Publié le 31 Août 2016

Celle qui dérange

Face à votre belle-famille, aux collègues et aux copains de votre mari, avez-vous parfois l'impression d'être celle qui dérange, l'empêcheuse de tourner en rond ?

Celle qui empêche les virées ou la beuverie du vendredi soir.

Celle qui refuse que la voiture du couple soit utilisée, un week-end entier, et le réservoir plein dans la mesure du possible.

Celle qui sort son veto quand, pour une raison obscure, le mari se trouve être le plus grand contributeur dans un projet de la belle-famille ou à une obligation (financière).

Celle qui se penche sur chaque décision et sur chaque dépense pour que tout le monde soit traité sur le même pied d'égalité, alors que les collègues voulaient, on ne sait toujours pas pourquoi, que le mari fasse le plus de travail et donne le plus de sous.

Celle par qui tous les scandales possibles et imaginables arrivent, car c'est comme çà !

Celle qui éduque les enfants suivant ses propres principes donc venant de ceux de ses propres parents, au détriment des préceptes chers à belle-maman.

Celle qui devient au fur et à mesure la femme à abattre car le mari ne peut ou n'ose rien faire sans avoir demandé son avis à elle.

Celle qui ose dire qu'"untel ne franchira plus jamais la porte de notre maison" car il a osé faire ceci ou cela. C'est clair, on devient la femme à abattre pour tout le monde.

Celle qui s'impose, impose ses idées et dont le mari a le plus peur, au grand dam de la belle-famille et des copains.

La liste est longue, mais maintenant j'arrive à en jouer, ne serait-ce que pour embêter les uns et les autres ;-)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Humeurs

Repost 0

Publié le 30 Août 2016

Le bonheur, il est là !

Pourquoi perdons-nous tellement de temps à chercher le bonheur, comme s'il s'agissait d'une chose tangible, un but à atteindre, un objectif lointain ? Pourquoi ne savourons-nous pas juste chaque moment, un lieu, un regard, une belle chose ?

Car le bonheur, il est là, devant nous.

Il est dans ce regard de nos enfants, qui sans raison particulière, nous couvre de tendresse et d'amour muets.

Il est dans cette chanson longtemps oubliée, et qui surgit amenant avec elle des souvenirs de notre enfance, ou d'un moment précis de notre vie.

Il est dans ces moments où il ne se passe rien, sauf les cris des oiseaux, le bruissement du vent.

Il est dans ce plat mitonné avec amour et qui flatte nos papilles des jours durant.

Il est dans cette senteur particulière d'une fleur qui vous rappelle quelqu'un, un endroit, un souvenir.

Il est dans cette satisfaction que nous éprouvons le soir après être arrivés à bout de ce dossier si fastidieux.

Il est dans ces premières minutes de vacances, si galvanisantes. Quand le monde paraît vous appartenir.

Il est dans ces moments où, sans raison apparente, vous vous sentez si bien.

Il est dans ce message inattendu que vous recevez, dans ce sourire ou ce bonjour que vous vous échangez avec des personnes que vous ne connaissez pas forcément.

Il est dans ce livre que vous avez dévoré en un rien de temps.

Il est dans ces albums photos que vous chérissez car renferment les meilleurs moments de votre vie.

Il est dans cette paire de chaussures qui vous a fait faire des dépenses inattendues.

Il est dans ces histoires, petites et grandes, qui vous font encore croire en l'avenir de l'Humanité, et vous font encore croire que l'Homme n'est pas si perdu que çà.

Il est dans ce billet de 50 euros que vous avez oublié dans la poche d'une veste et sur lequel vous tombez par hasard, en période de vache maigre.

Il est dans ces mots tout simples que vos enfants cous disent : "Maman ?" "Oui?" "Je t'aime".

Il est dans vos actions de tous les jours qui redonnent le sourire aux autres.

Le bonheur, il est là, il n'attend plus que vous pour le reconnaître au quotidien !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Humeurs

Repost 0

Publié le 26 Août 2016

A nos sœurs ...

Je ne pouvais ne pas relayer ce message d'Elisabeth Badinter à nos sœurs musulmanes qui ont décidé de porter volontairement la burqa. Un message plein de bienveillance et d'amour et qui tend la main en cette période difficile où les paroles clivantes semblent faire le pas sur la réalité des choses.

"Adresse à celles qui portent volontairement la burqa

Après que les plus hautes autorités religieuses musulmanes ont déclaré que les vêtements qui couvrent la totalité du corps et du visage ne relèvent pas du commandement religieux mais de la tradition, wahhabite (Arabie Saoudite) pour l'un, pachtoune (Afghanistan/Pakistan) pour l'autre, allez-vous continuer à cacher l'intégralité de votre visage ?

