle, l'inspiration tarie.

Je ne sais pas si vous êtes d'accord avec mon constat, mais je voudrais appeler les hellocotonneuses et les hellocotoneurs à revenir faire la fête, célébrer la vie, à continuer à être les super "mécréants" que nous sommes, à dire que la vie prend toujours le dessus, que malgré tout, tout va bien, tout finit toujours par aller bien !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Humeurs

Repost 0

Publié le 14 Avril 2016

On a joué les Robinson

Je vous disais furtivement dans un article que nous célébrions nos 10 ans de mariage civil le 31 décembre dernier.

Nous avons cherché quelle serait la façon originale de fêter cet anniversaire. Nous voulions sortir des sentiers battus qui aurait consisté à inviter famille et amis pour une soirée à danser et manger.

Nous avons donc décidé de partir en vacances à Nosy Be, une île magnifique au nord de Madagascar. Je vous parlais de nos vacances ici. Pour le 31 décembre, jour anniversaire de nos 10 ans de vie commune donc, nous avons organisé un pique-nique sur une petite île déserte en face de notre hôtel.

Ce jour là, il pleuvait dès le matin. Le ciel était tantôt gris, tantôt bleu. C'était bizarre. Il y avait du soleil, et la seconde d'après une pluie drue. Nous avons bien demandé au propriétaire du petit bateau que nous avons loué si la traversée ne présentait aucun risque. En habitué, il nous a rassuré en nous indiquant qu'il n'y a pas de vents, donc pas de vagues.

Nous avons donc embarqué sur un petit bateau en direction de notre île déserte. Les enfants étaient aux anges, les parents moins rassurés. Heureusement, le soleil faisait son retour au bout de 20 minutes de traversée. Nous avons déposé le cuisinier qui allait s'occuper de notre repas sur le rivage, et avons continué vers l'endroit où des tortues de mer semblent faire des jeux. C'était magique pour les enfants. Ils voulaient les toucher, et même jouer avec elles dans l'eau. mais à cet endroit l'eau était un profonde et nous les avons juste contemplées du haut de notre bateau.

Nous avons refait direction vers notre île déserte à l'heure du déjeuner. Le cuisinier, qui était plutôt un magicien qu'un cuisinier, a déjà mis la table sous une jolie tente. Nous avons profité de la mer en attendant que le repas soit prêt. Puis, nous faisions une petite ballade sur le rivage où pour la première fois de ma vie, je sentais vraiment ce que c'était que d'être seuls au monde. C'était magique de vivre ce moment en famille ! Nous avions la petite île rien que pour nous. Les enfants couraient partout, sautaient dans l'eau, essayaient de grimper sur les cocotiers ... Ils étaient HEU-REUX !!!

On nous servait un gros poisson de mer grillé, accompagnée d'une sauce au coco qui décoiffait ! Nous nous sommes régalé, tellement régalé qu'il ne restait du gros poisson que les arêtes ! Puis venaient les fruits exotiques de couleurs chatoyantes : mangues, papayes, bananes, pamplemousses ... C'était un régal !

Nous avons quitté "notre " île en nous disant au fond de notre coeur que c'était bien comme çà que nous voulions fêter notre anniversaire de mariage : en famille, sur une pile déserte à ne penser qu'à se faire du bien ensemble !

La traversée

La traversée

On a joué les Robinson
On a joué les Robinson
Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Humeurs

Repost 0

Publié le 13 Avril 2016

Apprendre à être parents

Il est vrai de dire qu'il y a autant de façons d'aimer et d'éduquer ses enfants qu'il y a de parents. Chacun sa vision et son idée sur la question sur la base de son propre trajectoire, son vécu, son passé, ses désirs d'avenir, sa culture, ses traumas ...

Mais personne ne peut se targuer détenir la recette de parents parfaits. Tout simplement parce qu'il n'y a ni recette ni parents parfaits. S'il y a une chose que j'ai constaté depuis les 8 années où je suis devenue maman, c'est que les enfants nous apprennent plus que nous les apprenons. Ils nous en apprennent plus sur nous-mêmes, ils nous apprennent la vraie vie, les vrais secrets des vraies décisions de vie.

Et justement, ces années m'ont apprises que c'est en nous-mêmes que nous avons à tirer des leçons, des apprentissages sur la façon dont nous devrions éduquer nos enfants. Et surtout, j'ai appris à me fier avec confiance à mes propres intuitions, qui se révèlent la plupart du temps bonnes conseillères. J'ai appris écouter avec attention mais beaucoup de vigilance les conseils de pseudo-super mamans ou de pseudo-spécialistes ès parentalité.

