Publié le 1 Juin 2017

Juin a toujours été pour moi le début des vacances. Quelques idées de voyage trottent depuis quelques semaines dans nos têtes, mais les projets prennent généralement forme au mois de Juin.

Juin, c'est aussi se dire que les enfants auront leur fête de l'école dans une quinzaine de jours et pourront déjà par la suite se relaxer car ils iront à l'école pour des jeux, des ateliers, et non plus pour de vrais travaux scolaires.

Juin, c'est la perspective de semaines de farniente, de repos, de rires, de soleil, de mer.

En Juin, on fête l'anniversaire de mariage des parents. C'est toujours attendrissant de penser que tout a commencé un certain jour de Juin. Que cette merveilleuse famille a pris corps à ce moment-là. Qu'une trentaine d'années plus tard, nous voilà (les enfants) trentenaire et quadras, que nos enfants grandissent et préparent leurs chemins respectifs sous nos yeux et sous nos ailes, et surtout sous le regard fier et aimant de nos parents. 

Juin a aussi vu, il y a 12 ans, la naissance de notre projet de vie commune. Aujourd'hui, nous sommes là, et nous sommes désormais quatre. Le chemin parcouru jusqu'ici a été semé de difficultés, d'obstacles en tous genres, dont certains étaient complètement inattendus. Mais que de joie aussi, que de bonheur à quatre ! Aujourd'hui, nous sommes conscients que le meilleur reste à venir, mais qu'il nous faut aussi composer avec d'autres difficultés, d'autres soucis, mais nous nous sentons plus forts ensemble. 

Et toi, que t'inspire le mois de Juin ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Humeurs

Repost 0

Publié le 31 Mai 2017

Photo

L'attitude de Maxime Hamou à Roland Garros à l'encontre d'une journaliste d'Eurosport, et pire encore les applaudissements d'Henri Leconte en plateau en voyant la scène en criant "fabuleux" sont inacceptables !

Comme le sont les critiques incessantes et les remarques désobligeantes sur l'âge de Brigitte Macron et la longueur de ses jupes !

Comme le sont les attitudes et gestes déplacés que nous subissons dans notre vie quotidienne. Les sifflements à notre passage quand nous osons porter des habits légers. Les regards lourds et les clins d'oeil dans le métro. Les remarques graveleuses. Les mains qui se baladent de manière insidieuse.

La route est longue et la lutte encore rude pour ramener les uns et les autres à une attitude plus respectueuse. Mais pour cela, il faut déjà commencer par changer le regard que nous portons nous-mêmes sur les femmes. Il faut déjà commencer nous-mêmes chez nous pour donner l'exemple à nos propres enfants. 

J'ai la chance d'avoir un garçon et une fille et fais mon maximum pour les élever de manière égale, leur inculquer le respect mutuel sans considération de sexe, leur partager les tâches de la maison de manière égale indépendamment du fait que l'un soit un garçon et l'autre une fille. Je ne cesse de rappeler à mon mari qui a une certaine approche sur la question d'avoir une attitude responsable pour donner l'exemple. 

Mais ce que je veux surtout dire, c'est que parfois malheureusement, les remarques désobligeantes viennent des femmes elles-mêmes. Au lieu d'être solidaires entre nous-mêmes, nous portons trop souvent nous-mêmes le coup de grâce en émettant des remarques aussi invraisemblables que malheureuses.

Comme je disais, la lutte est encore longue et rude, mais le changement des mentalités commence dans chaque famille !   

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Société

Repost 0

Publié le 30 Mai 2017

Je pense, et je parle avec modestie, que la loyauté est une de mes grandes qualités. Je ne sais pas trahir, et j'ai horreur de voir comment certains arrivent à trahir si facilement. C'est probablement parce que je mets cette loyauté au-dessus de tout que je vis aussi mal la déloyauté et la trahison de certains.

J'ai toujours apprécié la dernière nounou des enfants. Elle travaillait bien, j'ai perçu en elle une certaine bienveillance. J'étais donc à mille lieux d'imaginer qu'elle allait nous voler, et pire encore, que pour sauver sa peau devant la police elle allait oser dire que nous lui faisons tout le temps des cadeaux et que le sautoir en or qu'elle a volé faisait partie de ces cadeaux. 