Ainsi dissimulée au regard d'autrui, vous devez bien vous rendre compte que vous suscitez la défiance et la peur, des enfants comme des adultes.

Sommes-nous à ce point méprisables et impurs à vos yeux pour que vous nous refusiez tout contact, toute relation, et jusqu'à la connivence d'un sourire ?

Dans une démocratie moderne, où l'on tente d'instaurer transparence et égalité des sexes, vous nous signifiez brutalement que tout ceci n'est pas votre affaire, que les relations avec les autres ne vous concernent pas et que nos combats ne sont pas les vôtres. Alors, je m'interroge : pourquoi ne pas gagner les terres saoudiennes ou afghanes où nul ne vous demandera de montrer votre visage, où vos filles seront voilées à leur tour, où votre époux pourra être polygame et vous répudier quand bon lui semble, ce qui fait tant souffrir nombre de femmes là-bas ?

En vérité, vous utilisez les libertés démocratiques pour les retourner contre la démocratie. Subversion, provocation ou ignorance, le scandale est moins l'offense de votre rejet que la gifle que vous adressez à toutes vos sœurs opprimées qui, elles, risquent la mort pour jouir enfin des libertés que vous méprisez.

C'est aujourd'hui votre choix, mais qui sait si demain vous ne serez pas heureuses de pouvoir en changer. Elles, ne le peuvent pas. Pensez-y.

Elisabeth BADINTER"

Rien à ajouter !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Société

Repost 0

Publié le 25 Août 2016

Mots d'enfants

On ne chôme pas quand on est maman ! Parfois, on s'arrache les cheveux face à de petits tyrans bien déterminés à vous faire péter les plombs, mais le plus souvent, heureusement, ils nous font éclater de rire et nous font fondre devant leurs tronches à croquer !

Ma petite fille de 5 ans, qui n'a pas la langue dans sa poche, ne rate aucune occasion pour nous prendre en défaut. Et ces derniers temps, elle s'exerce à inventer de nouveaux mots pour se faire comprendre vite et bien ...

Scène 1.

Le gardien de notre maison aime bien charrier les enfants. Il le fait gentiment mais les enfants se sont mis en tête que cet homme décidément les embête. Un jour que ledit gardien a été repris par mon mari devant les enfants pour une bêtise, ma petite puce était trop contente de la situation qu'il a remercié son papa en ces termes :

"Merci beaucoup Papa pour cette grondure !" (nom tiré du verbe gronder dans le dictionnaire de inventé par ma fille)

Scène 2.

Ma fille a assisté à une vive discussion entre mon mari et moi. Elle nous regarde argumenter, fronce les sourcils et lève les deux bras en disant :

"On ne va peut-être pas commencer les cris, peut-être il faut penser à un peu de pardonnage !"

Scène 3.

A la piscine.

"Maman, il faut aller à une autre piscine, celle-ci est trop fond" (pour profond)

:D

Et chez vous, de nouveaux mots inventés par les petits bouts ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Les Kids

Repost 0

Publié le 24 Août 2016

Capitalisme !

Le communiqué de la société Lactalis face à la colère dirigée contre elle par les producteurs de lait se résume à ceci : Lactalis ne fait que suivre les lois du marché, les producteurs n'ont qu'à les accepter !

Capitalisme pur et dur, donc !

Comment ne pas être choqué en lisant ce communiqué. Même si on sait, le marché ne fait que réguler l'offre et la demande, même si on sait que le prix n'est que le résultat de cette équation, la froideur de cette réalité fait froid dans le dos.

Au nom du marché donc, des milliers de producteurs de lait n'ont qu'à produire à perte, jusqu'à ce qu'ils n'en peuvent plus et jettent l'éponge ! Voilà le monde dans lequel on vit, les petits se font bouffer par les grands, les riches continuent à s'enrichir sur le dos de milliers d'ouvriers qui peinent à joindre les deux bouts.

Je n'ai jamais été dans les revendications bruyantes, avec blocages et chantages en tous genres, je n'ai jamais apprécié ce genre de chose. Mais là, je comprends complètement la colère des producteurs de lait, et ne m'étonnerais pas des actions même brutales qu'ils peuvent faire.

Qu'en pensez-vous ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Société

Repost 0

Publié le 23 Août 2016

Rentrée, dites-vous ?