Je préfère de loin chercher enseignements et conseils dans le regard de mes enfants, dans ce qu'ils sont, dans ce que je suis, dans ce qu'est notre famille, notre vécu, nos attentes et aspirations, nos projets. Depuis, je me sens mieux avec moi-même, plus sereine dans mes rôles de maman, plus sûre de moi. Je me suis affranchi de tout diktat des médias et des pseudo-bons penseurs.

Et mes enfants et ma famille s'en portent très bien !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Les Kids

Repost 0

Publié le 11 Avril 2016

Avec maman

Conversations entre ma fille (5 ans) et moi :

SUR LA VIEILLESSE :

- Maman, pourquoi il y a des vieux et des vieilles ?

- Parce que tout le monde commence bébé, puis enfant, puis grande personne, puis vieux ou vieille.

- Tout le monde sera vieux ou vieille ?

- Oui, tout le monde devient vieux ou vieille un jour.

- Toi aussi (petite voix et début de larmes) ?

- Oui ma puce, moi aussi.

(Silence) (Puis soupirs) (Puis sanglots)

- Maman, je ne veux pas que tu sois vieille (grosses larmes) !

SA PROPRE FAMILLE :

- Maman, on restera toujours une famille ?

- Oui ma chérie, on est une famille pour toujours. Et quand tu seras grande, comme maman, tu auras ta propre famille, tes propres enfants, mais on restera encore une famille, mais un peu plus grande.

- Et on habitera toujours ensemble ?

- Non, quand tu auras ta propre famille, tu auras aussi ta propre maison. Comme maman n'habite plus avec Daddy et Mamie (mes parents).

- (Grosses larmes) Je veux habiter avec toi, toujours toujours !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Les Kids

Repost 0

Publié le 8 Avril 2016

En marche

Ces deux mots auront été ceux les plus prononcés dans le milieu politique depuis qu'Emmanuel Macron (tiens, mêmes initiaux ;-)) a initié ce qu'il appelle un mouvement politique qui désire abattre le clivage gauche/droite traditionnel et se concentrer sur les nouveaux défis de la société française.

Très rapidement, les gens pensent à 2017 et spéculent sur comment et quand il annoncera lui aussi son intention de briguer le poste de Président de la République.

Personnellement, je ne pense pas vraiment à une candidature lancée presque à la dernière minute, en plus sur une approche politique nouvelle, qui a besoin d'être comprise et assimilée par les français pour être adoptée. Et je pense que cela demandera du temps.

Quelle serait cette nouvelle approche politique ? Est-ce qu'elle se rapprocherait du parti de François Bayrou qui, à force de se balancer un coup à droite, un coup à gauche a fini par confondre et fatiguer les français ?

Je suis très curieuse de voir ce qu'il a à proposer, car sur le fond, je suis assez d'accord, le clivage gauche/droite est dépassé et n'est plus adapté à la société actuelle avec ses chômages qui ont besoin de règles et de politiques nouvelles sans qu'on ait à hurler chaque fois que lesdites règles soient un tant soit peu favorables aux entreprises. Car qui va nous donner un boulot ? C'est bien l'entreprise ! Et quoi de plus normal que l'Etat propose quelques chose pour son bien-être pour que çà profite au marché de l'emploi ? Or, aujourd'hui, dès que ce genre de règles et politiques est proposé, on crie à la droitisation de la gauche, ne donnant aucune chance à des mesures qui peuvent en effet être bénéfiques au marché du travail.

Il en est de même dans la gestion de la crise des migrants qui nécessite des idées nouvelles et une approche adéquate sans qu'on ait besoin tout de suite de catégoriser les actions en idée de gauche ou de droite.

Je ne sais pas ce qu'il se passera en 2017. Est-ce que Macron y pense sérieusement, ou bien se prépare-t-il pour 2022 ? Je ne sais pas mais je trouve plus logique de penser que c'est en vue de 2022 qu'il lance ce nouveau mouvement qui pourrait être l'alternative à ce vieux clivage dépassé par les changements de la société. D'autant plus que les propositions d'Emmanuel Macron méritent à mon avis d'être approfondies car apportent des orientations nouvelles sur le redressement de la vie économique.

Qu'en pensez-vous ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Société

Repost 0