Publié le 12 Juillet 2017

Je ne sais pas vous, mais je suis accro à ces petites choses qui vous facilitent la vie ! De petits gadgets mais qui sont tellement pratiques que vous ne pouvez vous en passer ...

Et vous, gadget ou pas gadget ?

 

Ces petits riens ...
Ces petits riens ...
Ces petits riens ...
Ces petits riens ...
Ces petits riens ...
Ces petits riens ...
Ces petits riens ...
Ces petits riens ...
Ces petits riens ...
Ces petits riens ...
Ces petits riens ...
Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Inspirations

Repost 0

Publié le 11 Juillet 2017

Le soulagement de la libération de Mossoul des mains de Daech se dispute aux images insoutenables de femmes et d'enfants épuisés qui sortent des ruines, ne tenant pour la plupart plus sur leurs pieds après des mois et des mois de terreur et de privations. 

Pourquoi l'homme aime détruire ? Pourquoi l'homme aime faire le mal ? Il n'est de choses aussi horribles, aussi viles, aussi lâches et aussi ridicules que ces hommes qui écrasent plus faibles qu'eux dans le but de faire voir au monde qu'ils ont des pouvoirs, qu'ils incarnent la force. 

Des peuples entiers fuient leurs pays, leur quotidien, leur vie par la faute d'hommes sans vergogne qui veulent imposer leurs façons de voir et de vivre. Des hommes, des femmes, des enfants sont suppliciés pour des principes obscurs qui n'ont plus lieu d'être. 

Bien entendu, la libération de Mossoul, le recul des forces du mal nous soulagent et permettent des perspectives meilleures, mais des millions d'hommes tiennent encore entre leurs mains sales et gorgées de sang des peuples entiers que le monde ne peut laisser tomber ! 

Impossible ici de ne pas rendre hommage à ces milliers de soldats, de toutes nationalités, qui risquent leur propre vie pour libérer leurs prochains du joug de la cruauté et de l'obscurantisme. 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Société

Repost 0

Publié le 10 Juillet 2017

Je suis tous les jours étonnée et contente à la fois des progrès faits par mes enfants vers leur autonomie. Je suis surtout contente de voir que chaque jour, on leur donne l'occasion et la chance de voler de leurs propres ailes, chaque jour on les pousse un peu plus en avant, pour qu'un jour ils puissent avoir toutes les ressources pour prendre leur propre chemin, leur propre direction. 

Il y a quelque chose d'attendrissant et de fort dans notre volonté à les pousser à voler de leurs propres ailes et en même temps à leur assurer de tout notre amour et de leur faire comprendre que nous serons à jamais leur port d'attache, l'endroit où ils peuvent revenir de temps en temps reprendre des forces ou se gaver de notre amour, pour mieux repartir par la suite.

C'est à tout çà que j'ai pensé ce week-end en regardant mes enfants me donner un coup de main dans les tâches de la maison, en y mettant de la bonne volonté, en mettant le coeur à l'ouvrage.

Bien sûr, ils pensent que c'est pour aider maman, et moi je pense aux bagages qu'ils ont pour leur vie future, leur capacité à affronter la vie en commençant par les plus petites des tâches. Aider à la cuisine, mettre la table, de petites choses qui serviront de base pour leur vie future. 

Bonne semaine à tous ! 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Les Kids

Repost 0

Publié le 7 Juillet 2017

La photo d'une jolie cabane au milieu des bois accompagnée de ces mots "Certaines personnes veulent une grande maison, une voiture rapide et beaucoup d'argent. D'autres personnes veulent juste une petite cabane dans les bois loin de ce genre de personnes" publiés sur le statut d'une amie sur facebook m'a particulièrement inspirée ce matin. 

Probablement parce que c'est précisément ce genre de chose dont j'ai besoin en ce moment. M'isoler dans une petite cabane en bois au milieu des forêts, avec un lac à proximité. Un endroit que seuls le chant des oiseaux et le bruit du vent viennent déranger. Un endroit où je lirais à gogo, où je méditerais à volonté. Un endroit loin des bruits de la ville et de son air sale. Un lieu de quiétude et de calme loin des bêtises humaines, de leurs paroles viles, de leurs actes absurdes.

Oui, je donnerais tout pour être dans ma petite cabane en bois en ce moment, au milieu de nulle part, un endroit où rien ne pourra m'atteindre ! Un endroit où je me ressourcerais, où je puiserai la force nécessaire pour avancer. Car la vie se résume parfois en un seul mot : avancer ! Coûte que coûte.  

Bon week-end à tous !  

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Humeurs

Repost 0

Publié le 4 Juillet 2017

Il y a des jours comme çà où vous n'apprenez que des nouvelles ou des histoires révoltantes. 

Ce matin, une amie m'a raconté qu'elle et son mari ont accueilli une adolescente de 13 ans qui venait d'être violée par son oncle. Mon amie l'a recueillie chez eux car l'oncle en question est encore dans la nature et la recherche pour la faire taire. Quelques semaines plus tard, ils se sont rendu compte que la petite fille est tombée enceinte ! 

