Publié le 29 Décembre 2016

De ce cadeau, chacun tirera comme d'habitude ce qu'il veut bien en tirer. Les magistrats dénonceront un acte qui leur décrédibiliseraient, les politiques auront mille et une visions de la chose, certains polémiqueront à tout va. Mais j'espère que beaucoup ne retiendront qu'une chose : c'est un signal fort en faveur de la lutte contre la violence faite aux femmes.

Qui ne sait que tuer un homme est mal, mais nous savons tous que la place de Jacqueline Sauvage n'est pas en prison. Ce n'est pas une criminelle qu'il faut tenir éloignée de la société. C'est une femme battue, une mère qui voulait se protéger et protéger les siens. Nous sommes toutes femmes et mères, et qui comprendront mieux que nous ce geste radical ? Je me mets à la place de cette femme qui subit coups sur coups, et qui a vu mes propres filles se faire violer par leur propre père. Vouloir arrêter cette abomination est-il si répréhensible ? 

En tout cas, on ne peut que saluer haut et fort ce geste de François Hollande qui donne un coup d'accélérateur aux actions visant à protéger les femmes contre leurs propres compagnons. Personne ne mérite de vivre une telle violence au quotidien, personne ne devrait voir impunément un homme s'en prendre à sa femme et à ses enfants, quelle qu'en soit la raison. 

Voilà un cadeau inattendu en cette fin d'année ! On apprécie ! 

Qu'en pensez-vous ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Société

Repost 0

Publié le 16 Décembre 2016

Le bonheur, il est ...

* dans ce sourire que tu as toi-même provoqué chez une personne

* dans cette vieille chanson dont tu te souviens soudain la musique et les paroles

* dans la bienveillance dont tu fais preuve à l'endroit de ton entourage 

* dans ces mots gentils que tu sèmes autour de toi

* dans ces étoiles dans le regard d'une personne à qui tu viens de dire que tu tiens à elle

* dans cet événement inattendu qui embellit ta journée (un billet retrouvé dans la poche d'une vieille veste, un mot doux chiffonné qui refait surface ...)

* dans cette vieille recette que tu prépares pour ta famille

* dans l'amour que tu sèmes autour de toi

* dans ces belles chaussures que tu viens d'acheter dans un accès de folie, alors que tu es fauchée comme les blés

* dans cette amitié que tu prends le temps de cultiver et qui résiste au temps et aux tempêtes

* dans ce livre dont tu aimes chaque mot, chaque expression, chaque tournure

* dans ce film qui te fait tellement pleurer et tellement rire

* dans cette maison qui te rappelle la tienne quand tu étais petite et qui t'évoque mille souvenirs heureux

* dans chaque pas fait par tes enfants, leurs facéties, leur façon de te tourner en bourrique, leur façon de t'aimer sans conditions, sans limites

* dans cet amour si fort qui te lie à ta famille, cette solidité et ce point d'ancrage qui te sont nécessaires

Le bonheur à mon avis ne se cherche pas, il se sème et se partage. Il te revient après en boomerang plein visage, et ainsi de suite.

Vous êtes d'accord avec moi ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Humeurs

Repost 0

Publié le 12 Décembre 2016

C'est fou comme on voit à vue d'oeil que les enfants grandissement et leurs soucis avec eux. Ils commencent à comprendre les choses et se posent de plus en plus de questions sur la vie, sur ce qui les entoure, sur les gens. Ces derniers temps, la question de la mort vient souvent dans leurs questions. Deux décès de parents proches, morts tous les deux à un âge bien avancé, ont fait que cette question devient lancinante chez mes kids, car ils n'arrivent pas à comprendre ce qui se passe après, sur où les gens décédés vont à leur mort.

Il est difficile d'évoquer la question, et surtout nos réponses doivent être bien pesées car les enfants nous observent, ils voient que nous avançons en âge, et lier la mort à l'âge n'est pas l'idéal, d'autant que ce n'est pas vraiment la vérité. Ils savent que des personnes encore jeunes peuvent mourir d'accident, de la maladie, que les personnes âgées peuvent aussi mourir d'un accident ou d'une maladie, mais qu'en plus, la mort est plus élevée chez eux à cause de leur âge.

J'ai remarqué que quoique je dise ils peuvent prendre cela comme autant d'informations anxiogènes pour eux, car ils se projettent sur notre propre mort, nous les parents, et que cette idée leur est insupportable. En même temps, si je ne réponds pas, çà ne va pas davantage aller car ils seront dans le flou complet et surtout dans la peur sans qu'ils n'arrivent à avoir l'explication du comment et du pourquoi.

Jusqu'ici donc, je leur ai parlé de la maladie, des accidents qui peuvent toucher n'importe qui, et de la vieillesse qui est une étape obligée pour tous. Et quand ils pleurent car immédiatement ils pensent à nous, les parents, j'avoue que je ne trouve pas encore les mots pour les rassurer. Je ne peux pas les rassurer de notre propre immortalité, en leur disant que çà n'arrivera pas, car ce serait mentir, et que nous ne sommes pas décideurs de çà, mais comment les rassurer et leur dire qu'il faut profiter de chaque moment, sans que cela ne devienne une vraie angoisse pour eux d'avoir peur tous les jours de perdre leurs parents.