Je refuse encore de parler de rentrée. Il reste encore 2 semaines de vacances pour les enfants, et je tiens à ce qu'ils en profitent au maximum. Bien entendu, après les vacances où on a eu l'habitude de se coucher à pas d'heure, et de se réveiller vers 10 heures, il a fallu dès le retour à la maison de rétablir l'heure habituelle du coucher. Bien entendu, on parle quand même de temps en temps de l'école pour ne pas trop les brusquer à la veille de la rentrée. Mais, en général, place encore aux jeux en tous genres, aux sorties, à ces petites choses qu'on n'a pas forcément le temps de faire en cours d'année scolaire.

Beaucoup de parents appréhendent les vacances, surtout les grandes, en se demandant comment occuper les enfants, où les emmener, etc. Pour ma part, j'attends aussi impatiemment qu'eux les vacances, et la première à les regretter au moment de la rentrée, c'est bien moi. Car à peine les valises posées, que je me projette déjà aux prochaines vacances, que je suis déjà sur les sites de voyages à la recherche d'un endroit où aller. Et sur le calendrier, à la rentrée, la première date que je cherche, c'est celle des plus prochaines vacances.

Quand j'étais petite, j'ai aimé l'école, et je fais tout pour que mes enfants s'y épanouissent. Mais je ne suis tout à fait tranquille qu'en les sachant à la maison, avec leurs jouets et jeux. Et en vacances avec eux, c'est tout bonnement le bonheur.

Alors, je profite encore de ces quelques jours qui nous restent pur profiter d'eux. Je ne sais pas comment sera l'année scolaire. Et comme chaque année, j'ai toujours une petite boule au ventre en pensant à comment mon grand va l'aborder. Je croise les doigts pour que la nouvelle année scolaire soit aussi positive que celle passée pour lui.

Et vous, vous avez déjà la tête à la rentrée ou encore en vacances ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Humeurs

Repost 0

Publié le 22 Août 2016

Happy moments

Nous sommes rentrés depuis quelques jours, le cœur et la tête encore emplis des moments de joie et de rires des vacances passées en famille. Face aux risques d'attentats, nous avons préféré mettre notre peur de côté, et rester juste vigilants, sans pour autant nous priver de belles promenades, de belles escapades à travers cette ville qui reste à mes yeux la plus belle du monde : Paris.

Bien entendu, une journée à Disneyland a été le clou du séjour parisien. Nous avons eu deux enfants heureux, qui ne se sont pas plaint, alors qu'ils marchaient du 10h du matin jusqu'à 21h du soir. J'étais bluffée.

Nous avons aussi été en Normandie, avons longé avec délices les côtes normandes et nous laisser happer par la beauté du paysage, des petits villages de bord de mer, de ces côtes infinies et magnifiques, de ces plages qui sont restées belles malgré le froid saisissant du vent et de l'eau.

Bonne continuation de vacances pour ceux qui ont encore la chance de profiter de la mer et du soleil, et bonne reprise à ceux qui sont de retour.

Saint-Michel

Saint-Michel

Notre-Dame de Paris

Notre-Dame de Paris

Le Sacré-Coeur

Le Sacré-Coeur

Séance portraits
Séance portraits

Séance portraits

Place du Tertre

Place du Tertre

Le Pont des Arts / Le Manège du Trocadéro
Le Pont des Arts / Le Manège du Trocadéro

Le Pont des Arts / Le Manège du Trocadéro

Disneyland Paris
Disneyland Paris

Disneyland Paris

Ratatouille on-ride ! On a adoré !
Ratatouille on-ride ! On a adoré !

Ratatouille on-ride ! On a adoré !

Happy moments
Super "fête givrée" ! Je n'oublierai jamais les petites étoiles dans les yeux de ma puce ♥
Super "fête givrée" ! Je n'oublierai jamais les petites étoiles dans les yeux de ma puce ♥

Super "fête givrée" ! Je n'oublierai jamais les petites étoiles dans les yeux de ma puce ♥

Happy moments
Happy moments
Happy moments
Happy moments
Happy moments
Happy moments
Happy moments
Happy moments
Le carrosse de Cendrillon / Le Petit train de Casey
Le carrosse de Cendrillon / Le Petit train de Casey

Le carrosse de Cendrillon / Le Petit train de Casey

Deauville
Deauville

Deauville

Deauville
Deauville

Deauville

Honfleur
Honfleur

Honfleur

Villers-sur-mer / Houlgate
Villers-sur-mer / Houlgate

Villers-sur-mer / Houlgate

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Voyages voyages

Repost 0

Publié le 19 Août 2016

J'ai vu "La Rue des Allocs" (M6)

Comme je le fais souvent, au lieu de me noyer d'emblée dans les débats et la polémique, j'ai attendu de voir l'émission La Rue des Allocs sur M6 pour m'en faire moi-même une idée.