Je suis révoltée par des histoires comme çà, la vie de cette petite orpheline qui allait de galères en galères, et qui va subir un destin dont elle ne voulait pas. Etre mère à 13 ans quand on n'a rien est le début d'une vie de solitude, de misère et de traumatisme. Qu'est-ce qui l'attend encore ? Dans quels chausse-trappes de la vie va-t-elle encore tomber ? 

Et puis ces deux enfants dont la mère, pourtant de bonne famille, n'a que faire et qui ont dû être séparés, la grande soeur va vivre chez ses grands-parents maternels à l'étranger, et la petite soeur chez ses grands-parents paternels. La séparation a été dure à vivre pour ces deux petites filles, et leur mine sombre n'est que le reflet d'une vie ballottée ici et là par une mère qui ne manque aucune occasion pour les remettre entre les mains de soit la nounou, soit la famille. Cette incapacité totale à donner de l'amour et de l'affection, cette mauvaise volonté à refuser systématiquement de s'occuper de ses enfants (elle ne leur a jamais donné le bain, jamais préparé à manger, jamais changé, jamais rien !).

La vie parfois est une vraie plaie et difficile de ne pas laisser couler une larme en entendant ce genre d'histoires ! 

Révolte, colère et tristesse ce matin ! 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Société

Repost 0

Publié le 3 Juillet 2017

La tête haute, Simone Veil a traversé les années, portant dans son coeur le traumatisme de drames à répétition, mais montrant sans sourciller un visage serein et digne. Elle aurait pu tomber dans le piège de la haine dans laquelle elle a été traitée mais, à la place, a fait montre d'une générosité de coeur sans pareil pour transformer cette haine en pardon et en amour de son prochain. 

Son visage restera un exemple de courage et de force d'esprit face à l'adversité. Ses combats sont ceux de millions de femmes auxquelles elle a rendu la liberté. Ses mots ont inspiré et nous inspireront longtemps par leur justesse et leur vitalité. 

L'on gardera longtemps en mémoire ces joutes verbales au milieu de mâles invectivant qui se pensent qu'elle ne peut être leur égale car elle est tout simplement femme. L'on se souviendra longtemps de ces luttes qu'elle a menées pour que nous, les femmes, soyons libres de disposer de notre corps, de prendre les décisions sur notre propre vie, ne pas dépendre des autres, ne pas dépendre des hommes, être maîtresses de nous-mêmes, de nos choix, de notre vie. 

De par ses actions, de par ses engagements, nous devons énormément à cette femme de courage qui aura fait de sa vie une source inépuisable d'inspirations pour des générations et des générations de femmes. 

Simone Veil restera longtemps comme une lumière qui guidera nos pas. 

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Société

Repost 0

Publié le 29 Juin 2017

Les députés de la France Insoumise prétendent être le "vrai peuple", pour peu que cette expression veuille dire quelque chose. J'ai même peur qu'elle clive, caricature et divise plus qu'autre chose. Ils se comportent en éternels révoltés, en éternels fâchés et insatisfaits, ce qui pousse à penser si ce systématisme est vraiment efficace et bienvenu. Ils parlent avec un langage châtié, mêlant parfois outrance et insulte, mais est-ce vraiment nécessaire ? 

Puis vient le moment d'entrer à l'Assemblée Nationale. Et comme prévisible, les députés de la France Insoumise y arrivent, les autres en insultant d'emblée leurs collègues députés, les autres sans cravate. Sans parler de ce moment inouï où dédaignant la démocratie qu'ils appellent pourtant de leurs voeux, ils refusent d'applaudir l'élection du Président de l'Assemblée Nationale.

Je ne suis pas quelqu'un de radicalement conventionnel. Je veux dire par là que je ne pense pas forcément que l'habit fait le moine, et que les codes vestimentaires suffisent à étiqueter les gens.

Par contre, pour des institutions qui méritent le respect de tous, la déférence de chacun, je suis quelqu'un d'un poil à cheval sur les principes et codes de représentation. Car précisément, les députés représentent le peuple et non leur propre personne, les personnes qui les ont élus, et c'est par respect pour eux et pour les institutions de la République, que certains ont eu la tentation de banaliser, que les députés doivent s'y présenter, y siéger en respectant, tant par les paroles, le comportement que par le code vestimentaire, irréprochables.

Donc, exactement comme je n'ai pas beaucoup apprécié que Cécile Duflot se rende à un Conseil des ministres en jean, je n'aime pas du tout l'attitude des députés de la France Insoumise, arrivant à l'Assemblée sans cravate ! Ils ne donnent pas ainsi l'image du peuple comme ils veulent démontrer, mais bien une image d'irrespect envers le peuple et les institutions.

Ils n'élèveront pas ainsi le débat, si jamais c'est possible de débattre avec eux, mais ils entretiennent cette image de rivalités et de cloisonnement, de clivage et de division qu'on ne souhaite plus vivre. 