Comment rassurer nos enfants et apporter de bonnes explications sur des choses pour lesquelles, nous-mêmes, adultes, nous sommes pleins de questionnements ? 

Vous, que dites-vous pour rassurer vos enfants ? De quelle manière répondez-vous aux questions sur la mort ? 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Les Kids

Repost 0

Publié le 9 Décembre 2016

En 2016,

* j'ai lâché prise sur beaucoup de choses. Je me suis recentrée sur moi-même, je me suis pardonné pas mal de choses. Maintenant, je m'aime à la folie ! 

* j'ai un peu repris le sport, par intermittence certes, mais je l'ai quand même fait. 

* je me suis rendu compte qu'il ne servait à rien de crier, de hurler, de s'énerver, çà ne change ni les choses, ni les événements, ni les gens. Cà sert juste à envenimer les relations, et çà ne vaut pas la peine.

* j'ai vu une transformation radicale de la société, une époque est certainement révolue, les choses même celles que l'on croyait immuables s'ancrent sur la réalité et évoluent.

* on s'est rendu ensemble compte qu'il est nécessaire de se regarder, de se comprendre, d'être bienveillants les uns envers les autres car finalement le racisme n'a pas été éradiqué, contrairement à ce que l'on pensait, finalement le vire ensemble n'est pas si installé que çà dans notre acception de la société, finalement nous sommes plus les uns contre les autres que l'on ne croyait.

* j'ai fêté mes 40 ans, et c'est drôle car presque instantanément, j'ai changé, j'ai mûri, j'ai un peu plus confiance en moi, cette impression étrange mais agréable d'être montée en grade !

* j'ai appris à désamorcer les crises et les conflits, je suis plus souple, plus avenante, plus conciliante, pour le bien de tous.

* j'ai vu l'avènement d'un certain Donald Trump, et j'ai peur.

* je croyais en l'élection de Hillary Clinton, je la voyais déjà première femme Président des Etats-Unis et j'ai été énormément déçue.

* je me suis rendu compte que partout où je vais, les hommes et femmes de ma génération prennent les rennes d'une entreprise, d'une association, sont nommés ministres, ou à d'autres postes importants, siègent en tant que présidents des tribunaux, etc. 

* j'étais (et le suis encore) fière de l'évolution de mes enfants, fière de voir leur progrès tous les jours.

En 2017,

* mon fils aura 10 ans, coup de vieux, coup de vieux !

* je compte m'aimer toujours un peu plus, à la folie, passionnément ! 

* j'espère que la Paix règne enfin dans le monde, que les millions d'enfants qui vivent sous les bombes, dans la terreur et la faim, puissent voir une éclaircie, et vivent enfin un quotidien serein, libre et dans la joie, le quotidien qu'ils méritent.

* j'espère un monde meilleur pour tous les enfants.

* j'espère que j'oserai enfin sauter ce foutu pas qui me donnerait un travail qui me ressemble plus, et dans lequel je pourrais enfin m'épanouir ! Quand je pense que je fais ce voeu depuis des années maintenant, et que je ne l'ai pas encore réalisé !!! 

* j'espère que le mot BIENVEILLANCE guide chacun de mes pas. En effet, j'ai trouvé qu'en étant bienveillante, on fait du bien à autrui mais surtout à soi-même.

BIENVEILLANCE sera en quelque sorte mon credo pour 2017 ! Et le tien ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Humeurs

Repost 0

Publié le 8 Décembre 2016

J'ai connu des amitiés que je croyais éternelles, que je croyais solides, des amitiés qui me tenaient à coeur. Et puis, j'ai été déçue, parfois trahie. J'ai souffert de ces trahisons, que je ne voyais venir, étant trop naïve, trop honnête, trop loyale.

Donc finalement, les amitiés, les vraies, je n'en ai eues que très peu. En primaire, j'ai eu une grande amie avec laquelle j'ai traversé mon enfance, il y a eu des hauts et des bas, puis on s'est perdues de vue. C'était une belle histoire d'amitié mais qui n'a pas résisté au temps, aux années, à la vie. 

Dans mon travail, j'ai fait la connaissance il y a quelques années d'une collègue qui, petit à petit, est devenue une amie. Notre plus grande force a toujours été de nous dire les choses comme elles sont, sans retenue, sans arrière-pensée. Cà fait du bien, et c'est très sain.

En ce moment, notre amitié traverse des moments difficiles. Peut-être l'usure du temps, car nous nous voyons tous les jours, prenons notre déjeuner ensemble tous les jours, nous racontant les moindres détails de notre vie familiale, les péripéties de notre vie de couple. Ces derniers temps, aussi bien elle que moi avions eu un mot plus fort que l'autre, on s'énerve l'une contre l'autre facilement, on a besoin d'air, on a besoin de prendre un peu de distance l'une par rapport à l'autre. 

