Publié le 30 Novembre 2016

J'aime cette période de l'année où tout me rappelle mon enfance.

L'excitation en pensant qu'il reste à peine un mois avant Noël, l'empressement à acheter le sapin, et comme il s'agissait d'un vrai, rien que l'odeur évoque tellement de magie et de joie que cette odeur et cette atmosphère si particulières restent logées dans un coin de ta mémoire à jamais. 

Je suis heureuse de penser que, sans le vouloir, de par la joie avec laquelle nous préparons Noël, je construis le même genre de souvenirs chez mes enfants. J'aime l'idée que toute cette excitation, ces petits moments, cette atmosphère spéciale les accompagneront dans toute leur vie, et qu'ils les transmettront à leur façon à leurs propres enfants plus tard. 

J'aime cette période où, oubliant les vicissitudes de la vie, on ne pense qu'à donner, offrir, rendre heureux. J'aime ce partage, j'aime penser que l'humanité n'est pas si perdue que çà car on pense toujours à ceux qui n'ont rien. J'aime penser aux cadeaux que je vais offrir à mes proches, j'aime me triturer la tête pour chercher des cadeaux qui leur plairont vraiment. J'aime écouter les chants de Noël, c'est si particulier ! 

J'aime Décembre ! J'aime Noël ! 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Humeurs

Repost 0

Publié le 25 Novembre 2016

Ce vendredi, j'oscille entre l'espoir fou que Hillary Clinton puisse encore être déclarée élue suite au recomptage des voix dans trois swing states où certains experts auraient détecté de possibilités de fraudes, et le désespoir devant le silence du clan démocrate et des grands médias internationaux ce matin. Je ne sais pas, sans vouloir avancer trop loin dans cet espoir fou pour ne plus revivre les affres de la déception du 8 Novembre, je laisse quand même cette petite lueur dans un coin de ma tête.

Sinon, rien de particulier à dire en ce vendredi. Le grand débat d'entre deux-tours d'hier ne m'a pas si scotchée que çà, la preuve je n'ai pas vu les 2/3 cédant très vite au sommeil. On verra dimanche ce que çà donnera, en tout cas, je ne regarde plus que très sommairement les analyses et les prévisions, car beaucoup de choses se sont passées ces derniers mois pour donner encore crédit à ces études. 

En ce qui nous concerne, les enfants n'ont pas classe pour cause d'accueil par Madagascar du Sommet de la Francophonie. Je ne comprendrai jamais le lien entre l'accueil de ce sommet et la décision du gouvernement de décréter la semaine entière sans école pour les enfants. Je ne cherche pas à comprendre, c'est un peu léger. C'est un peu comme si lors du COP21, on avait demandé aux écoles à Paris de fermer ! Bref ...

Par contre, ils passent leurs journées à jouer, à dessiner, à profiter de cette pause inattendue et sèment dans chaque recoin de la maison des messages d'amour, des petits cadeaux fait-mains qui vous font fondre de tendresse le soir en rentrant ... J'adore !

Et les mini orchidées de mon jardin ont fleuri ... J'aime ce jaune qui égaye notre petit jardin.

J'ai découvert une nouvelle série que j'adore : Suits. C'est une sorte de Damage sans le côté un peu noir de l'associée du cabinet d'avocats. Vous connaissez ? Vous aimez ?

Et dernière chose, et loin d'être la moindre. Mon fils fait du judo, une discipline qui devrait ne lui faire que du bien, aussi bien du point de vue physique, mais également du point de vue de la coordination, de la discipline, de l'équilibre et de sa confiance en lui-même. 

Je souhaite à tous un bon week-end ! 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Les billets du week-end

Repost 0

Publié le 24 Novembre 2016

Je n'ai jamais aimé les primaires. Je sais bien qu'elles permettent aux partisans d'élire eux-mêmes la personne qu'ils voudront pour les représenter à une élection, et que c'est positif car c'est un bon service à rendre à la démocratie. Mais en même temps, çà pousse les candidats à s'étriper, à montrer le pire d'eux-mêmes, à user de méthodes et de pratiques douteuses et parfois nauséabondes, et ce côté-là m'écoeure ! 

Regardez comment Hillary Clinton et Barack Obama, puis Hillary Clinton et Bernie Sanders se sont attaqués lors de la campagne pour les primaires. Souvenez-vous de la violence des coups et parfois l'indécence des méthodes. Ils se tiraient vers le bas, et ce n'est pas la plus belle image à donner aux électeurs, surtout quand on sait qu'après il faut faire montre d'une certaine cohésion pour pouvoir affronter le vrai adversaire !

