Articles avec #les kids tag

Publié le 20 Septembre 2017

(Photo Pinterest)

(Mon Pinterest)

Samedi dernier, ma petite fille était invitée à un anniversaire. Les copines de classe ont été de la fête. Coquettes comme elles sont, une petite compétition s'installe sur qui sera la plus belle ! Ma fille a soigneusement choisi sa tenue, ce sera une petite jupe en tulle ! Elle allait forcément faire un carton avec !

Gros chagrin pourtant quand je suis venue la chercher en fin d'après-midi ! Toutes les petites copines se seraient détournées d'elle et ne l'ont pas complimenté sur sa jupe ! Et elles lui auraient fait la tête durant la petite fête ! 

Petites rivalités et petites jalousies déjà. Ma fille apprend à ses dépens un pan de la vie en société. Je voulais tellement lui dire que çà allait être comme çà malheureusement, mais pas toujours. Mais il va lui falloir vivre avec ces petits désagréments qui font mal.

Lundi dernier, sa meilleure amie (qui à cet-âge là change toutes les semaines) lui aurait dit qu'elle était la plus belle et que Fitia (la meilleure amie de la semaine passée :D) (vous me suivez ?) ne l'a pas supporté. 

Aux dernières nouvelles, Fitia n'a pas encore renoué avec elle, mais - et je me reconnais un peu dans cette réaction - elle a remis sa jolie jupe en tulle, avec dans la tête sûrement la volonté de briller malgré l'adversité ! 

La cour de récré est définitivement une société en miniature avec ses joies et ses petites misères. 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Les Kids, #Humeurs, #Société

Repost 0

Publié le 19 Septembre 2017

J'ai vu ce tableau d'activités à faire en famille et j'ai voulu le partager.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Humeurs, #Les Kids

Repost 0

Publié le 13 Septembre 2017

(photo)

Je suis CONTRE car :

* les collégiens sont encore des enfants qui auront encore du mal, malgré nos mises en garde, à s'empêcher de jeter un oeil sur telle ou telle appli ou tel ou tel jeu au lieu de suivre les cours.

* il est nécessaire à cet âge de contrôler les sites sur lesquels nos enfants vont.

* c'est incohérent par rapport aux règles que j'impose à la maison pour limiter l'exposition à l'écran.

* ma décision est de ne leur donner de smartphone qu'à l'entrée du lycée, et encore, avec quelques conditions.

* je ne vois pas de raison particulière pour des enfants de cet-âge d'avoir un téléphone portable.

* il n'est peut-être pas nécessaire de citer les risques de perturbation et de déconcentration qu'un téléphone à portée de main peut avoir en classe.

* les collégiens devraient encore à mon avis jouer en extérieur, se parler beaucoup, échanger oralement, se raconter leur vie, se comparer, partager les joies et les peines, que d'avoir le nez vissé sur un écran dans la cour de récréation.

* je me fais le défi, que je sais difficile, d'inculquer à mes enfants la nécessité de s'échanger et de communiquer pour de vrai et non virtuellement, de leur inculquer la différence entre avoir de vrais amis dans la vraie vie et avoir des centaines "d'amis" sur Facebook.

* j'essaie autant que faire se peut de les faire préférer les livres aux films et aux jeux sur écran. 

Et vous, pour ou contre le téléphone portable au collège ? 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Société, #Humeurs, #Les Kids

Repost 0

Publié le 11 Septembre 2017

Il est clair que l'apprentissage de la vie en société est quelque chose qui se fait sur le tas. Bien sûr, nous apprenons plein de choses aux enfants, nous les mettons en garde contre beaucoup de choses, les dangers potentiels, mais l'essentiel s'apprend sur le tas, au quotidien, au contact de gens plus ou moins bienveillants. 

Nous apprenons beaucoup de nos erreurs, de nos déceptions, de nos désarrois car la société est tellement large, tellement diversifiée qu'on n'est jamais à l'abri de choses désagréables et parfois douloureuses.

Hier pourtant, j'ai parlé avec mes enfants en les mettant en garde contre les inconnus qui pourraient s'en prendre à eux. J'ai profité des actualités douloureuses de la petite Maëlys pour leur dire que, maintenant qu'ils sont suffisamment grands, il est nécessaire qu'ils fassent attention. Je leur ai dit que les seules personnes qui peuvent venir les chercher à l'école sont Papa/Maman et la nounou, qu'en dehors d'eux, si quelqu'un s'approche pour leur demander de le ou la suivre, il faut qu'ils reviennent très vite dans la salle de classe , appeler un adulte et signaler le cas. Je leur ai aussi dit qu'il ne faut pas parler aux inconnus, ne jamais les suivre même s'ils disent par exemple que Papa/Maman les attendent quelque part, etc. 

