Publié le 7 Février 2017

Je parle souvent ici des difficultés de mon fils. Difficultés de concentration, troubles du comportement, puis difficultés scolaires. En grandissant, et malgré les énormes progrès qu'il a faits ces dernières années, ces différents troubles ont provoqué chez lui un complexe par rapport aux autres, surtout par rapport à ses petits camarades, et sa confiance en lui-même a petit à petit diminué. 

Parallèlement aux différentes prises en charge, nous avons pensé que le sport allait remonter sa confiance en lui-même, et surtout arrêter pendant qu'il était temps, sa propension à se replier sur lui-même. Nous avons alors choisi le judo, sur recommandation de nombreuses personnes. 

Et bien, notre constat aujourd'hui, 8 mois après que notre fils ait commencé le judo, est que c'était en effet le sport qu'il lui fallait. Le judo est une discipline complète qui non seulement fait travailler le physique, mais également le mental. 

On y apprend la discipline sur soi-même d'abord, puis par rapport aux autres et à son environnement, on y apprend à se connaître et à s'apprécier, à connaître ses propres limites, on y apprend le respect, le courage et la persévérance, l'endurance. On y apprend à gagner mais aussi à perdre, on y apprend à se surpasser. Et notre fils avait besoin de tout çà ! 

Je ne recommanderai jamais assez cette discipline aux parents, car le judo nous a apporté tellement de choses positives. Parfois, notre fils rentre la mine renfrognée car il a perdu des combats, mais à travers çà, nous voyons qu'il assimile le fait que parfois on gagne et parfois on perd. Comme dans la vie, quoi !

En tout cas, sa confiance en lui-même est montée d'un cran, et ses progrès sur le plan du langage et de la communication, sur le plan des relations sociales et sur le plan scolaire s'en trouvent encore plus renforcés. 

Cet article pour partager aux parents le bienfait du judo, surtout pour les enfants qui ont besoin de renforcer la concentration et la confiance en soi. 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Les Kids

Repost 0

Publié le 6 Février 2017

Un jean et deux chaussures. 

J'ai tout de suite aimé ce jean Camaïeu ! Pile à ma taille pour une fois ! Acheté en Juin et mis presque tous les week-ends depuis ! 

Coup de coeur pour ces sandales San Marina noirs, talon un peu haut mais très confortables étonnamment ! 

J'adore aussi ces escarpins André, noirs, talons comme il faut, et j'aime bien parce qu'ils sont passe-partout, j'adore les mettre avec une robe, un tailleur, un jean ... 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Autour de la mode

Repost 0

Publié le 3 Février 2017

C'est fini !

Il y a d'abord eu les mensonges ! Franchement, s'il n'avait rien à se reprocher, il aurait pu depuis le début apporter la preuve de son innocence. Au lieu de çà, il s'englue chaque jour dans des messages incohérents qui aggravent encore plus son cas car démontrent une mauvaise foi sans pareil.

Puis, il y a ces appels au scandale et au complot ! Oui, mais si les faits sont réellement répréhensibles, peut importe comment ils sont arrivés aux oreilles de la presse. Et quand on fait des discours taclant les affaires des concurrents et leur manque supposé de sincérité et d'honnêteté, il aurait mieux fallu balayer d'abord devant chez soi. 

Il y a enfin le choc ! Le choc d'un décalage énorme entre l'image que Fillon a toujours donné, et celle d'une personne qui finalement a aussi profité du système, qui a fait profiter son épouse et ses enfants, alors que les honnêtes gens triment pour leur survie et pour faire vivre décemment leurs familles.

Les gens auraient peut-être - peut-être - pardonné si dès le début, il s'est excusé pour cette erreur de jugement, et a offert de rembourser les sommes touchées. 