Même chose pour les primaires de la droite, les 7 candidats se sont gardé de se tirer dans les pattes sur les affaires et les petites polémiques, mais une fois le second tour arrivé, oublié le programme, on sort ce qu'on n'a pas de meilleur, c'est-à-dire les coups bas, les règlements de compte personnels, les petites attaques mesquines, on sort les squelettes de leurs placards, et c'est franchement moche ! 

Je pense que Alain Juppé a tort d'agir comme il le fait. Non seulement çà montre la panique, mais surtout, il rabaisse les débats à un niveau si médiocre que çà va se retourner vers lui comme un boomerang. Comment vont-ils faire pour rabibocher après ? Comment Juppé va-t-il décemment soutenir une personne qu'il a passé une semaine à descendre et à vouloir mettre à nu ?

Je n'ai jamais aimé les primaires et je crois que je ne les aimerai jamais.

Et vous ? Vous êtes pour les primaires ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Société

Repost 0

Publié le 23 Novembre 2016

Etes-vous ...

Mer ou montagne ? MER

Ville ou campagne ? VILLE pour le moment, bien que l'appel de la campagne, son air pur, sa tranquillité, son rythme de vie moins stressant commencent à me faire de plus en plus de l'oeil ! 

Maison ou appartement ? APPARTEMENT 

Livre papier ou liseuse ? LIVRE PAPIER inconditionnellement, définitivement

Glace ou chocolat ? GLACE

Talons ou chaussures plates ? CHAUSSURES PLATES pour le confort et talons pour frimer :p

Hiver ou été ? HIVER

Chiffres ou lettres ? LETTRES, je vous avais dit que je suis une grande amoureuse des mots ?

Soirée cocooning chez soi ou sortie entre copains ? SOIREE COCOONING 

Soie ou dentelle ? SOIE 

Thé ou café ? THE 

Bain ou douche ? DOUCHE 

Sucré ou salé ? SALE 

Rouge ou bleu ? BLEU 

Déco moderne ou vintage ? MODERNE 

Et vous ?

 

Pile ou face
Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Humeurs

Repost 0

Publié le 21 Novembre 2016

La politique de ces derniers temps laisse à penser que notre société est en pleine mue. Les gens rejettent petit à petit un système à bout de souffle mené par les mêmes têtes, les mêmes personnes qui un jour promettent une chose et le lendemain promettent le contraire. Je sens vraiment un sursaut populaire qui fait peur en même temps qu'il rassure.

Le sursaut fait peur dans la mesure où çà fait monter des monstres du genre Trump, çà fait faire des absurdités comme le Brexit, mais çà rassure car çà donne le sentiment que les gens reprennent leur avenir en mains, qu'ils ne se laissent plus porter au gré des jeux politiques auxquels ils ne se reconnaissent plus, au gré d'un vent politique qui leur est de moins en moins favorable car devenu personnel aux politiciens et non plus dans l'intérêt commun. 

La mue est intéressante à plusieurs titres, mais il faudra certainement quelques années à chacun pour rectifier le tir de ce qui se passe maintenant, de voir quels principes mettre ne place, quelle ligne adopter, et comment les citoyens peuvent participer effectivement et efficacement à la vie politique, et ne plus se laisser mener sans pouvoir intervenir.

A travers ce qui s'est passé dernièrement sur la scène politique mondiale, on est heureux de voir que la démocratie a repris son pouvoir, et çà, çà fait du bien, malgré la claque avec Hillary Clinton. 

La défaite de Nicolas Sarkozy et de Hillary Clinton, le Brexit, la montée des populistes, devraient faire réfléchir beaucoup d'autres et devraient les convaincre que les choses ont changé.

Qu'en pensez-vous ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Société

Repost 0

Publié le 16 Novembre 2016

Ma fille m'a brusquement rappelée que Noël arrive à grands pas. Que juste un petit mois nous sépare des fêtes et des effervescences des cadeaux à offrir, des repas à organiser. Elle m'a confié sa lettre au Père Noël avec les dessins des jouets qu'elle souhaite recevoir. Elle me ressemble de plus en plus, ma fille. A 5 ans, elle est déjà dans les listes et est aussi prévoyante que moi.

Elle voudrait donc un vélo de grande, car elle a déjà un vélo, mais un vélo de bébé. Elle demande aussi une mallette de médecin, un légo car s'il y a une chose que mes enfants aiment faire, c'est bien des constructions. Je me rends alors compte que leur imagination est sans limites et çà me fait plaisir. Enfin, elle voudrait une brouette, je ne sais pas pourquoi faire exactement. 

Pour mon fils, j'ai déjà quelques idées : un jeu de bataille navale, du sable à modeler (j'ai vu des pubs sur çà et j'avoue que çà m'a tout de suite séduite), et des boîtes à expériences dont il raffole.

