Articles avec #les kids tag

Publié le 7 Mars 2017

Je vous ai raconté que moi et mon mari allions passer une semaine en amoureux à Paris. C'est chose faite. Les enfants sont restés chez leurs grands-parents. Je vous ai parlé de mon appréhension, de mon angoisse, des idées noires qui tournaient en boucle dans ma tête

Nous sommes revenus il y a quelques jours et avons retrouvé nos enfants radieux, heureux, épanouis. Preuve s'il en est que les mini-séparations sont utiles aussi bien aux parents qu'aux enfants. 

Mes parents m'ont alors raconté la semaine qu'ils venaient de passer ensemble avec les enfants. Et j'ai vu dans leurs yeux de petites étoiles, une lumière supplémentaire de joie. Et je me félicitais de leur avoir confiés les enfants. Il y a un lien unique qui unit les grands-parents à leurs petits-enfants, et ces quelques jours ensemble leur a permis de renforcer encore plus ce lien.

De leur côté, mes deux enfants ne tarissent pas d'éloge sur leurs grands-parents. Ils sont si affectueux, mamie fait bon à manger, Daddy (mon père) nous fait tout le temps des guili-guili et joue avec nous, mamie nous a appris à faire la cuisine, etc etc. 

Enfin, une dernière chose très importante, c'est leur lancée fulgurante vers l'autonomie. Mes parents m'ont rapporté qu'ils s'occupaient très bien seuls d'eux-mêmes. Qu'ils accomplissaient sans rechigner aux tâches de la maison. Cette dernière chose, je tiens à la cultiver de plus en plus. Je tiens à les pousser à voler de leurs propres ailes, à ne plus chercher systématiquement mon aide ou ma protection.

Et sur ce point, je les trouve en bonne voie. Affaire à suivre. 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Les Kids

Repost 0

Publié le 20 Février 2017

Et s'ils tombaient malades alors que je serai loin, et s'il m'arrivait quelque chose et qu'ils deviendront orphelins, et si, et si ...

Je suis en pleine période "et si ..." car moi et mon mari nous offrons une petite parenthèse à deux à Paris pour une semaine. Les enfants iront chez mes parents. Ils ont hâte de les recevoir, et les enfants ne tiennent plus en place, trop heureux de passer quelques jours chez leurs papy et mamie. 

Je sais que je peux compter sur mes parents, je sais qu'ils s'occuperont trop bien d'eux, je sais que je n'ai rien à craindre.

Je sais aussi que nous avons besoin de nous retrouver à deux de temps en temps, que nous avons besoin de dîners en tête-à-tête, de nous occuper l'un de l'autre, d'avoir une vie de couple solide en dehors des enfants. 

Je sais que mes enfants ont besoin de se séparer de nous de temps en temps, d'avoir leur vie à eux, je sais qu'ils ont besoin de se sentir bien indépendamment de nous, d'être autonomes, de se construire avec nous mais parfois loin de nous, d'avoir de petites parenthèses à eux aussi. 

Je sais tout le bénéfice de cette mini séparation. Pour moi, pour mon couple, pour mes enfants, pour mes parents.

Mais la maman angoissée prend régulièrement le dessus et multiplie les "et si, et si ..." ! 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Les Kids

Repost 0

Publié le 7 Février 2017

Je parle souvent ici des difficultés de mon fils. Difficultés de concentration, troubles du comportement, puis difficultés scolaires. En grandissant, et malgré les énormes progrès qu'il a faits ces dernières années, ces différents troubles ont provoqué chez lui un complexe par rapport aux autres, surtout par rapport à ses petits camarades, et sa confiance en lui-même a petit à petit diminué. 

Parallèlement aux différentes prises en charge, nous avons pensé que le sport allait remonter sa confiance en lui-même, et surtout arrêter pendant qu'il était temps, sa propension à se replier sur lui-même. Nous avons alors choisi le judo, sur recommandation de nombreuses personnes. 