Mais on n'en est plus là, c'est fini ! Je ne vois pas comment les électeurs lui feraient de nouveau confiance ! Décidément, à quelques exceptions près, l'histoire se répète. Comme avec DSK, Fillon avait un boulevard devant lui et a trébuché au seuil de l'Elysée ! 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Société

Repost 0

Publié le 2 Février 2017

Hier encore, ils étaient deux bébés qui dépendaient complètement de nous. Les journées commençaient très tôt, on leur préparait tout. Petit à petit, ils volent de leurs propres ailes et nous montrent qu'il peuvent s'occuper d'eux-mêmes. 

Ils n'ont que 9 et 6 ans, mais on voit, chaque jour, leur évolution et leur volonté de s'affranchir une à une de leurs propres limites et d'avancer par leurs propres moyens. 

Ces derniers temps, c'était flagrant, mes deux bébés ont fait un énorme pas pour leur autonomie. Il y a quelques semaines encore, je leur choisissais leurs habits du lendemain, les réveillais le matin, les habillais, les préparais. Depuis quelques jours, plus besoin de s'occuper autant d'eux, ils font tout tous seuls. 

Et comme d'habitude, un flot d'émotions m'envahit. D'abord, la fierté de les voir évoluer, prendre de l'assurance, se défaire des petites dépendances, avancer par eux-mêmes, et cette nostalgie de les voir grandir trop vite, eux que je regarde toujours comme des bébés. 

Et oui, petit à petit, nos petits oiseaux sortent du nid, explorent le monde, découvrent, s'amusent, apprennent, évoluent, chutent, se relèvent. Mais ils savent très bien que le nid est toujours là pour les accueillir à bras ouverts, et que l'amour que nous avons pour eux restera leur boussole.

♥ 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Les Kids

Repost 0

Publié le 1 Février 2017

Au propre comme au figuré !

J'ai en ce moment envie de changer d'air, de changer d'horizon. Comme vous le savez, dans mon travail, je suis à la recherche de quelque chose qui me permet de travailler de chez moi. Le contexte ne me semble pas encore s'y prêter et me délester d'une partie de mes revenus est encore trop difficile, vu mes charges mensuelles.

Je traverse une petite période moins, une période de ras-le-bol pour mon travail, une envie de tout laisser en plan et de m'inventer une nouvelle vie professionnelle. Ma peur (que dis-je, ma terreur) de réaliser ce rêve me bloque encore. Je n'ose pas sauter le pas, je ne me sens pas encore les épaules assez fortes pour assumer. Je n'arrête pas de me trouver des excuses ! 

D'un autre côté, j'ai réellement une grande envie d'évasion. Je commence à penser aux vacances de février qui arrivent, et je me demande si l'envie d'ailleurs est assez forte pour nous emmener, moi et ma petite famille, au bord de la mer. J'ai cette envie-là en ce moment. Une envie de détente, une envie de grand bleu, de glace, de farniente, de sieste à n'en plus finir, d'horizons infinis ... 

Et puis, je reviens sur terre, et me voici à mon bureau, devant mon écran, cherchant à trouver des diversions pour ne pas m'atteler à mes tâches, répondre à ces dizaines d'emails, penser, réfléchir, cogiter, et faire ce travail que j'aime de moins en moins.

Une vraie envie d'ailleurs, je vous dis !

Cà vous arrive d'avoir envie de tout lâcher et de tout recommencer ... ailleurs ? 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Humeurs

Repost 0

Publié le 31 Janvier 2017

Il est bien connu, le coeur a ses raisons que la raison ne connaît pas. Ces derniers temps, une grande amie à moi traverse des tempêtes sentimentales. Elle est mariée, elle a deux enfants. Un collègue à elle lui fait des avances, et bien que certaine qu'il ne se passera jamais rien entre eux, je la vois petit à petit tomber amoureuse de son collègue.

Bien sûr, je la taquine sans arrêt sur le sujet. Je n'arrêterai pas de faire des petites vannes. Mais dans nos moments sérieux pendant lesquels elle m'avoue que cette avance la touche, je n'arrête pas de la mettre en garde pour qu'elle ne laisse pas des plumes dans l'histoire.