Ces mises en garde me semblaient nécessaires pour les protéger, les sensibiliser sur le fait de devoir faire attention, même si je mesure à quel point elles peuvent aussi être anxiogènes. Il nous appartient à nous, parents, par la suite, de les rassurer autant que faire se peut pour qu'ils ne soient pas non plus des enfants peureux et anxieux. Et c'est là toute la difficulté, car nous faisons déjà face à nos propres angoisses et peurs pour eux, et devons tout faire en même temps pour ne rien transmettre de cette angoisse, ou si, mais juste ce dont ils ont besoin.

Et vous, quelle est votre expérience avez-vous sur le sujet ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Société, #Humeurs, #Les Kids

Repost 0

Publié le 7 Septembre 2017

Pour les 10 ans de mon fils, j'emprunte "SI" de Rudyard Kipling pour dire mon émotion, mon bonheur et tous mes souhaits de maman pour mon garçon qui, à son âge, a déjà traversé bien des difficultés et affronté des batailles. J'aurais pu en écrire chaque mot, tellement ce poème résume tout ce que j'ai envie de lui dire tous les jours de ces 10 années, et spécialement aujourd'hui ! 

Pourtant, de ces 10 ans, nous ne retenons que le grand bonheur de l'avoir avec nous, les joies et les moments inoubliables !

JOYEUX ANNIVERSAIRE MON FILS !

Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie 
Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir, 
Ou perdre en un seul coup le gain de cent parties 
Sans un geste et sans un soupir ;

Si tu peux être amant sans être fou d’amour, 
Si tu peux être fort sans cesser d’être tendre, 
Et, te sentant haï, sans haïr à ton tour, 
Pourtant lutter et te défendre ;

Si tu peux supporter d’entendre tes paroles 
Travesties par des gueux pour exciter des sots, 
Et d’entendre mentir sur toi leurs bouches folles 
Sans mentir toi-même d’un mot ;

Si tu peux rester digne en étant populaire, 
Si tu peux rester peuple en conseillant les rois, 
Et si tu peux aimer tous tes amis en frère, 
Sans qu’aucun d’eux ne soit tout pour toi ;

Si tu sais méditer, observer et connaitre, 
Sans jamais devenir sceptique ou destructeur, 
Rêver, mais sans laisser ton rêve être ton maître, 
Penser sans n’être qu’un penseur ;

Si tu peux être dur sans jamais être en rage, 
Si tu peux être brave et jamais imprudent, 
Si tu sais être bon, si tu sais être sage, 
Sans être moral ni pédant ;

Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite 
Et recevoir ces deux menteurs d’un même front, 
Si tu peux conserver ton courage et ta tête 
Quand tous les autres les perdront,

Alors les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire 
Seront à tout jamais tes esclaves soumis, 
Et, ce qui vaut mieux que les Rois et la Gloire 
TU SERAS UN HOMME, MON FILS

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Humeurs, #Les Kids, #Les petits bonheurs

Repost 0

Publié le 5 Septembre 2017

Je parle souvent ici de la dysphasie dont souffre mon fils, et de notre parcours du combattant pour lui faire une place dans un système scolaire qui a encore énormément besoin de s'ouvrir à tous les élèves sans distinction, aussi bien en termes de pédagogie, de l'accueil que des infrastructures. 

Nous nous sentions chanceux d'avoir trouvé une école maternelle qui pouvait accueillir notre fils, il ne s'agissait pas d'une école spécialisée, mais une école d'inspiration Montessori, qui accueille tous les enfants, avec ou sans handicap, et qui adapte le programme au rythme de chaque élève. Nous étions d'autant plus chanceux car au moment où nous l'avons découverte, l'école ouvrait sa première classe de primaire, et chaque année ouvrira une classe jusqu'au CM2. Pile poil ce dont nous avions besoin.

C'est une école à taille humaine dont les classes n'accueillent pas plus de 12 élèves. C'est un choix fait depuis le départ, et on peut dire que çà paie. Pour mon fils, depuis 3 ans maintenant qu'il fréquente l'école, il y a fait un grand bond chaque année dans son évolution alors que d'autres écoles avaient tendance à l'isoler et à l'accabler.

Je suis donc très bien placée pour parler des classes à 12 élèves qui représentent une vraie chance pour les élèves car l'enseignant (pour notre école, non seulement les classes sont à 12 élèves maximum, mais chaque classe comprend 2 enseignants) a plus de temps pour se pencher sur chaque élève et surtout sur ceux qui ont un peu plus de difficultés. Les enfants sont plus proches les uns des autres, les conflits sont moins nombreux et très vite et bien encadrés, l'effet de groupe pour se tirer vers le haut y est encore très présent contrairement à ce que j'ai pu entendre sur le sujet. 