Et bien, notre constat aujourd'hui, 8 mois après que notre fils ait commencé le judo, est que c'était en effet le sport qu'il lui fallait. Le judo est une discipline complète qui non seulement fait travailler le physique, mais également le mental. 

On y apprend la discipline sur soi-même d'abord, puis par rapport aux autres et à son environnement, on y apprend à se connaître et à s'apprécier, à connaître ses propres limites, on y apprend le respect, le courage et la persévérance, l'endurance. On y apprend à gagner mais aussi à perdre, on y apprend à se surpasser. Et notre fils avait besoin de tout çà ! 

Je ne recommanderai jamais assez cette discipline aux parents, car le judo nous a apporté tellement de choses positives. Parfois, notre fils rentre la mine renfrognée car il a perdu des combats, mais à travers çà, nous voyons qu'il assimile le fait que parfois on gagne et parfois on perd. Comme dans la vie, quoi !

En tout cas, sa confiance en lui-même est montée d'un cran, et ses progrès sur le plan du langage et de la communication, sur le plan des relations sociales et sur le plan scolaire s'en trouvent encore plus renforcés. 

Cet article pour partager aux parents le bienfait du judo, surtout pour les enfants qui ont besoin de renforcer la concentration et la confiance en soi. 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Les Kids

Repost 0

Publié le 2 Février 2017

Hier encore, ils étaient deux bébés qui dépendaient complètement de nous. Les journées commençaient très tôt, on leur préparait tout. Petit à petit, ils volent de leurs propres ailes et nous montrent qu'il peuvent s'occuper d'eux-mêmes. 

Ils n'ont que 9 et 6 ans, mais on voit, chaque jour, leur évolution et leur volonté de s'affranchir une à une de leurs propres limites et d'avancer par leurs propres moyens. 

Ces derniers temps, c'était flagrant, mes deux bébés ont fait un énorme pas pour leur autonomie. Il y a quelques semaines encore, je leur choisissais leurs habits du lendemain, les réveillais le matin, les habillais, les préparais. Depuis quelques jours, plus besoin de s'occuper autant d'eux, ils font tout tous seuls. 

Et comme d'habitude, un flot d'émotions m'envahit. D'abord, la fierté de les voir évoluer, prendre de l'assurance, se défaire des petites dépendances, avancer par eux-mêmes, et cette nostalgie de les voir grandir trop vite, eux que je regarde toujours comme des bébés. 

Et oui, petit à petit, nos petits oiseaux sortent du nid, explorent le monde, découvrent, s'amusent, apprennent, évoluent, chutent, se relèvent. Mais ils savent très bien que le nid est toujours là pour les accueillir à bras ouverts, et que l'amour que nous avons pour eux restera leur boussole.

♥ 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Les Kids

Repost 0

Publié le 25 Janvier 2017

Elle est la douceur et la tendresse personnifiées 

Elle est avenante et conciliante,, toujours prête à aider 

Elle adore sa famille et la défend bec et ongles

Elle est gentille et a en même temps un caractère bien trempé

Elle a ce regard de défi qui fait ployer les plus forts 

Elle ne se laisse pas faire

Elle est une vraie pipelette, un moulin à paroles qui épuise les plus bavards

Elle sait ce qu'elle veut et l'obtient presque toujours

Devant elle, son papa cède à tout

Devant elle, sa maman dégouline de tendresse 

Devant elle, son grand frère, d'habitude un peu dur, baisse les armes

Elle est intelligente et perspicace

Elle est curieuse de tout

Elle est facétieuse et a un humour décapant 

Elle a un rire si beau, si fort, si contagieux

Elle vient d'avoir 6 ans !

Elle, c'est ma fille chérie, qui est venue me confirmer que le plus beau rôle de ma vie, c'est d'être leur maman, à elle et à son frère ♥

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Les Kids

Repost 0

Publié le 23 Janvier 2017

MA FILLE : Maman, est-ce que tu as trouvé l'autre chaussure de Barbie ? (sa poupée Barbie)

MOI : Mais c'est toi qui as vu où elle était tombée, tu devrais savoir où chercher, non ? 