Les jours sont passés, nous sommes tout le temps ensemble, nous trois. J'ai l'impression horrible de leur servir de chaperon, un rôle que je n'aime pas car je les sais tous les deux mariés, et les vois tomber petit à petit dans une histoire impossible.

Pendant les fêtes de nouvel an, j'ai le sentiment que chacun de notre côté, nous nous sommes dit que nous devions absolument revenir à la raison, eux d'abord, puis moi je dois sortir de cette sorte de connivence malsaine. 

Le collègue a coupé court à ses avances. J'en suis heureuse pour çà, mais en même temps, je vois mon amie sombrer. Elle n'a plus de joie dans son regard. Elle a le moral à zéro. Pas besoin d'être psychologue pour comprendre d'où çà vient. Puis, elle commence à s'en prendre à tout le monde. Elle s'en prend à son mari - le pauvre - à propos de tout et de rien, elle s'en prend à moi, elle s'en prend à absolument tout le monde. Je vois qu'elle souffre, mais elle refuse de prendre la perche que je lui tends. Elle n'est plus que dépit et frustrations, et moi je suis les bras ballants devant tout çà.

C'est là que je me rends compte que le coeur peut nous mener dans la détresse la plus totale. La raison est là pour nous sauver la mise, mais tout ceci au détriment de ce pauvre coeur si vulnérable et si facile à malmener.

A choisir, je choisirais la raison, car elle me permet d'être lucide et maîtresse de moi-même. Le coeur, lui, me rend dépendante, et j'ai peur de la dépendance.

Et vous, coeur ou raison ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Humeurs

Repost 0

Publié le 27 Janvier 2017

Le sujet me parle de plus en plus. C'est le contexte qui fait çà, car non seulement les difficultés économiques et financières ambiantes nous poussent à faire attention aux dépenses, à trouver des astuces pour dépenser malin et utile, à chercher sans cesse des bons plans pour dépenser moins ou pas du tout. Mais aussi parce que je suis effarée par tant de gaspillages autour de moi. 

Je commence par chez moi. Ne serait-ce que cette semaine, j'ai dû jeter à la poubelle :

- un paquet entier de pains de mie qu'on a oublié au fond d'un placard et qui a moisi

- la moitié d'un petit bocal de sauce bolognaise qui a moisi dans le frigo car on ne l'a pas consommé aussi rapidement comme le conseil de conservation sur le bocal indiquait

- la moitié d'un bocal de compote de pommes qui a moisi comme la sauce bolognaise car on ne l'a pas consommé rapidement comme nous devions le faire

- deux tranches de jambon qu'on n'a pas terminé 

- quatre bananes et une mangue qui ont eu le temps de pourrir car on ne l'a pas mangé

- quelques légumes qui ont complètement séché au fond du frigo

Je n'ai pas encore fait le bilan réel du gaspillage chez moi, mais à ce rythme, on a dû jeter des kilos et des kilos d'aliments à la poubelle. Quand je pense aux personnes nécessiteuses, çà me fait mal. J'ai le sentiment d'être irrespectueuse envers ces familles qui triment pour avoir quelque chose à se mettre sous la dent, mais également irrespectueuse envers la nature si généreuse envers nous, mais que nous ne respectons pas.

Depuis quelques mois, la nécessité de revoir ma façon de consommer me trotte dans la tête. Et quand je lis des articles sur le sujet, comme cet article de Justine (du blog Le monde de Justine) et cet article concernant l'expérience de cette journaliste britannique, çà me renforce dans mes résolutions à me remettre en question. 

J'aurai certainement l'occasion de venir vous parler ici de tout çà, mais en tout cas, je pense qu'il est possible et nécessaire que nous revoyons notre façon de vivre en général, de consommer surtout, d'appréhender notre vie, de nous contenter de choses simples et pas forcément onéreuses. 