Et encore une fois, je ne comprends pas tout à fait la polémique qu'il y a autour. Il est vrai que beaucoup de passages interpellent, quelques séances choquent et émeuvent, et il est vrai que, quelque part, on culpabilise inévitablement, nous qui venons de claquer des centaine d'euros pour les vacances, et eux, qui arrivent à peine à joindre les deux bouts, croulant sous les dettes et les soucis en tous genres.

Personnellement, je ne vois pas en quoi l'émission est indécente. Pour moi, elle sert surtout à attirer l'attention de ceux qui gouvernent sur la précarité de beaucoup de personnes, qui ont en face d'eux une Administration froide et glaciale, impersonnelle, qui ne voit que ce qui n'a pas été fait, ce qui reste à payer, et qui évite de voir en profondeur pourquoi le paiement des loyers ou de l'assurance n'a pas pu se faire, et que ces paiements ne pourront pas se faire, car les concernés sont complètement noyés sous la vague, n'ayant plus de ressources ni de moyens de rebondir.

Oui, "Philippe a tendance à boire quand il a des problèmes, et il a souvent des problèmes". Ce n'est ni un cliché comme beaucoup le suggèrent, ni un voyeurisme, c'est juste la réalité d'un homme qui n'arrive même pas à se dépatouiller avec les paperasses, un homme qui n'a ni la capacité ni l'espérance d'un avenir meilleur, c'est un homme qui survit et qui se bat contre un quotidien plus fort que lui et qui ne trouve de réconfort que dans l'alcool. Et il est loin d'être le seul.

Je trouve que l'émission a le mérite d'exister, ne serait-ce que dans le but de nous sensibiliser sur le quotidien et la réalité de ces milliers de gens qui ont besoin de notre soutien et de notre compréhension, plutôt que de notre regard hautain et de notre dégoût. Elle a surtout le mérite d'exister pour attirer le regard sur ce monde mis à l'écart par la société, et qui a pourtant besoin d'être mieux traité par nos gouvernants.

Vous l'avez vu ? Qu'en pensez-vous ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Livres Films TV

Repost 0

Publié le 18 Août 2016

Mon grain de sel

Nous sommes de retour depuis quelques jours maintenant. Difficile d’atterrir, de descendre de ce petit nuage. Alors, on regarde les photos, on parle de ces moments inoubliables, on évoque nos souvenirs, tel anecdote hilarant, telle rencontre. On n'a pas envie de fermer cette petite mais belle parenthèse. On a déjà envie de repartir.

Je voulais publier un petit article sur ces vacances, mais je trouve qu'il y a plus urgent, pour moi qui aime donner mon avis sur tout. Cette polémique sur le burkini !

Je suis consternée par la manière avec laquelle les uns et les autres se chamaillent sur le sujet. Je suis tout aussi consternée par la manière avec laquelle certains détournent le sujet pour mettre encore plus de l'huile sur le feu !

Je souhaiterais juste rappeler que la France est un pays laïc, qui accepte toutes les religions, mais n'accepte pas que justement chaque religion vienne se montrer d'une manière ostentatoire par rapport à d'autres. Ceux qui viennent dans un pays, ceux de passage ou ceux qui y vivent doivent accepter et respecter les lois dudit pays. Je trouve normal que les autorités veuillent, à l'instar des voiles à l'école ou dans les lieux publics, interdire le port de burkini à la plage.

Loin des débats sur le respect de la femme et de sa liberté, il s'agit à mon avis là d'un simple rappel des lois de la République française que chacun doit respecter. Il ne s'agit nullement d'une mise à l'écart ou d'une quelconque velléité à montrer du doigt certaines communautés. Pourquoi ne pas juste accepter cela ? Pourquoi vouloir polémiquer et chercher la petite bête ?

Je me souviens d'un projet de voyage professionnel à Dubaï où durant les démarches administratives, on nous a bien renseignés sur les obligations et les interdictions sur la manière de se vêtir. Le voyage n'a pas eu lieu, mais j'étais bien décidée à suivre scrupuleusement les lois et règles du pays. Il ne me venait pas à l'idée d'aller à l'encontre de telles règles par des velléités ethniques, culturelles ou autres. Car au fond, il s'agit juste de respect. Il s'agit de respecter son pays d'accueil et ses lois.

En France, il ne s'agit ni plus ni moins que de respecter les lois de la République française qui sont claires et qui ont toujours été comme çà.

Qu'en pensez-vous ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Société

Repost 0