MA FILLE : Maman, tu m'énerves, il faut que tu cherches !!

*********** 

MOI : Cà fait trop longtemps que tu es devant la télé, va jouer à autre chose maintenant. 

MON FILS : Mais Le Frère des Ours vient de commencer !

MOI : Tu le regarderas une autre fois, c'est le 3ème dessin animé que tu regardes ce matin !

MON FILS : Maman, tu es vraiment trop énervante !! Je te dis que j'ai envie de le regarder maintenant ... ! 

************ 

MA FILLE : Maman, tu ne m'as même pas écouté, qu'est-ce que je viens de te dire ? 

MOI : Euh excuses-moi ma puce j'avais la tête ailleurs ...

MA FILLE : Maman, mais tu es vraiment trop énervante hein !

************ 

MON FILS : Maman, mais pourquoi tu m'énerves toujours comme çà ... !!! 

************ 

Et vous, êtes vous celle ou celui qui énerve vos enfants ? :p

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Les Kids

Repost 0

Publié le 17 Janvier 2017

Nous sommes nées avec un instinct maternel différent. Certaines d'autres nous sont nées pour être mères et rien que çà, elles feront donc passer le reste après leur rôle de mères, d'autres arriveront à jongler cahin caha entre une vie professionnelle riche et une famille à gérer, puis il y a celles qui sont dotées de si peu d'instinct maternel et qui essaient toute leur vie de faire de leu mieux, en étant constamment sous les feux des critiques. 

Une chose est sûre, aucune d'entre nous n'est née avec toutes les compétences requises pour aimer, élever, gérer un enfant. Nous sommes je suppose toutes passées par toutes les étapes possibles, nous avons fait toutes les erreurs possibles et imaginables, nous avons été critiquées, admirées, vilipendées, copiées, décriées ... 

Mais finalement, après des années d'apprentissage de ce métier aussi bien merveilleux que prenant, nous arrivons toutes à nos propres conclusions, à rectifier certains tirs, à enrichir encore plus notre vie de famille, à nous réconcilier avec nous-mêmes, à avoir une idée précise de ce que nous voulons pour nos enfants.

S'il y aune chose que j'ai appris à apprivoiser, c'est bien ma propension à m'énerver contre les enfants. Je regretterai jusqu'à la fin de mes jours les cris, certains gestes et certaines paroles faits sous le coup de la fatigue ou de la colère. Je me rends compte qu'ils étaient non seulement inutiles, mais surtout blessants pour mes enfants. 

J'ai du apprendre petit à petit à apprivoiser la fatigue, l'énervement, la frustration, la colère, j'ai appris à souffler, j'ai appris à me contenir, à me maîtriser, et aujourd'hui, moi-même je suis fière de tout ce chemin parcouru. Je suis fière de voir que face à des situations explosives, j'arrive à me maîtriser, à me retenir et à sortir des paroles apaisantes et douces, des paroles et des gestes positifs et qui réparent. 

Je suis d'autant plus fière quand je vois le résultat et l'effet sur mes enfants, sur ma vie de famille. Cela fait des mois et des mois maintenant que les cris n'ont plus droit de cité chez nous. On peut sentir la tension descendre d'un cran, et aucune situation, aussi négative soit-elle n'arrive à nous faire sortir de nos gonds. Cela a un effet immédiat sur la qualité de notre vie familiale, sur la qualité du sommeil, sur notre vie professionnelle et sur la vie scolaire des enfants. 

C'est bien pour cette raison que j'ai choisi la bienveillance comme moteur de notre vie et des relations sociales que nous tissons, car c'est en suivant ce fil de la bienveillance que j'ai vu le bienfait de rester à des relations apaisantes et sans tension. 