Je pense que je vais aussi offrir aux deux des petites plate-bandes pour planter des fleurs ou d'autres choses, j'ai vu que çà les intéresse. Ce sera aussi l'occasion de leur confier de nouvelles responsabilités car ils auront à s'occuper des plantes.

 

Pour notre fille, son vélo de grande

Pour notre fille, son vélo de grande

Sa mallette de docteur

Sa mallette de docteur

Son lego

Son lego

Je crois que par brouette, elle veut plutôt parler de caddie

Je crois que par brouette, elle veut plutôt parler de caddie

Pour notre fils, un jeu de bataille navale

Pour notre fils, un jeu de bataille navale

Du sable à modeler

Du sable à modeler

Des expériences à gogo

Des expériences à gogo

Pour les deux, un mini potager pour leurs plantes

Pour les deux, un mini potager pour leurs plantes

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Les Kids

Repost 0

Publié le 14 Novembre 2016

Je dis à qui veut bien l'entendre que je me sens mieux dans ma peau à 40 ans qu'à 20. Et c'est la vérité ! J'ai passé en douceur vendredi dernier le cap de mes 40 ans. J'ai eu une si belle journée entourée de mes amis et famille, avec qui j'ai accueilli les bras ouverts et dans la joie cette nouvelle page de ma vie.

Je me suis longtemps dit que çà allait être une journée comme une autre, qu'il ne s'agit en réalité que d'un chiffre, un cap à passer, un symbole. Mais non, j'ai ressenti au plus profond de moi-même que le passage aux 40 ans est quelque chose de pas banal et qui implique pas mal de choses.

Pas besoin de faire une rétrospective cependant, car je me suis focalisée sur ce que j'ai en ce moment : deux enfants adorables, un mari qui m'aime et me soutient, une famille soudée derrière moi, des amis peu nombreux mais sur qui je peux entièrement compter, un boulot que je n'aime plus forcément mais qui paie l'essentiel, une vie pas si mal que çà, et surtout des rêves encore plein la tête ! 

Je me sentais heureuse de passer le cap et d'ouvrir une nouvelle page blanche à remplir de joie et de bonheur, de rires et de sourire, de belles choses. Mais aussi une page où les moins bonnes choses seront forcément présentes, mais que je pourrais affronter avec plus de sérénité et plus de sagesse. 

J'ai 40 ans, et j'en suis heureuse ! 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Humeurs

Repost 0

Publié le 10 Novembre 2016

Une partie de l'Amérique et une grande partie du monde se réveillent groggy aujourd'hui. Le séisme d'hier a été vécu par beaucoup comme un cauchemar, on continue à se pincer pour réaliser que ce n'était pas juste un mauvais rêve.

Mais le jour se lève, la vie prend son cours, et le Président des Etats Unis élu est bien Donald Trump ! L'Amérique se rend compte d'un coup d'une réalité qu'elle a longtemps occulté : les américains vont mal et veulent se replier sur eux-mêmes, ils sont plus divisés que jamais, les haines raciales sont aussi vives qu'elles ne l'étaient avant, exacerbées par la crise économique et le contexte mondial sur l'immigration et le terrorisme. 

Le monde, lui, tremble. Car les cartes vont être rebattues, les donnes sont devenues du jour au lendemain différentes. La Russie risque de tirer son épingle du jeu, Bachar El Assad se frotte les mains devant cette éclaircie inattendue, l'Europe ne sait pas à quel saint se vouer, les pays musulmans savent très bien ce que l'Homme le plus puissant du monde pensent d'eux et de leurs concitoyens.

Mais une question me taraude aujourd'hui : le monde va-t-il si mal ou est-on à une croisée des chemins, un moment où nous devons tous revoir nos sociétés, ce qui va mal, ce qui doit changer ? Devrait-on subir ce changement ou aller de l'avant et se remettre en question nous-mêmes ? N'a-t-on pas d'autres alternatives à proposer, des pistes de réflexions à offrir, des discussions à entamer avec nos voisins ?

Je pense qu'il est normal que le monde ait peur, car en cherchant dans sa longue campagne, en fouillant dans ses déclarations aussi farfelues qu'effrayantes, on ne retient que ces choses-là de Donald Trump : il va fermer les frontières, ériger un mur entre les Etats-Unis et le Mexique, se débarrasser des sans papiers et des musulmans, rétablir la torture, empêcher aux musulmans d'entrer aux Etats-Unis et j'en passe et des meilleurs. 

Mais serait-il encore possible au monde de lire entre les lignes, et d'en tirer des propositions positives ou une bonne volonté qui suggéreraient de s'occuper de ceux qui n'ont pas été entendus longtemps, de voir leur quotidien et les soulager des affres auxquelles ils font face tous les jours (chômage, non prise en charge médicale, impôts, etc). 