Bien sûr, les policiers et les juges ne sont pas prêts de la croire, mais devant une telle ignominie, je me dis qu'il me faut peut-être modifier ma façon d'appréhender une personne. Il me faut peut-être me défaire de cette propension à faire confiance et à être bonne avec les gens. 

J'ai toujours dit et pensé que l'Humanité n'est pas si perdue que çà, que les gens peuvent s'améliorer et que le meilleur reste à venir malgré les horreurs et les perversions, mais face à cette gamine (elle n'a que 19 ans) qui soutient mordicus devant les policiers et les juges que nous lui avons offert le sautoir et que nous l'avons piégée me donne juste envie de vomir ! 

Je vous souhaite une bien meilleure journée que la nôtre ! 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Société

Repost 0

Publié le 29 Mai 2017

Je reviens d'une escapade d'une semaine à Paris, la première depuis l'accession d'Emmanuel Macron. Je ne sais pas si çà a son importance mais j'ai le sentiment que son arrivée à l'Elysée a donné un regain d'espoir et de vent nouveau. Du moins, je le sentais comme çà. 

J'ai retrouvé donc cette ville que j'aime et qui sera toujours belle à mes yeux. J'ai beaucoup marché, (re)visité les lieux que j'aime, car on ne se lasse jamais de redécouvrir Paris. 

En plus, le soleil était au rendez-vous durant toute la semaine ;-)

 

Le Grand Palais lors de la Nuit des Musées

Le Grand Palais lors de la Nuit des Musées

Le Petit Palais vu de loin

Le Petit Palais vu de loin

Le Sacré-Coeur sous un soleil radieux

Le Sacré-Coeur sous un soleil radieux

Une visite dans un silence bienfaisant

Une visite dans un silence bienfaisant

Ruelle à Montmartre

Ruelle à Montmartre

Les airs de La Bohème d'Aznavour reviennent instantanément dans ma tête à chaque passage Place du Tertre

Les airs de La Bohème d'Aznavour reviennent instantanément dans ma tête à chaque passage Place du Tertre

Le Palais Garnier, un véritable joyau. Il reste et restera mon monument préféré de Paris !

Le Palais Garnier, un véritable joyau. Il reste et restera mon monument préféré de Paris !

Paris sera toujours ... Paris
Versailles

Versailles

... et ses magnifiques jardins

... et ses magnifiques jardins

Le Bosquet des bains d'Apollon

Le Bosquet des bains d'Apollon

Paris sera toujours ... Paris
Paris sera toujours ... Paris
Louvre

Louvre

Le Palais Royal

Le Palais Royal

Paris sera toujours ... Paris
Paris sera toujours ... Paris
Et pour finir, un passage obligé au Grom pour une dégustation du tonnerre ...

Et pour finir, un passage obligé au Grom pour une dégustation du tonnerre ...

Grom, rue Soufflot

Grom, rue Soufflot

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Voyages voyages

Repost 0

Publié le 19 Mai 2017

Les couples homosexuels sont de nous jours de plus en plus visibles. Dans la rue comme à la télé, sur les publicités, les affiches, dans les journaux, ils s'affichent plus (et mieux) qu'avant. Mes enfants, en voyant des couples homosexuels à la télé, me posent des questions, le sourcil froncé. "Un monsieur amoureux d'un monsieur, maman ?", "cette femme est l'amoureuse de l'autre femme ?", "comment çà se fait, maman ?", "est-ce que çà existe pour de vrai ?", etc. 

Au-delà des opinions de chacun, au-delà des conventions sociales millénaires, je pense de mon devoir de ne rien leur cacher de l'évolution de la société dans laquelle ils vivent. Je leur dis à chaque fois, oui ces deux hommes (ou ces deux femmes) sont amoureux(ses) l'un(e) de l'autre. Au départ, ils me regardaient d'un air dubitatif et interrogateur, mais petit à petit, voyant ma réaction très naturelle et très détachée, ils ont très vite accepté ces couples différents de ceux qu'ils voient d'ordinaire. Aujourd'hui, ils ne semblent plus poser de questions particulières en voyant un homme embrasser un autre à la télé, ou une femme clamant son amour pour une autre femme. Et j'en suis heureuse. 