Je recommande vivement ;-)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Les Kids

Repost 0

Publié le 12 Décembre 2016

C'est fou comme on voit à vue d'oeil que les enfants grandissement et leurs soucis avec eux. Ils commencent à comprendre les choses et se posent de plus en plus de questions sur la vie, sur ce qui les entoure, sur les gens. Ces derniers temps, la question de la mort vient souvent dans leurs questions. Deux décès de parents proches, morts tous les deux à un âge bien avancé, ont fait que cette question devient lancinante chez mes kids, car ils n'arrivent pas à comprendre ce qui se passe après, sur où les gens décédés vont à leur mort.

Il est difficile d'évoquer la question, et surtout nos réponses doivent être bien pesées car les enfants nous observent, ils voient que nous avançons en âge, et lier la mort à l'âge n'est pas l'idéal, d'autant que ce n'est pas vraiment la vérité. Ils savent que des personnes encore jeunes peuvent mourir d'accident, de la maladie, que les personnes âgées peuvent aussi mourir d'un accident ou d'une maladie, mais qu'en plus, la mort est plus élevée chez eux à cause de leur âge.

J'ai remarqué que quoique je dise ils peuvent prendre cela comme autant d'informations anxiogènes pour eux, car ils se projettent sur notre propre mort, nous les parents, et que cette idée leur est insupportable. En même temps, si je ne réponds pas, çà ne va pas davantage aller car ils seront dans le flou complet et surtout dans la peur sans qu'ils n'arrivent à avoir l'explication du comment et du pourquoi.

Jusqu'ici donc, je leur ai parlé de la maladie, des accidents qui peuvent toucher n'importe qui, et de la vieillesse qui est une étape obligée pour tous. Et quand ils pleurent car immédiatement ils pensent à nous, les parents, j'avoue que je ne trouve pas encore les mots pour les rassurer. Je ne peux pas les rassurer de notre propre immortalité, en leur disant que çà n'arrivera pas, car ce serait mentir, et que nous ne sommes pas décideurs de çà, mais comment les rassurer et leur dire qu'il faut profiter de chaque moment, sans que cela ne devienne une vraie angoisse pour eux d'avoir peur tous les jours de perdre leurs parents.

Comment rassurer nos enfants et apporter de bonnes explications sur des choses pour lesquelles, nous-mêmes, adultes, nous sommes pleins de questionnements ? 

Vous, que dites-vous pour rassurer vos enfants ? De quelle manière répondez-vous aux questions sur la mort ? 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Les Kids

Repost 0

Publié le 6 Décembre 2016

Les kids : Maman, où est-ce qu'on part à Noël ?

Moi : On ne sait pas encore. On n'ira pas trop loin, papa et maman n'ont pas beaucoup d'argent, on a eu de très belles vacances en juillet et août.

Mon fils : Mais vous pouvez aller en prendre à la banque !!!

Ma fille : Oui, en plus, j'ai vu que tu as de l'argent dans ton sac !!!

...

... monde de bisounours :p

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Les Kids

Repost 0

Publié le 5 Décembre 2016

Noel fait danser les couleurs

Qui s'étalent en douceur

De la terre aux étoiles 

 

Noel déroule son tapis blanc

Qui monte et redescend 

Sur cette immense toile

 

Noel, d'un seul coup de pinceau

Fait couleur les ruisseaux

Qui sont d'or et d'argent 

 

Noel revêt la terre entière

D'un habit de lumière

Pendant quelques instants 

 

Noel apporte la chaleur 

La paix pour quelques heures 

C'est une nuit magique

 

Noel redonne un peu d'espoir

Et sait nous émouvoir 

Sur un ton nostalgique

 

Noel qui se veut rassurant 

Nourrit petits et grands 

De rêves inachevés

 

Noel s'efface et disparaît 

Avec tous ses attraits

A peine le jour levé

 

Chez vous aussi, çà y est, le sapin est mis ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par Corinne

Publié dans #Les Kids

Repost 0