Et vous, êtes-vous arrivés à la mêle conclusion ? Ou avez-vous déjà entamé le changement dans votre façon de consommer ?

Dites-moi tout ! 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Société

Repost 0

Publié le 25 Janvier 2017

Elle est la douceur et la tendresse personnifiées 

Elle est avenante et conciliante,, toujours prête à aider 

Elle adore sa famille et la défend bec et ongles

Elle est gentille et a en même temps un caractère bien trempé

Elle a ce regard de défi qui fait ployer les plus forts 

Elle ne se laisse pas faire

Elle est une vraie pipelette, un moulin à paroles qui épuise les plus bavards

Elle sait ce qu'elle veut et l'obtient presque toujours

Devant elle, son papa cède à tout

Devant elle, sa maman dégouline de tendresse 

Devant elle, son grand frère, d'habitude un peu dur, baisse les armes

Elle est intelligente et perspicace

Elle est curieuse de tout

Elle est facétieuse et a un humour décapant 

Elle a un rire si beau, si fort, si contagieux

Elle vient d'avoir 6 ans !

Elle, c'est ma fille chérie, qui est venue me confirmer que le plus beau rôle de ma vie, c'est d'être leur maman, à elle et à son frère ♥

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Les Kids

Repost 0

Publié le 24 Janvier 2017

Pas besoin de voir plus d'images pour constater que le petit dernier de Donald Trump est différent. Peu importe qu'il soit autiste ou autre chose, il est juste différent mais a droit à autant de respect et de considération que tous les enfants. 

Bien entendu, je déplore les sarcasmes et les railleries sur les réseaux sociaux ! Cet enfant, qui n'a rien demandé de ses problèmes, et encore moins demandé de son statut actuel, ne mérite pas qu'on se moque de lui de cette façon, car ce serait jouer le même jeu que son idiot de père qui se moque ouvertement des handicapés alors même que son propre fils a des problèmes. 

Et c'est probablement pour cette raison que le monde entier se moque de cet enfant qui devient le bouc émissaire des stupidités de son père. Je ne pense pas que les gens se donnent à coeur joie face à un enfant autiste, ils s'en prennent à leur père à travers lui et c'est malheureux.

Je pense donc que cet enfant, qui n'est autre qu'une autre victime de Donald Trump, de par les propos malveillants de ce dernier à l'endroit des handicapés, mérite qu'on le laisse tranquille. 

Par contre, Donald Trump se trouve encore plus laid et encore plus dégoûtant à mes yeux à cause de son mépris et sa condescendance envers les gens différents, dont son propre fils ! 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Société

Repost 0

Publié le 23 Janvier 2017

MA FILLE : Maman, est-ce que tu as trouvé l'autre chaussure de Barbie ? (sa poupée Barbie)

MOI : Mais c'est toi qui as vu où elle était tombée, tu devrais savoir où chercher, non ? 

MA FILLE : Maman, tu m'énerves, il faut que tu cherches !!

*********** 

MOI : Cà fait trop longtemps que tu es devant la télé, va jouer à autre chose maintenant. 

MON FILS : Mais Le Frère des Ours vient de commencer !

MOI : Tu le regarderas une autre fois, c'est le 3ème dessin animé que tu regardes ce matin !

MON FILS : Maman, tu es vraiment trop énervante !! Je te dis que j'ai envie de le regarder maintenant ... ! 

************ 

MA FILLE : Maman, tu ne m'as même pas écouté, qu'est-ce que je viens de te dire ? 

MOI : Euh excuses-moi ma puce j'avais la tête ailleurs ...

MA FILLE : Maman, mais tu es vraiment trop énervante hein !

************ 

MON FILS : Maman, mais pourquoi tu m'énerves toujours comme çà ... !!! 

************ 

Et vous, êtes vous celle ou celui qui énerve vos enfants ? :p

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Les Kids

Repost 0