Le débat sur les classes de 12 élèves se situe plutôt je pense sur les problèmes d'effectif d'enseignants et de budget que sur la pédagogie en elle-même. 

Qu'en pensez-vous ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Société, #Humeurs, #Les Kids

Repost 0

Publié le 4 Septembre 2017

Les enfants reprennent le chemin de l'école demain. Aujourd'hui est donc leur dernier jour de vacances. Depuis quelques jours, comme chaque année, on les prépare pour la rentrée. Extinction des feux à 20 heures, réveil à 6 heures et demie, moins d'écran, reprise des petits exercices, préparation des cartables. 

Comme chaque année aussi, ils oscillent entre l'envie de prolonger un peu ces deux mois de vacances et la hâte de retrouver les copains. Chaque année excitation se mêle au stress, joie se mêle à la nostalgie. 

Depuis qu'ils sont à l'école, chaque année scolaire est différente de l'autre. Surtout pour notre fils qui doit jongler et faire avec les difficultés liées à son problème de dysphasie. Mais chaque année, on peut aussi toucher du doigt les progrès qu'il fait dans toutes les matières, même si sa confiance en lui-même est encore loin d'être regagnée. Ces derniers jours, il nous parle de sa peur d'affronter encore ses difficultés, le regard des petits camarades, les petits moments de solitude qui le font souffrir depuis qu'il est tout petit. Nous continuons à travailler sur ce manque de confiance qui bloque pas mal de choses et qui cache ses réelles compétences, et croisons les doigts pour que cette année scolaire lui soit encore plus bénéfique et plus douce que celles passées.

Pour notre fille, c'est un peu plus facile, car elle apprend très vite, s'adapte vite, mais sa grande timidité et sa grande gentillesse se retournent parfois contre elle car les petits camarades peuvent être sans pitié parfois. Ma fille dans sa grande gentillesse a tendance à encaisser, et bien que çà ne me tourmente pas trop, j'aurais quand même aimé qu'elle se défende un peu plus. C'est probablement son seul problème, et je lui souhaite bien sûr de n'en avoir aucun durant l'année. 

Voilà pour ce qui est de notre rentrée. Comme se passe la vôtre ?

En tout cas, je vous la souhaite belle ! 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Humeurs, #Les Kids

Repost 0

Publié le 23 Août 2017

Photo

Je pense avoir fait des progrès car les enfants ont grandi, mais je me rends chaque fois compte que ma valise est toujours aussi pleine quand je pars en vacances. J'ai souri pendant les vacances en voyant un reportage sur ce qu'on appelle le syndrome de la valise pleine. J'étais curieuse d'avoir une explication de ce qui nous pousse à apporter trop de choses alors qu'au final, moins de la moitié a réellement servi.

En ce qui nous concerne, pour 15 jours de vacances, j'ai apporté :

Une bonne dizaine de tee-shirts à manches courtes et une demie douzaine de shorts chacun pour les enfants. C'est bon car ils ont réellement servi, et j'ai même du envoyer régulièrement les tee-shirts sales à laver. Deux trois tee-shirts à manches longues pour les deux qui n'ont pas servi. 

Deux pulls chacun pour les enfants (au cas où le temps se gâte). Un chacun ont servi car il faisait un peu frisquet le soir là où nous étions. 4 robes pour ma fille dont 2 ont réellement servi. 2 pantalons qui n'ont pas servi pour mon fils. 3 pantalons qui n'ont pas servi pour ma fille. 2 maillots de bain chacun qui ont servi. 

Pour ma part, j'ai emmené 3 robes (au cas où il y aurait des petites soirées) qui n'ont absolument pas servi, deux pantalons qui n'ont pas servi, 8 hauts qui ont servi et ont été envoyés régulièrement pour lessive, idem pour 4 shorts, deux pulls qui n'ont pas servi. 

Pour les chaussures, j'ai emmené une paire de tennis qui n'a pas servi, une paire de baskets qui a servi deux ou trois fois, une paire de claquettes qui ne m'a pas quittée, une paire de sandales hautes (au cas où ... soirées etc) qui n'a pas servi. J'ai emmené pour mon fils une paire de tennis qui n'a pas servi, une paire de claquettes qui ne l'a pas quitté. Pour ma fille, une paire de claquettes qui ne l'a pas quittée, une paire de tennis et une paire de sandales à brides qui n'ont pas servi.

Et puis, une trousse à pharmacie avec une boîte de Doliprane, un flacon de sirop pour la toux, un flacon de sirop pour les maux de gorge, une boîte d'ultra levure pour les maux de ventre. La trousse n'a pas été touchée.