Mais je sens au fond de moi, en tout cas, j'espère de tout coeur que je ne me trompe pas, que les liens solides qui nous unissent peuvent traverser cette petite tempête, que nous saurons séparer le bon grain de l'ivraie, et que nous pourrons reprendre notre amitié là où nous la laissons en ce moment. 

Je sais que nous resterons des amies pour la vie ... Je le sais ! 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Humeurs

Repost 0

Publié le 6 Décembre 2016

Les kids : Maman, où est-ce qu'on part à Noël ?

Moi : On ne sait pas encore. On n'ira pas trop loin, papa et maman n'ont pas beaucoup d'argent, on a eu de très belles vacances en juillet et août.

Mon fils : Mais vous pouvez aller en prendre à la banque !!!

Ma fille : Oui, en plus, j'ai vu que tu as de l'argent dans ton sac !!!

...

... monde de bisounours :p

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Les Kids

Repost 0

Publié le 5 Décembre 2016

Noel fait danser les couleurs

Qui s'étalent en douceur

De la terre aux étoiles 

 

Noel déroule son tapis blanc

Qui monte et redescend 

Sur cette immense toile

 

Noel, d'un seul coup de pinceau

Fait couleur les ruisseaux

Qui sont d'or et d'argent 

 

Noel revêt la terre entière

D'un habit de lumière

Pendant quelques instants 

 

Noel apporte la chaleur 

La paix pour quelques heures 

C'est une nuit magique

 

Noel redonne un peu d'espoir

Et sait nous émouvoir 

Sur un ton nostalgique

 

Noel qui se veut rassurant 

Nourrit petits et grands 

De rêves inachevés

 

Noel s'efface et disparaît 

Avec tous ses attraits

A peine le jour levé

 

Chez vous aussi, çà y est, le sapin est mis ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Les Kids

Repost 0

Publié le 2 Décembre 2016

... et ce qui devait arriver arriva.

François Hollande ne se portera donc pas candidat à sa propre succession. Les raisons sont parfaitement claires dans l'esprit de chacun, son quinquennat a été une longue succession de polémiques en tous genres, de coups bas, de manque d'autorité, de promesses et de contre promesses, de décisions prises à la hâte et de rétropédalages, de scandales, des hésitations, d'une incapacité chronique à décider, de livres aussi bien assassins pour lui que pour son entourage, de divulgations en tous genres. Il y avait tellement de choses négatives que les réalisations en étaient occultées. 

On imagine son état d'esprit hier. Les faits sont là, têtus. Les sondages sont en berne, son impopularité devenue légendaire. On se demande si c'est le président qui a eu tout faux, ou si l'homme n'a, par ses défauts, laissé aucune chance au président. Une chose est sûre : ce n'est pas lui qui améliorera la boue crasse dans laquelle la gauche est empêtrée. 

Comme on s'y attendait, les charognards et les vautours se sont lâché durant la nuit. On s'y attendait mais çà reste néanmoins nauséabond. Ce matin pourtant, je ne vois que COURAGE, car ce n'est pas tout le monde qui aurait pu taire son égo pour faire la place à d'autres qui pourront mieux faire, que SAGESSE car y aller quand même aurait donné une image encore plus lamentable d'une famille politique qui n'a plus rien de famille, que SENS DE LA RESPONSABILITE car cette décision sert en premier les intérêts de la France, que ELEGANCE car élégant, il l'est en jetant un regard lucide sur ce qui n'allait pas et en regrettant ces rendez-vous manqués du quinquennat. 

En ce matin du 2 décembre, l'homme doit être groggy par autant d'émotions, mais le poids sur ses épaules, la pression de derniers mois ont du baisser d'un cran. Il peut maintenant s'atteler exclusivement à ses tâches de Président sans avoir l'oeil rivé sur les sondages d'opinions, sans cette épée de Damoclès du 2017 sur sa tête. Si çà se trouve, les prochains mois qui nous sépareront des élections révéleront enfin un bon et un grand Président.  

Qu'en pensez-vous ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Société

Repost 0

Publié le 1 Décembre 2016

Aujourd'hui, la case 1 du calendrier de l'avent a été ouverte dans la joie. Les 24 jours vont filer, pour notre plus grand bonheur ! 

Aujourd'hui, je vais commencer le tour des magasins de jouets pour réserver les jouets figurant sur la liste de mes kids. Samedi prochain, rendez-vous pris pour décorer le sapin. 

Même l'accident que j'ai eu ce matin (rassurez-vous, rien de grave) n'a pas entamé ma joie. C'est définitif, le mois de décembre est pour moi un mois si particulier. 

De votre côté, comment çà se passe ? Aimez-vous aussi autant que moi le mois de décembre ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Les Kids

Repost 0