Que pensez-vous de cette histoire de cravate ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Société

Repost 0

Publié le 28 Juin 2017

Je me suis plusieurs fois trompée sur le choix des personnes qui travaillent avec moi ou chez moi : les nounous, les autres personnes qui nous aident, les collègues ...

Je me suis plusieurs fois trompée sur les gens, sur les événements, sur l'appréciation de certains gestes, certains mots, certaines situations qui m'ont fait prendre des conclusions hâtives.

Je me suis plusieurs fois trompée sur ma manière de gérer certaines situations dans mon ménage, dans mon coupe, avec mes enfants.

Je ne suis pas une machine qui a réponse à tout, il y a forcément des domaines pour lesquels je suis moins douée, et même pour mes domaines de prédilection, je suis parfois à côté de mes pompes.

Je fais souvent des erreurs, je suis souvent distraite, je suis capable du meilleur et du pire, je me trompe fréquemment.

Mais je sais que j'ai le droit de faire tout çà. J'ai le droit à l'erreur, même pour les choses très sérieuses. Je ne suis qu'un être humain faillible. Perfectionniste et appliquée mais faillible.

Cette indulgence envers soi-même est salvatrice et rend la vie plus facile ! 

Etes-vous d'accord avec çà ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Humeurs

Repost 0

Publié le 27 Juin 2017

L'extrême droite prône la peur de tout ce qui est étranger, le rejet de l'autre, le repli sur soi, le chacun pour soi, parle scission, division, différence, érige des barrières, sème le doute et la peur.

L'extrême gauche parle de guerre sociale et de bagarre, multiplie invective, insulte et délation, ne parle que pour dire du mal des camps adverses.

N'ont ils pas compris qu'on ne veut plus de ses attitudes violentes et outrageuses ? Quand vont-ils comprendre qu'il est possible de se parler sans se cracher dessus, qu'il est nettement plus simple de communiquer de façon apaisée et ouverte, que les idées peuvent se débattre sans hausser le ton et sans attaquer l'autre ? 

Nous saurons dans quelques heures comment les nouveaux députés se comporteront à l'Assemblée Nationale, et en réalité, nous verrons tout au long des 5 années à venir, mais déjà on espère que les Mélenchon, Corbière, Ruffin, Le Pen, Alliot, Collard et autres grandes gueules fassent preuve de retenue, de dignité et de courtoisie, chose qu'on a vu rarement en ce qui leur concerne ces derniers mois.  

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Société

Repost 0

Publié le 23 Juin 2017

J'ai toute une liste de lecture à rattraper. La liste s'allonge au gré des jours, des saisons mais mon temps de lecture se résume malheureusement à quelques minutes avant le coucher, donc que quelques pages avant que je ne tombe dans un sommeil de plomb le soir. 

Dans cette liste, il y a quelques livres que, pour une raison ou une autre, je ne suis pas arrivée à terminer, voire terminer la première page ...

La plus récente est "Chanson douce" de Leïla Slimani. J'étais parmi les premiers à avoir acheté le livre dès sa sortie. Mais depuis, le roman trône sur ma table de chevet attendant que j'aie le courage de le commencer. C'est que le sujet représente une angoisse enfouie au plus profond de moi depuis que je suis maman. Je suis le genre de maman poule qui couve ses petits mais pas seulement, je suis de celles qui voit en tout le monde et tous événements un danger potentiel pour mes enfants.

Ce roman est je pense l'écho de ces angoisses et terreurs de maman que je pensais avoir dépassé, mes enfants étant maintenant un peu plus grands. J'ai donc commencé le roman il y a quelques jours, non sans appréhension. Il faut dire qu'il commence fort, les premières pages sont terribles ! J'ai donc reposé le livre sur ma table de chevet, et j'attends un moment plus "propice" pour le reprendre ! 

 

Dans un autre registre, et plus tout récent, j'ai voulu lire "Le dernier soupir du maure" de Salman Rushdie, il y a quelques années. Ses romans ont toujours piqué ma curiosité, j'en lis énormément de critiques que je trouve intéressantes. C'était sans compter sur son style un poil trop lourd pour moi, et je n'ai pas pu aller plus loin que la première page ! 

Je me suis par la suite rendu compte qu'il en est de même pour les romans d'après. C'est un peu dommage, mais ce n'était pas faute d'avoir essayé ! 

 

Un peu dans le même registre que "Chanson douce", j'ai suivi avec effroi le drame qu'a vécu Anne-Marie Revol quand elle a perdu ses petites filles dans un incendie alors qu'elle-même était absente. C'est un rame sans nom, un vrai condensé de mes angoisses et terreurs de maman. Par la suite, à la sortie de son livre "Nos étoiles ont filé", j'ai lu énormément de critiques sur des mots très doux, un livre pas triste pour un sou, mais de vrais messages d'amour d'une maman à ses petites filles. Néanmoins, je n'ai même pas pu acheter ce livre ! C'est tout bonnement au dessus de mes forces ! 

Voilà 3 livres que je n'ai pas pu lire. Et vous, vous avez aussi des livres comme çà que vous n'osez pas lire ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Livres Films TV

Repost 0