Je suis heureuse car s'il y a une chose que je voulais de tout mon coeur inculquer à mes enfants, c'est bien l'acceptation de la différence. Je voulais depuis qu'ils sont petits les confronter à tous les pans de la société, je ne voudrais pas qu'ils fassent une différence de traitement entre un riche et un pauvre mais plutôt de savoir que riches et pauvres sont avant tout des personnes qui méritent respect, considérations et égards indifféremment. Je ne voudrais pas qu'ils fassent de différence entre un enfant jouissant de toute sa capacité intellectuelle et un autre enfant "différent" physiquement ou mentalement, car en réalité, ces enfants là sont avant tout des enfants qui méritent indifféremment respect, considérations et égards. Je ne voudrais pas qu'ils fassent de différence entre une famille ordinaire et une famille recomposée, car avant tout ce sont des familles comme tant d'autres. Je ne voudrais pas qu'ils fassent de différence entre une famille ordinaire et une famille à parents homosexuels car l'important est l'amour qui fonde ces familles et non la forme. 

Au lendemain de la journée contre l'homophobie, cet article est ma petit pierre à l'édifice pour dire que la tolérance, l'acceptation de la différence, l'acceptation de l'autre commence chez soi. Nos enfants seront tolérants si nous le sommes nous-mêmes, ils accepteront mieux une situation si nous acceptons d'abord, ils seront plus généreux si nous le sommes nous-mêmes d'abord. 

Bisous à tous ! 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Les Kids

Repost 0

Publié le 16 Mai 2017

J'ai, de temps en temps, besoin de m'isoler, de rester seule, de ne penser qu'à moi, de faire les choses que je n'ai pas le temps de faire tous les jours. Cà m'arrive 3 ou 4 fois dans l'année de prendre quelques jours de congé et de faire absolument tout ce que j'ai envie de faire. 

Depuis hier, c'est le cas. Je prépare les enfants le matin, les dépose à l'école et vois avec bonheur les 8 heures de liberté qui s'offrent à moi jusqu'au moment où ils reviennent de l'école. 

Dans ces moments de liberté, je lis beaucoup, regarde à la chaîne mes séries TV, fais du shopping, fais quelques réparations à la maison, cuisine, reste des heures au téléphone avec une amie, ma mère ou ma soeur. Parfois, il m'arrive aussi, une fois les enfants partis pour l'école, de retourner sous la couette profitant du calme pour rattraper un sommeil quelque peu capricieux depuis quelques temps. 

J'aime ces petites parenthèses où je ne cours pas après l'heure, où le temps ralentit enfin, où il n'y a aucune urgence, où chaque minute m'appartient. 

Et bien je vais vous laisser car j'ai quelque chose à ... ne pas faire (LOL) ! 

Bises à tous ! 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Humeurs

Repost 0

Publié le 15 Mai 2017

La meilleure image de la cérémonie de passation de pouvoir d'hier, du moins celle que j'ai le plus aimée est sans hésitation celle de cette bande de copains, heureux et souriants, une brochette de jeunes talentueux et audacieux, une bande de copains qui ont donné le maximum et le meilleur d'eux-mêmes pour porter leur Président au sommet ! 

J'ai adoré leur arrivée en groupe dans une bonne humeur contagieuse !

 Le drapeau est le même depuis toujours, les couleurs immuables, mais l'émotion face à elle change au gré des événements et des circonstances. Hier, il avait une signification particulière après les mois houleux d'une campagne pénible mais surtout après que le parti des extrêmes ait été si proche du pouvoir !

La maman que je suis n'ai pas pu retenir une petite larme devant cette scène émouvante entre le nouveau Président et sa maman ! Les gestes valaient mieux que toutes les paroles du monde ! 

Et vous, quelles images vous ont le plus marqués ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Société

Repost 0

Publié le 12 Mai 2017

Cela fait des semaines que je ne parle ici que de politique, d'élections, de débats. Il était temps de parler d'autre chose car, vous je ne sais pas, mais moi je commence un peu à saturer sur le sujet. 