4 livres dont 1 seulement a été lu. 6 films (DVD) pas vus du tout. 

Voici donc la liste des "au cas où" qui finalement n'ont pas servi :

* 2 pulls pour les enfants

* 2 robes pour ma fille

* 2 pantalons pour mon fils et 3 pantalons pour ma fille

* 3 robes et 2 pulls pour moi

* 1 paire de tennis, 1 paire de sandales à talons hauts pour moi

* 1 paire de tennis pour mon fils et 1 paire pour ma fille + 1 paire de sandales à brides pour ma fille

* une trousse à pharmacie, 3 livres et 6 films

La moitié de la valise ne nous a donc pas servi, c'est en réalité des "au cas où", des choses qu'on aime avoir sur soi pour être confortable dans la tête. 

Je ne parle pas de la valise (ou plutôt "des") valise de mon mari qui est pire que moi.

Il semblerait que la longueur de la liste des "au cas où" indique du degré d'angoisse que l'on a. La prochaine fois, promis, je vais essayer de voyager vraiment léger, et je referai cette petite analyse.

Et vous, qu'est-ce que vous avez apporté dans votre valise ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Humeurs, #Les Kids, #Voyages voyages

Repost 0

Publié le 21 Août 2017

A bientôt 10 ans et 6 ans, mes enfants sont de plus en plus mal à l'aise en public avec nos "mon poussin", "ma puce" et autres "mon bébé" ! Seulement en public hein, car en privé ils en redemandent volontiers ! Nos dernières vacances ont été pour nous l'occasion de voir à quel point ils ont grandi, changé, évolué ! A quel point, les repères bougent un peu, à quel point l'envol de nos oisillons a bien commencé !

Nous en ressentons une drôle de sensation : une sensation mêlée de fierté mais également de nostalgie. Tous les jours, nous faisons tout pour qu'ils s'autonomisent, pour qu'ils se détachent petit à petit, se créent leur propre vie, leurs propres repères, qu'ils avancent sans peur, sachant que papa et maman seront néanmoins toujours là. Mais quand vient le moment où ils se détachent petit à petit, çà fait drôlement un peu mal quand même !!!

Nous étions dans une résidence de vacances, et nos "tout petits", nos "poussins", nos "bébés" - ceux-là même qui il y a si peu me suivaient à travers toutes les pièces de la maison comme si lâcher le bout de ma jupe était un acte qui allait les perdre à jamais - passaient le plus clair de leur temps dans le parc pour enfants, se faisaient des amis, découvrait en ce qui concerne notre fils de bientôt 10 ans les premiers émois amoureux, refusaient nos propositions de balades ou de promenades en dehors de la résidence nous rétorquant ne pas "avoir le temps" ! 

Et oui, nos poussins se muent petit à petit en de grands enfants qui imposent leurs choix, qui découvrent une vie en dehors de papa/maman, qui se détachent petit à petit, qui se font des amis beaucoup plus facilement, qui s'ouvrent sur le monde.

En tout cas, Papa et maman ont été pris de court pendant les vacances ! Je sens que nous devons nous adapter à ce sentiment paradoxal de fierté et de nostalgie de les voir grandir aussi vite ! 

 

Nos poussins
Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Les Kids, #Humeurs, #Les petits bonheurs

Repost 0

Publié le 10 Juillet 2017

Je suis tous les jours étonnée et contente à la fois des progrès faits par mes enfants vers leur autonomie. Je suis surtout contente de voir que chaque jour, on leur donne l'occasion et la chance de voler de leurs propres ailes, chaque jour on les pousse un peu plus en avant, pour qu'un jour ils puissent avoir toutes les ressources pour prendre leur propre chemin, leur propre direction. 

Il y a quelque chose d'attendrissant et de fort dans notre volonté à les pousser à voler de leurs propres ailes et en même temps à leur assurer de tout notre amour et de leur faire comprendre que nous serons à jamais leur port d'attache, l'endroit où ils peuvent revenir de temps en temps reprendre des forces ou se gaver de notre amour, pour mieux repartir par la suite.

C'est à tout çà que j'ai pensé ce week-end en regardant mes enfants me donner un coup de main dans les tâches de la maison, en y mettant de la bonne volonté, en mettant le coeur à l'ouvrage.

Bien sûr, ils pensent que c'est pour aider maman, et moi je pense aux bagages qu'ils ont pour leur vie future, leur capacité à affronter la vie en commençant par les plus petites des tâches. Aider à la cuisine, mettre la table, de petites choses qui serviront de base pour leur vie future. 

Bonne semaine à tous ! 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Les Kids

Repost 0