Et s'il devenait urgent non pas de barrer la route coûte que coûte aux extrêmes de tous bords, mais d'aller au fond du problème et de voir maintenant réellement de quoi la population, surtout celle invisible jusque là, a besoin, de quoi le pays a besoin. Il est urgent d'arrêter les calculs bassement politiques, les alliances contre nature, les errements idéologiques pour se pencher sur la réalité et apporter des solutions, même terre à terre, pour soulager la population de ses souffrances. 

Sans cette remise en question, et contrairement aux idées reçues qui voudraient que Marine Le Pen ne pourra jamais devenir présidente, la France (et les autres pays) risque de voir un bis repetita de ce 8 novembre. 

Il n'est plus temps de se chamailler et de tergiverser, le plus grand pays du monde nous a prouvé que tout, absolument tout, peut arriver ! 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Société

Repost 0

Publié le 9 Novembre 2016

Bien entendu, ces élections américaines ne devraient pas me toucher directement. Et pourtant, depuis un an et demie, je suis pendue à l'écran, vit les multiples soubresauts, et reste interloquée devant la popularité de Donald Trump malgré sa grossièreté et la violence de ses propos communautaristes.

Etant fan de Hillary Clinton, admirative devant son parcours politique et surtout devant ce qu'elle représente en tant que femme, j'ai voulu croire jusqu'au bout qu'elle allait être la première femme Président des Etats-Unis ! 

Je me lève pourtant ce matin avec un goût amer devant l'avance prise par Donald Trump, bousculant toutes les analyses et les prévisions. Plus les heures avances, plus la Maison Blanche s'éloigne pour Hillary Clinton. Et plus les résultats se précisent, plus le monde entier entre dans une ère d'incertitudes, car à l'heure actuelle, personne ne peut prédire ce que l'élection de Trump va apporter aux Etats-Unis, et au monde entier, aussi bien en terme économique que social. Va-t-il être ce monstre de racisme et de xénophobie, cette personne qui balaie d'une main les acquis et l'héritage de ce grand pays, pour proposer une aventure nouvelle, multipliant les propos et promesses d'une Amérique soi-disant grande car débarrassée de ses immigrants.

C'est une déflagration pour les américains, à l'instar du Brexit pour les britanniques. Mais j'espère pour eux qu'ils ont mesuré l'arrivée de Trump aux commandes du pays le plus puissant du monde, avec tout ce que cela suppose de responsabilités et d'enjeux. J'espère que ce n'est ni la colère ni la frustration qui ont parlé, même si tout semble penser que c'était le cas.

Qui vivra verra ce que le monde deviendra. Un monde meilleur ? Un monde divisé encore plus ?

Personne ne sait ...

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Société

Repost 0

Publié le 8 Novembre 2016

J'ai commencé la semaine avec un bien triste événement, les funérailles hier de la grande soeur de mon mari, une femme énergique et affectueuse, qui occupait une grande place dans la vie de mon mari.

Je n'ai pas voulu assombrir pour autant cette semaine bien particulière pour moi. En effet, demain - je le souhaite de tout coeur - une femme va peut-être être élue président du pays le plus puissant du monde. C'est loin d'être rien car ceci va bousculer encore plus les traditions et les pratiques qui voudraient confier aux seuls hommes les commandes des grands pays, des grandes responsabilités. Ce serait une grande avancée dans les luttes contre les inégalités de traitement entre les hommes et les femmes. Ce serait la preuve que les femmes ont leur place dans les hautes responsabilités. Ce serait une grande avancée dans la lutte commencée par les Benazir Buttho, Sonia Gandhi, Dilma Roussef, Cristina Fernandez, Angela Merkel, et autres femmes formidables et lumineuses qui ont brillé malgré la domination mâle dans les sphères politiques.

C'est une semaine particulière également car vendredi prochain, je fêterai mes 40 ans. Et ce serait un très grand cadeau que de voir Hillary Clinton, une icone pour moi, entrer à la Maison Blanche. 

C'est une semaine particulière, enfin, parce que, dû sûrement à cet anniversaire, un grand tournant dans ma vie, j'ai le sentiment de monter en grade. Je me sens mieux partout où je vais, je ne me sens plus comme une petite souris qui regarde le monde à travers un petit trou, cachée dans mon coin, faisant tout pour passer inaperçue, ayant peur du regard et du jugement de l'autre.

Je sens que j'ai beaucoup changé. La maturité peut-être. Je sens aussi que je m'aime de plus en plus, j'aime cette femme, épanouie qui accepte enfin ce qu'elle est, ses forces comme ses faiblesses, et qui ne rase plus les murs, au contraire.

Voilà, voilou ! Très belle semaine à vous aussi ! 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Humeurs

Repost 0