Aujourd'hui, je vais parler d'un sujet important que je vois abondamment évoqué ces derniers temps : la charge mentale des mères de famille. Je vis avec un homme de quelques années mon aîné, qui n'est pas de ma génération, qui est de la vieille école en ce qui concerne la gestion du ménage, la place de la femme et de l'homme dans la famille, de la répartition des charges et des tâches, de l'éducation des enfants. Je peux vous dire que ce n'est pas facile quand on n'a pas les mêmes principes sur tous ces points, quand je suis de plein pied dans le 21ème siècle mais que lui a profondément enfoui en lui le souvenir de ses propres parents, de comment ils ont fonctionné. 

C'est pour çà que la question du partage des tâches quotidiennes reste un sujet brûlant chez nous. Bien entendu, c'est un papa formidable pour les enfants, on sent l'effort quotidien qu'il fournit pour être auprès d'eux et les accompagner, mais de mon point de vue, j'ai toujours l'impression que ce n'est jamais assez. Il a fallu que je fasse un énorme travail sur moi pour accepter cette situation, d'autant que je vois chez lui la volonté de s'approcher un peu plus de mes principes.

Aujourd'hui, çà va mieux, on arrive à se débrouiller mais cette histoire de charge mentale est encore très importante dans notre foyer. Du matin au soir, j'ai le sentiment de devoir penser à tout, absolument à tout. Par contre, j'ai réussi à imposer le fait que je ne suis pas parfaite et que je ferai forcément des erreurs. J'ai réussi à imposer mes marques, à laisser les choses telles quelles quand je me sens épuisée, à me consacrer du temps pour moi, à ne pas avoir peur de trouver la maison sens dessus dessous quand je ne me sens pas la force d'y mettre de l'ordre.

En ce qui nous concerne, cette charge repose aujourd'hui essentiellement sur moi, mais j'ai compris qu'il n'était pas possible de renverser la tendance et de la partager du jour au lendemain. C'est ce qui m'a poussé à imposer et à faire accepter que je sois une maman et une épouse faillible, qui commet des erreurs, qui n'est pas parfaite mais qui a toujours à coeur de rendre son mari et ses enfants le plus heureux possible. 

Je ne sais pas vous, mais moi je pense que pour éviter de s'effondrer, il faut donner le maximum comme nous le faisons tous les jours, tout en imposant et en faisant accepter son propre rythme et ses propres limites aux autres pour qu'ils arrêtent de nous accabler. Il y a va de notre épanouissement et par ricochet de celui de nos proches. 

Comment çà se passe chez vous ? 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Humeurs

Repost 0

Publié le 11 Mai 2017

Brigitte Macron ne laisse personne indifférent ! Soit on la raille, soit on l'adore, mais on n'en est pas indifférent ! 

Personnellement, j'admire cette femme qui est allée au bout de ses sentiments, s'exposant au regard des autres et aux critiques les plus acerbes et les plus déplacées, mais ne lâchant en rien les mains de son mari jusqu'à la plus haute fonction de l'Etat ! 

J'admire son courage, j'admire sa sincérité, et cette image de calme et de bienveillance qui émane d'elle rassure. 

J'aime aussi sa façon d'assumer ses looks, son style, et d'être à l'aise, comme un poisson dans l'eau partout où elle va. 

Je pense personnellement que cette grande dame va faire beaucoup de choses en tant que Première Dame de France, et j'ai même hâte de la voir à l'oeuvre !

Et vous, comment la trouvez-vous ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Société

Repost 0

Publié le 9 Mai 2017

Cette illustration de Pov', un dessinateur de presse malgache, me semble pas très loin de ce que beaucoup de monde pensent des français. 

Les français seraient râleurs, jamais satisfaits, grincheux et cetera.

L'exemple le plus proche est sans doute les différents politiciens qui se relayaient sur les plateaux télé dès l'annonce des résultats de la présidentielle dimanche dernier. Puis, les manifestations anti-Macron alors qu'il n'a même pas encore pris les rennes du pays. 

Que pensez-vous de cette image donnée des français ? Etes-vous d'accord, pas d'accord ? 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Société

Repost 0